EADS annonce un nouveau retard pour l'A400 M

 |   |  372  mots
Nouveau problème pour ce programme.
Le premier vol de son programme d'avion militaire de transport à hélices l'A400M était jusqu'ici prévu avant la fin de 2008. Les prévisions financières du groupe restent inchangées...pour l'instant.

Nouveau coup dur pour EADS, le groupe européen d'aéronautique, d'espace et d'armement, maison-mère d'Airbus (Retrouvez le communiqué d'EADS sur le nouveau retard prévu pour l'A400 M en cliquant ci-contre à droite dans la rubrique : "pour aller plus loin").

Il annonce ce jeudi que le premier vol de son programme d'avion militaire de transport à hélices l'A400M, produite pas sa filiale Airbus Military, est à nouveau repoussé. Il était jusqu'ici prévu avant la fin de 2008.

Pour expliquer ce retard, EADS évoque la non disponibilité du système de propulsion qui doit encore passer ses tests d'essais.

EADS souligne : "ce n'est qu'ensuite et après discussions avec nos clients que les implications financières, techniques et de calendrier pourront être déterminées de façon certaine. La "guidance" pour 2008 du groupe reste inchangée". Pour l'instant... EADS table sur un excédent brut d'exploitation (EBIT) de 1,8 milliard d'euros cette année. Les retards de l'A400M ont déjà obligé EADS à passer en 2007 une provision de 1,37 milliard d'euros.

Le groupe n'a pas indiqué s'il faut attendre un nouveau décalage des livraisons pour cet appareil, dont 180 appareils ont été commandés, 60 par l'Allemagne, 50 par la France, 27 par l'Espagne, 25 par le Royaume-Uni, 10 par la Turquie, 7 par la Belgique et un par le Luxembourg, deux autres pays non membres du programme en ayant également acheté, huit pour l''Afrique du Sud et quatre pour la Malaisie.

EADS prévoyait jusqu'à maintenant six mois à un an de retard pour les livraisons. Patrick Bellouard, directeur de l'administration exécutive de l'organisation européenne de coopération en matière d'armement (OCCAR), qui a signé ce contrat de 20 milliards d'euros pour 180 avions, a indiqué lundi que les premières livraisons aurait "au moins" un an de retard.

Par ailleurs, sa filiale Airbus va inaugurer dimanche à Tianjin, en Chine, sa première ligne d'assemblage hors d'Europe. Elle a déjà démarré ses activités en août, mais son ouverture officielle a été reportée en raison des Jeux Olympiques. Y sont produits ses "petits" A320 de 100 à 170 sièges, destinés notamment au marché chinois et plus globalement asiatique, en plein essor. 490 personnes y travaillent aujourd'hui dont 290 Chinois. Le site doit compter 600 salariés en 2011.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 08/10/2009 à 14:27 :
Pourquoi donner des délais qu'on sait ne pas pouvoir tenir?
Si chacun était pécunièrement responsable de l'OS au PDG, je suis sûr que les délais annoncés seraient crédibles, quitte à être plus longs!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :