Easyjet fait plier les pilotes français

 |   |  396  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Après un jour de grève le 15 août, les pilotes français ont arrêté le mouvement. L'accord signé avec la direction et le SNPL est pourtant très éloigné de leurs revendications, même si le syndicat se "réjouit d'avancées significatives". La Tribune dévoile les modalités de l'accord.

 Un jour de grève et puis s'en va pour les pilotes français d'Easyjet. Avec un accord très éloigné de leurs revendications.
Jeudi 16 août, au lendemain du premier jour de grève des pilotes français dans l'histoire d'Easyjet, un accord a été trouvé entre la direction et le syndicat national des pilotes de ligne (SNPL). Le préavis de grève pour vendredi (17 août) et dimanche (19 août) est levé. Le SNPL a annoncé jeudi dans la soirée avoir obtenu des « réponses satisfaisantes à ses revendications », qui portaient sur une hausse de salaire de plus de 3% et d'un bonus représentant 2% de la rémunération annuelle. Ceci alors que la compagnie ne voulait pas aller au-delà d'une augmentation de 2,08%.

Hausse salariale de 2,11% et un bonus représentant 0,25% du salaire annuel

Pourtant, l'accord signé est, selon nos informations, assez éloigné des revendications. La compagnie n'a pas cédé. Elle a daigné accepter une augmentation des salaires de 2,11% et un bonus représentant 0,25% du salaire annuel. A cela s'ajoutent des contreparties sur la garantie salariale en cas de perte de licence d'un pilote pour des raisons de santé (six mois de salaires sont ainsi assurés, puis au-delà 70% du salaire) ainsi que l'engagement de la direction d'ouvrir prochainement des négociations sur les conditions de travail (mise en place du temps alterné).

Au final, malgré ces maigres avancées, certains pilotes ont « un goût amer ». Ils n'ont pas réussi à faire bouger la direction. Auraient-ils obtenu davantage en continuant le mouvement? Nul ne le saura. Easyjet se devait en tout cas de rester ferme pour éviter de voir proliférer ailleurs des mouvements similaires. Elle l'a été d'autant plus qu'elle a bien réussi à contrer la grève du 15 août en assurant l'ensemble de son programme de vols, sans perturbations.  Pour autant, la compagnie rencontrait des difficultés pour réitérer cette performance vendredi et dimanche. 

Le SNPL se réjouit des "avancées significatives"

Le syndicat a réagi ce vendredi. Dans un communiqué, il indique : "Malgré l?obtention d?un bonus peu satisfaisant, le SNPL Easyjet se réjouit des
avancées significatives concédées par la Direction sur le pouvoir d?achat des pilotes (revalorisation du salaire de base et des primes de secteur, garantie de
salaire en cas de perte de licence temporaire)."

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 22/08/2012 à 8:32 :
bravo aux pilotes qui sont venus voler a la place des grevistes
c est sympa les mecs !!! pendant quil y en a qui se battent pr faire améliorer la profession des "" low costers" des petits copains viennent jouer les casseurs de greves ,?,
mais au fait qui sont ces pilotes casseurs de greves ,,, qui eux aussi profiterons des avancées sociale durement gagnées par les collegues grévistes ,?,,?

CHEZ LES PILOTES C EST CHACUN PR SA GUEULE !!!
Réponse de le 22/08/2012 à 10:48 :
dur dur cette vie de pnt. La grève reflète aussi l'échec des négociations, la direction est donc aussi implquée que les pilotes. Battez vous pour de meilleurs conditions, c'est normal.,
a écrit le 18/08/2012 à 10:26 :
c'est fantastique la frrance.pays de paradoxe.
le citoyen crache sur tout ce qui gagne un peu d'argent.un peu plus que lui, ça n'est pas normal...
ceux qui gagnent un peu d'argent se sont levés les fesses à un moment donné.ont fait des études ,et continuent à travailler, entretenir leurs connaissances.normal, il vaut mieux ne pas rater l'atterrissage pour un pilote, ses fesses sont aussi dans l'avion qu'il pilote.n'est il pas aussi normal qu'ils gagnent un peu d'argent?
ensuite, si les pilotes revendiquent c'est aussi parce qu'ils ont connaissances de diverses bricolage, et manipulations financieres dans des entreprises qui gagnent de l'argent mais le font disparaitre avant redistribution aux artisans directement producteurs de richesse:dans le meme genre,voir la pression de la grande distribution française sur les petits producteurs...
certe les syndicats sont aussi bien corporatistes,mais a l'heure actuelle,le snpl joue aussi le jeu de la direction d'air france.est ce aussi dans l'interet des pilotes français?de la survie de l'industrie?
l'avenir nous le dira...peut etre.
a écrit le 17/08/2012 à 20:14 :
Ouf ! On a faillit connaître un nouvel Air France.
a écrit le 17/08/2012 à 17:50 :
Grève téléguidée. Le syndicalisme malveillant a parfois le bon dos qui prend parfois la forme d'encouragement d'autres compagnies adverses, la loi du genre. Un premier test méthodologique. Easyjet est devenue une cible qui devra remonter un peu ses tarifs pour circuler en paix. Ce sont les assurances qui ont été données ... discrètement.
Réponse de le 18/08/2012 à 18:11 :
pour avoir comparer certaines promo sur le site Air France, avec mon bagage cabine et ma valise en soute, en payant avec une CB normale, j'obtient un prix souvent inferieur à celui d'easyjet ! peut-être que les horaires ne conviennent pas à tous, mais Easyjet est loin d'être si bon marché qu'on veut le faire croire !!!
a écrit le 17/08/2012 à 15:50 :
voila un exemple a suivre par les patrons français ,il est inadmissible que des syndicats politisés a outrance et ne représentant pas la majorité (loin s'en faut) des salariés fassent chanter des entrepreneurs privés ou publics et se permettent de prendre en otage des passagers ou des usagers
Réponse de le 17/08/2012 à 16:51 :
La nature trouve toujours l'équilibre.il n'est plus nécessaire d'être polytechnicien pour être pilote.il suffit tout de même d'être qualifié, c'est comme pour tout le reste.Les anglais ont été dréssés par Thather, et ils ont compris.J'étais arrivé en Angleterre le 13 janvier 1971, jour du début d'une grève de la poste qui a duré deux mois.ça a changé ma vie.J'attendais du courrier.Faire la grève n'est pas un outil pour négocier, c'est un fond de commerce sans risque pour certains.Et suicidaire pour les autres.il faut plus d'Europe pour calmer ces gens.
Réponse de le 18/08/2012 à 9:18 :
IL N'A JAMAIS ETE NECESSAIRE D'ETRE POLYTECHNICIEN POUR ETRE PILOTE...
LE SNPL EST UN DES RARES SYNDICATS APOLITIQUES EXISTANT ENCORE EN FRANCE..
IL EST UNIQUEMENT CORPORATISTE, CE QUI FAIT JUSTEMENT SA FORCE, CONTRAIREMENT A TOUS LES AUTRES SYNDICATS FRANCAIS ENGLUES DANS LEUR DEPENDANCE D'APPAREIL, D'IDEE ET DE PRINCIPE...
a écrit le 17/08/2012 à 15:29 :
Cet article ne met pas en exergue les informations nécessaires.
Il y a sur le marché plus d epilote que d'avions, donc on demande le plus pour obtenir le moins. C'est de la négociation.
a écrit le 17/08/2012 à 15:00 :
En France il y a plus de citoyens en difficulté que ces pilotes !
Réponse de le 17/08/2012 à 15:35 :
Oui mais eux ont fait de sacrés études et qu'en Europe certaine compagnie low cost française comme "Air méditerranée" délocalise leur base en grèce pour payer des alaires moindres et moins d'impôts. Vous aimeriez qu'on délocalise votre métier ?

Cet article ne parle pas de ces conditions dans lesquelles se battent les pilotes.
Réponse de le 17/08/2012 à 16:20 :
Si les pilotes français ne sont pas contents de leurs conditions, il peuvent toujours se reconvertir en balayeurs, inspecteurs du permis de conduire ou autre agent d'accueil et là, on reparlera de leurs conditions et d'une paye divisée par 10. De plus, contrairement à ce qu'affirme un intervenant, il existe en ce moment plus d'avions que de pilotes, notamment en Chine et en Asie où il y a du boulot à la pelle. Mais bon, évidemment, faut se bouger le cul, et ce n'est pas dans la mentalité des profiteurs du SNPL. Viendra le jour béni où ils pourront se mettre en grève et y rester ad vitam aeternam, personne ne voulant plus d'eux !
Réponse de le 17/08/2012 à 17:57 :
Je pense que @lecteur parlait de l'europe.

@Gilles, Vous parlez d'une souplesse vous, vous aimeriez après des années d'études et la constitution d'une famille (ou pas) devoir partir avec femmes et enfants en Chine ou la culture et la mentalité n'est pas forcément la même que ca soit en droit ou condition de travail. Par ailleurs certaine compagnie chinoise subtilise les passeports des pilotes européens pendant 6 mois pour ne pas qu'ils repartent trop vite chez eux, vous trouvez ça normal ?

Par ailleurs il est quand même insultant de dire à des pilotes de se reconvertir en balayeurs ou agent d'accueil... (je ne suis pas pilote mais je parle pour tous les métiers) surtout lorsqu'on a choisi un métier et fait les efforts pour atteindre un niveau de savoir et donc de salaire surtout que les low cost a déjà largement contribué à la dégradation des conditions et salaires des pilotes. Enfin il est tout AUSSI INSULTANT pour les balayeurs et agent d'accueil de pouvoir lire ce genre de propos QUI LES RAMENE VERS LE BAS, considérez vous qu'il y a une métier meilleur qu'un autre ? les considérez vous à un niveau tout aussi bas ? Tiens d'ailleurs on devrait aussi délocaliser nos médecin et vous devriez vous faire soigner en Chine pendant que nous sommes.

Je trouve triste de voir tenir ainsi des commentaires aussi réducteurs par des raccourcis aussi simples et insultants avant tout envers l'être humain.

Je ne défend pas le SNPL mais je pense qu'il faut avoir une certaine logique et une clareté d'esprit pour tenir des propos vrais et décents.

D'ailleurs Gilles petites questions :
- Habitez vous en France ?
- Travaillez vous en France ?
- Etes vous satisfait du confort des infrastructure de notre pays ?
- Des normes sanitaires et alimentaire de notre pays ?
- Seriez vous prêt à partir en Chine pour exercer le même métier que vous faites actuellement ? ou simplement à devenir balayeur ? (en chine pourquoi pas)
- Etes vous prêt à apprendre le chinois ? Cantonais ou mandarin ?
- A endosser le cout de la vie en chine ? les mauvaises conditions de vies ? la pollution ? les normes alimentaires moins exigeantes qu'en France ? et j'en passe.

Et pour terminer savez vous qu'il y a plus de chinois qui veulent venir d'installer en France que de français en Chine pour nos meilleures conditions de travail ?

A bon entendeur.
Réponse de le 17/08/2012 à 18:32 :
Ne mélangeons pas tout. je réponds à un intervenant qui me parle -sans rire- des conditions (sous entendu déplorables) dans lesquelles se "battent" les pilotes, SNPL en tête. Je signifie par là qu'il existe bien des métiers harassants (j'ai été moi-même agent d'accueil) aux conditions pour le coup réellement notoirement plus difficiles. Et que ces pilotes peuvent et doivent changer de métier ou de compagnie si ils estiment qu'on leur fait un mauvais sort, en lieu et place des menaces de prises d'otages que sont devenues leurs grèves à répétition. Premier point.

Second point, j'ai quitté la France il y a plusieurs années pour y monter une entreprise dans un pays d'Asie qui respecte et encourage les entrepreneurs qui investissent leur argent. Oui, j'ai en conséquence fait tous les efforts nécessaires pour cela. Petit détail qui fait rigoler : à côté de la Chine de l'est, que je connais assez bien, c'est la France qui est sous-développée..
Je l'ai fait parce que j'estime que notre pays souffre de très graves déséquilibres, encouragées par une fraction croissante de la population, en vrac : on privilégie le vieux au détriment du jeune, l'assistanat au lieu de la responsabilité, les règlements sur la liberté, l'allocation sur le travail, l'immigré au Français, le travailleur nécessairement exploité au patron nécessairement exploiteur et ainsi de suite Je ne me sentais plus solidaire d'un tel système que j'estime -à tort ou à raison, l'avenir le dira - voué à la ruine. Je ne paye donc plus rien pour l'amère patrie.
a écrit le 17/08/2012 à 14:38 :
Pourquoi Air France ne débauche-t-elle pas les responsables ressources humaines de chez Ryanair ? Ils sont assurément plus compétents.
Réponse de le 17/08/2012 à 15:37 :
des ressources humaines basées en irlande ou la vie n'est pas moins chères qu'en France, ou tout s'achètent à crédit, ou les entreprise partent à la moindre difficulté à cause d'une législation trop souple avec les entreprises ? et qui a connu la crise avant les autres pays ?
a écrit le 17/08/2012 à 14:30 :
Je rejoins Gilles et Bertlondon sur tout cela. Assez de ces castes de privilégiés de l'Etat qui se servent de la gréve pour accroite leurs avantages en tous genres au détriment des clients mais surtout du contribuable. Cette noblesse salariale d'un autre temps est anachronique.
a écrit le 17/08/2012 à 13:37 :
Tout à fait ok avec Bertlondon.
Les britanniques sont simplement clairs et efficaces, tout le contraire des français surtout s'ils sont sous une présidence socialiste !
a écrit le 17/08/2012 à 13:36 :
Dans un cadre légal, les revendications ne servent à rien, les lois sont faites sur mesure pour les entreprises et leurs actionnaires. Pour faire bouger les lignes, il faut combattre ailleurs que sur le tapis vert. Le bruit de la rue est souvent mieux entendu que des paroles dans un salon feutré.
Réponse de le 18/08/2012 à 18:21 :
donc, à vous lire, les conflits doivent se régler dans la rue ... les syndicats mettant leurs moyens (y compris hors la loi puisque celles-ci seraient 'faites sur mesure') pour faire bouger les lignes ,!!!
Alors ne vous plaignez pas si les patrons se mettent à régler les problèmes de la même facon ... merci, mais ca vient de se passer en Afrique du sud avec des mineurs : quelques dizaines de morts plus tard, je vous réponds que cette méthode n'est vraiment pas celle que je souhaite pour mon pays !!!
Réponse de le 18/08/2012 à 18:21 :
donc, à vous lire, les conflits doivent se régler dans la rue ... les syndicats mettant leurs moyens (y compris hors la loi puisque celles-ci seraient 'faites sur mesure') pour faire bouger les lignes ,!!!
Alors ne vous plaignez pas si les patrons se mettent à régler les problèmes de la même facon ... merci, mais ca vient de se passer en Afrique du sud avec des mineurs : quelques dizaines de morts plus tard, je vous réponds que cette méthode n'est vraiment pas celle que je souhaite pour mon pays !!!
a écrit le 17/08/2012 à 12:02 :
je me réjouis de cet accord. Et tant pis pour les pleurnichards qui passent leur temps à pleurer sur la soi-disant atteinte au droit de grève. Les pilotes font partie en France des privilégiés, le SNPL est un syndicat de nantis contrôlé par les pilotes Air France, ils n'ont pas réussi à faire plier la direction de EZY, tant mieux pour la démocratie, tant mieux pour les clients, et tant mieux pour notre économie aussi car une grève de 1 jour se terminant par un accord cela n'est que du POSITIF. N'en déplaise aux grincheux, Air France devrait s'en inspirer, avant qu'il ne soit trop tard pour sauver cette compagnie.
Réponse de le 17/08/2012 à 13:26 :
Sauver cette compagnie, peut être, mais en aucun cas aux frais des contribuables, comme cela a été scandaleusement le cas les 30 dernières années. J'attends qu' Air France me rembourse avec intérêts de mes généreuses donations obligatoires, pour faire perdurer des privilèges et mauvaises habitudes de toute sortes, CE et CGT en tête.
Si AF est pas capable de faire boulot, qu'on vende tout, Lufthansa ou British Airways ou Easy jet, ceux qui sont bien gérés le feront !
Réponse de le 17/08/2012 à 16:03 :
A CEUX QUI ONT LA MEMOIRE COURTE...
SI AIR FRANCE A BENEFICIE D'UNE RECAPITALISATION DE 20 MILLIARDS DE FRANCS, SOIT 3 MILLIARDS D'EUROS EN SON TEMPS, CE N'EST QUE LE JUSTE REMBOURSEMENT DES FRAIS QUE L'ETAT FRANCAIS N'A JAMAIS PAYE A AIR FRANCE A L'EPOQUE OU ELLE ETAIT ENCORE COMPAGNIE NATIONALISEE...
ALORS QUE LES AVIONS (PAX COMME CARGO) ETAIENT LOUES A OUTRANCE QU'AU PRIX DU KEROSENE BRULE SANS PRISE EN COMPTE DES PERTES D'EXPLOITATION ENGENDREE DIRECTEMENT PAR CETTE OCCUPATION, POUR DES OPERATIONS MILITAIRES ET AUTRES (SOUVENONS NOUS DU CONCORDE UTILISE PAR TONTON)
SANS COMPTER LES NOMBREUX DEPLACEMENTS DES POLITIQUES ET AUTRES MINISTRES SUR CES MEMES AVIONS AU PRIX D'UN BILLET REDUIT QUI N'EXISTE MEME PAS DANS LA TARIFICATION D'AF.
ALORS OUI, IL Y A EU DE L'ARGENT PUBLIC MAIS CELUI-CI ETAIT DE TOUTE FACON DU PAR L'ETAT FRANCAIS...
ENCORE FAUT-IL RAPPELER QU'A CETTE EPOQUE ET AVANT LA RECAPITALISATION, LES EXPERTISES TANT FRANCAISES QU'EUROPEENNES ONT DEMONTREES TOUTES SANS EXCEPTION QU'IL AURAIT PLUTOT FALLU RECAPITALISER AIR FRANCE ENTRE 30 ET 40 MILLIARDS DE FRANC, SOIT ENTRE 4,5 ET 6 MILLIARDS D'EUROS...
ESTIMATION DE L'ARGENT QUE L'ETAT N'A JAMAIS DONNE A AIR FRANCE PENDANT DES ANNEES POUR CES LOCATIONS...
CQFD
Réponse de le 17/08/2012 à 17:02 :
Mais je suis bien d'accord. C'est entièrement de la faute des politiciens aux commandes dans ce cas précis qui devraient être punis de lourdes peines (chef d'accusation : incompétence notoire, enrichissement indu, abus de bien social, détournement divers, ruine de la nation, escroquerie), responsables sur leurs biens propres (ça en calmerait pas mal), avec une inégibilité à vie et aucune retraite publique (ça en calmerait beaucoup). Mais les contribuables ne sont en rien responsables de cela: ils ne peuvent être appelés en comblement de passif. Tant que nos politiciens ne seront pas tenus responsables des lois scélérates qu'ils écrivent et des comportement délétères qu'ils ont, ils continueront. Car un pays de gens libres est obligatoirement un pays de gens responsables, des adultes quoi. Nous avons préféré la prison et l'irresponsabilité à tous les étages, et l'infantilisation qui en découle. Soit. Les conséquences fâcheuses sont incalculables, mais il faut que cette expérience aille jusqu'au bout. Bout qui approche d'ailleurs...
Réponse de le 18/08/2012 à 18:26 :
vous parlez de vos "généreuses donations obligatoires".
mais un peu plus haut, vous affirmez que " Je ne paye donc plus rien pour l'amère patrie. "
N'y a -t-il pas quelque chose comme du léger foutage de gueule dans vos contradictions ...?? A moins que ce ne soit que pour porter la contradiction, quelque soit le sujet et le point de vue.. du moment que vous puissiez être CONTRE...
Réponse de le 18/08/2012 à 18:26 :
vous parlez de vos "généreuses donations obligatoires".
mais un peu plus haut, vous affirmez que " Je ne paye donc plus rien pour l'amère patrie. "
N'y a -t-il pas quelque chose comme du léger foutage de gueule dans vos contradictions ...?? A moins que ce ne soit que pour porter la contradiction, quelque soit le sujet et le point de vue.. du moment que vous puissiez être CONTRE...
a écrit le 17/08/2012 à 11:37 :
Easyjet , non je ne prendras jamais cette compagnie low-coast , le droit de grève est
précieux , le patronat veut nous le supprimer , CQFD.
Réponse de le 17/08/2012 à 20:21 :
Vous avez tout-à-fait raison : volez sur Air France et vous savourerez en tant que client d'être pris en otage par le SNPL coutumier du fait
Réponse de le 18/08/2012 à 9:38 :
CONTRAIREMENT A CE QUE VOUS DITES.... LE SNPL N'EST PAS COUTUMIER DU FAIT...
LE SNPL S'EVERTUE EN GENERAL A NE PAS FAIRE GREVE MEME SI LA MENACE DE GREVE EST UTILISEE POUR NEGOCIER...
VOUS DEVEZ CONFONDRE AVEC LES AUTRES SYNDICATS DE PILOTE TELS QUE LE SPAF, ALTER, ET AUTRE SNPNAC...
IL EST BIZARRE DE CONSTATER DANS L'OPINION PUBLIQUE QUE DES QU'UNE GREVE DES PILOTES EXISTE A AIR FRANCE IL S'AGIT DU SNPL... C'EST FAUX
POUR MEMOIRE, SUR LES 10 DERNIERES ANNEES LE SNPL AF N'A FAIT QUE 3 GREVES ... LE RESTE DES GREVES, EST A METTRE SOUS LA RESPONSABILITE DES AUTRES SYNDICATS PILOTES...
SANS COMPTER L'AMALGAME FAIT LORS DES GREVES DES AUTRES CATEGORIES DE PERSONNEL MISES GRACIEUSEMENT SUR LE DOS DES PILOTES...
a écrit le 17/08/2012 à 11:20 :
Gilles, un seul mot : "Bravo"!
a écrit le 17/08/2012 à 11:18 :
Que désirent ils ? Faire crouler ce qui nous reste de Sociètés valables.
Réponse de le 17/08/2012 à 14:20 :
Ils veulent vivre décemment et éviter que leurs enfants promènent des touristes chinois en POUSS-POUSS pour un bol de fayots. DIGNITÉ vous avez la définition sur www.larousse.fr/dictionnaires/francais
a écrit le 17/08/2012 à 11:04 :
Au contraire du paquets de zozos qui pleurnichent ci-dessous, je me félicite chaudement de cette conclusion. Pour ceux qui ne sont pas contents , les pilotes peuvent changer d'employeurs, et les passagers peuvent changer de compagnie aérienne. Ca s'appelle la liberté, chose absolument insupportable pour les syndicats et les minables de tout poil. Vraiment, quelle bonne nouvelle. Et j'espère qu'on mettra dehors manu militari les contrôleurs à leur prochaine grève; et qu'on en embauchera d'autres à des tarifs bien moins élevés. Les Saigneurs du ciel, ca suffit !
Réponse de le 17/08/2012 à 13:19 :
Me procédé me plais :"tu veux faire grève?!, ok mais on te remplace". Ça c'est génial. C'est la fin du terrorisme économique syndical. J'adore. J'espère voir ça aussi chez les dockers, la sncf, les controleurs du ciel... Tout ceux qui pratiquent le syndicalisme comme du terrorisme. La france n'a plus les moyens de ces comportements
Réponse de le 17/08/2012 à 13:36 :
Je suis heureux de voir qu'il y a encore dans ce pays quelques personnes qui marchent sur leurs pieds, avec la tête en haut.
Réponse de le 17/08/2012 à 14:15 :
@Cristinus les prétoires des Prud'hommes sont remplis d'anti-syndicalistes qui viennent pleurer le soutien des conseillers prud'homaux salariés. Les chambres de commerce sont remplis de patrons qui arrêtent leur activité car leurs clients n'ont plus les moyens de se fournir chez eux. En 5 ans - 30% de bouchers, de crémiers et -20% de boulangers, J'ADORE LES ANNÉES SARKOZY
Réponse de le 17/08/2012 à 14:41 :
On vit au milieu des hypocrites : certains dénoncent la pseudo puissance syndicale (pratiques les syndicats en France : comme ils sont financés par les fonds publics ou des pompes à phynances, bref l'Etat, ils ne doivent pas de comptes aux salariés), d'autres les privilèges des pilotes mais en se gardant bien de mentionner leurs avantages à eux ou les niches fiscales dont ils bénéficient !
Et ce sont les premiers à couiner auprès de l'Etat (ou du syndicat) en cas de grabuge !
Réponse de le 17/08/2012 à 15:32 :
Ces débats n'ont pas lieu d'être. Le seul problème c'est que ni les patrons ni les syndicats ni l'état ne souhaitent discuter.
Réponse de le 17/08/2012 à 18:05 :
@Gilles, la méthode Sarkozy a prouvé ses limites comme la méthode libérale. Il faut bien garder en tête que les anglais ou pays à la méthode anglos saxonne profitent bien de leur système pour leur propre bénéfice lorsqu'ils ont le monopole et qu'ils sont prêt à tout casser pour reformater le marché à leur image et donc à leurs intérêts ceci pour en prendre le controle au péril de risques à prendre. Je suis d'accord sur le problème de grêves des pilotes et controleurs aériens, mais les choses vont bouger à cause la situation du marché mais il ne faut pas partir d'un extrême à un autre car c'est nous même qui y serions perdant au profit des anglo-saxons. Ils ont leurs règles et nous aussi nous avons nos intérêts.
a écrit le 17/08/2012 à 10:49 :
Il me semblait qu'Easyjet n'exploitait plus de Boeing 737 comme sur la photo. Leur flotte est intégralement composée d'Airbus aujourd'hui
a écrit le 17/08/2012 à 10:38 :
les anti-grévistes ont fait leur sale besogne, Easy jet augmentera la pression sur le personnel, diminuera les salaires même ceux des Kapo, Lloyd Blankfein et les amis de Soros continueront à détruire les économies occidentales en se gavant, LA VIE EST BELLE.
a écrit le 17/08/2012 à 10:16 :
Cette grève est malheureusement un bel exemple de la non représentativité des personnel dans certaines compagnies. Le patronat à la main mise et étouffe toutes revendications.
La Direction impose tout, son caractère capitaliste l'incite à ne pas redistribuer aux salariés, c'est le management qui doit s'en mettre plein les poches.
Les pilotes d'Easyjet France sont muselés et tout mouvement est contré par des antigrévistes. Elle est belle la vie.
a écrit le 17/08/2012 à 10:03 :
Avec un tel article pas de doute nous sommes en France? Pourquoi serait ce un echec pour les syndicats? Une greve jusqu a la noel fragilisant l'entreprise aurait elle ete un succes? Il y a eu discussions et un accord, qui plus est rapide. Il faut s'en rejouir.
Réponse de le 17/08/2012 à 10:37 :
Sauf qu'il n'y a que des miettes pour les pilotes dans cet accord
a écrit le 17/08/2012 à 9:32 :
Droit de grève soit ... mais la semaine du 15 août c'est fort de café tout de même !
Réponse de le 17/08/2012 à 10:18 :
y a justement une loi Diard qui est passé pour ça et informer au maximum les passagers. Après si on ne regarde que ces propres souliers en effet on ne souhaite aucune grève nul part où l'on va et que les salariés exploités se taisent.
Réponse de le 18/08/2012 à 18:34 :
je ne soutiens pas particulièrement cette grève, mais il faut reconnaitre qu'une grève des moniteurs de ski en ce moment n'aurait pas beaucoup d'impact : pour les pilotes ,, je pense que c'est un peu la meme chose ...!
a écrit le 17/08/2012 à 8:45 :
Il y eu un temps ou l'on recrutait des médecins et des pilotes à Bac + 10, aujourd'hui on va chercher ces compétences au plus bas prix à l'étranger, avec des diplômes obtenus dans des pochettes surprises !
Réponse de le 17/08/2012 à 9:56 :
En quoi un numerus clausus en medecine à 20 ans garantie que vous serez un bon médecin à 60 ?
Idem pour les pilotes non ?
Réponse de le 17/08/2012 à 10:05 :
@ tco.
A la différence des médecins, les pilotes passent des controles 3 fois par ans et se remettent en formation totale à chaque acte de carrière...
Le numerus clausus des medecins est beaucoup moins selectifs que celui des pilotes! (200 000 médecins en France, 5000 pilotes)
Réponse de le 17/08/2012 à 10:45 :
Dans beaucoup de pays, le métier de pilote équivaut à celui d'un technicien supérieur, payé confortable quand même (5 000 euros). En France, les pilotes de l'ENAC ont un grade supérieur, d'ingénieur, qui justifie chez nous des salaires plus élevés. Je ne remets pas en cause l'excellence des pilotes français, mais il faut garder en tête cet élément de "perception" du métier pour comprendre pourquoi des compagnies étrangères estiment que les pilotes n'ont pas à gagner autant qu'à Air France.
Réponse de le 17/08/2012 à 15:32 :
CONTRAIREMENT A CE QUE VOUS PENSEZ, BEAUCOUP DE COMPAGNIE AERIENNE PAYE LEURS PILOTES BIEN PLUS QUE CEUX D'AIR FRANCE ( LUFTHANSA, EMIRATES, ETHIAD, CATHAY PACIFIC, DELTA)... MEME EASYJET, SUR RESEAU MOYEN COURRIER RETRIBUE LEUR PILOTE PLUS QU'A AIR FRANCE....
LE SALAIRE N'A RIEN A VOIR AVEC UN NIVEAU DE FORMATION (TECHNICIEN, INGENIEUR, ...) MAIS AVEC UN NIVEAU DE RESPONSABILITE ET DE RISQUE...
Réponse de le 18/08/2012 à 9:15 :
Oui mais chez Easyjet ils volent 25% de plus et je suis loin d'être sûr qu'ils gagnent plus que les PNT AF....
Réponse de le 19/08/2012 à 1:26 :
ERREUR...
LES CHIFFRES SONT PLUS PARLANTS QUE LES MOTS...ALORS POUR LES RECALCITRANTS DE LA CALCULETTE...
POUR LE MEME RESEAU EUROPE ET MEME AVION AIRBUS 319/320/321...
EMBAUCHE EASYJET...45000 E BRUT/AN
EMBAUCHE AF.............40000 E BRUT/AN
PILOTE SENIOR EASYJET....57000 E BRUT/AN
PILOTE SENIOR AF .............55000 E BRUT/AN
CAPTAIN DEBUTANT EASYJET....105000 E BRUT/AN
CAPTAIN DEBUTANT AF..............104000 E BRUT/AN
CAPTAIN SENIOR EASYJET.........155000 E BRUT/AN
CAPTAIN SENIOR AF.................. 165000 E BRUT/AN
LA DESSUS IL FAUT ENLEVER 22% DE CHARGES PATRONNALES ET SALARIALES A AIR FRANCE ET Y RAJOUTER L'IMPOT SUR LE REVENU
POUR EASYJET, C'EST 20% Y COMPRIS IMPOT SUR REVENU PRELEVE EN DIRECT SUR LE SALAIRE MENSUEL...
DE PLUS, LES HEURES SUPPLEMENTAIRES SONT MIEUX REMUNEREES CHEZ EASYJET...
AUCUNE COMPARAISON POSSIBLE...
ALORS, ENCORE D'AUTRES CHIFFRES MISTER BILL????
Réponse de le 19/08/2012 à 1:36 :
DESINFORMATION...QUAND TU NOUS TIENS !!!!
ENCORE DES CHIFFRES POUR MISTER BILL...
TRAVAIL ANNUEL CHEZ AF...MOYEN COURRIER...750 HEURES REELLES
TRAVAIL ANNUEL EASYJET...MEME RESEAU........850 HEURES REELLES
POUR MOI 100 H DE DIFFERENCE CA N'A JAMAIS FAIT 25% DE PLUS ...MAIS 13%...

Réponse de le 19/08/2012 à 9:29 :
Il ne faut pas que les chiffres pris sur 3 bases (Marseille, Nice, Toulouse) soient généralisés à l'ensemble du MC...
Réponse de le 19/08/2012 à 14:51 :
CES CHIFFRES SONT CEUX PUBLIES PAR LES 2 COMPAGNIES...PAS DE SECRET A CA...
QUANT AUX HEURES...POUR AIR FRANCE, ELLES SONT UNE MOYENNE SECTEUR AIRBUS 318/319/320/321 POUR LE RESEAU COURT COURRIER ET MOYEN COURRIER...
BIEN ENTENDU CERTAIN EN FONT PLUS, D'AUTRES EN PEU MOINS... QUOI QU'IL EN SOIT....LA DIFFERENCE RESTE DE 13% ET NON 25%... ET LES SALAIRES NET CHEZ EZE RESTENT SUPERIEURS A CEUX D'AF QUOI QUE VOUS EN DISIEZ...
ET ENCORE JE NE VOUS PARLE PAS DE CEUX DE FLYBE OU AUTRES COMPAGNIES DU MOYEN ORIENT OU D'ASIE...VOIRE MEME DE CHINE...
LA REALITE EST PARFOIS DIFFICILE A ADMETTRE MAIS ELLE EST AINSI...
Réponse de le 20/08/2012 à 8:34 :
Publié où? Même ds l'accord Transform, le volume d'heures ne monte pas jusque là...
Réponse de le 20/08/2012 à 8:36 :
Quant à l'analyse plus haut sur la recap, çà faisait longtemps que je n'avais pas entendu quelque chose d'aussi profond -).
Réponse de le 20/08/2012 à 16:32 :
MISTER BILL...IL SEMBLE QUE VOUS N'AYEZ PAS TOUS LES ELEMENTS...
DANS L'ACCORD TRANSFORM, IL FAUT DISTINGUER 2 CHOSES.
€ RESEAU LONG COURRIER... JE CITE L'ACCORD:
L?augmentation de productivité recherchée en nombre d?heures de vol annuelles est
obtenue par la modification des règles de dimensionnement.
La cadence relative prévisionnelle annuelle moyenne par spécialité, CDB long courrier ?
toutes divisions confondues-, OPL long courrier ?toutes divisions confondues-) ne doit
pas dépasser 900 Heures créditées (75 x 12)....
€ POUR LE MOYEN COURRIER...JE CITE L'ACCORD TRANSFORM 2015 QUI REPREND NI PLUS NI MOINS LES TERMES DE L'ACCORD BASE PROVINCE:
La limitation en heures de vol dans le mois civil est fixée à 80 heures (85 heures trois
mois civils par année civile, de façon non consécutive).
Les limitations en heures de vol sont en outre complétées par une limitation à 235
heures sur 3 mois civils consécutifs...
SOIT 940 H PAR AN...
DANS LES 2 CAS, LA COMPAGNIE S'EVERTUERA BIEN ENTENDU COMME D'HABITUDE DE NE PAS DEPASSER LE SEUIL D'HEURES SUP POUR NE PAS AVOIR A LES PAYER...SOIT 900 H SUR L'ANNEE.
POUR LE RESTE...
LES CHIFFRES D'AF SONT CEUX PRIS EN COMPTE PARITAIREMENT ENTRE LA DIRECTION ET SYNDICATS COMME BASE DE TRAVAIL DES ACCORDS ACTUELS... DE PLUS ILS APPARAISSENT DANS LES RAPPORTS ANNUELS D'ACTIVITE...
POUR EZY CE SONT CEUX PUBLIES DANS LES CONTRATS D'EMBAUCHE PILOTE...
Réponse de le 21/08/2012 à 22:08 :
Dites moi Jetlagmat.... Vos données salariales me semblent assez éloignées de celles du rapport social d'AF (reprises dans un récent numéro du Point d'ailleurs). Pour étre vraiment crédible, auriez-vous l'obligeance de détailler ce qu'est le mini garanti, quelles sont les primes diverses liées aus heures de vol, etc. A défaut expliquez nous pourquoi ces chiffres officiels du rapport social sont si discordants des vôtres ? Ce serait une bonne façon d'éclairer le débat.
Cordialement
Réponse de le 22/08/2012 à 3:48 :
ZEPHIR... LES DONNEES DIFFUSEES DANS LE RAPPORT SOCIAL D'AF SONT DES CHIFFRES DE L'ANNEE ECOULEE, SOIT 2011...
RIEN A VOIR AVEC LES ACCORDS SIGNES PAR LES SYNDICATS PILOTES...
LES ACCORDS BASE PROVINCE ET TRANSFORME 2015 NE PRODUIERONT LEURS EFFETS QU'APRES PLUSIEURS MOIS...
PAR CONTRE LES RAPPORTS D'ACTIVITES SONT CEUX DIFFUSES PAR LA DIRECTION DE LA COMPAGNIE PUIS CONTROLES ET VALIDES PAR 2 ETUDES BENCHMARK ( UN FRANCAIS ET UN AMERICAIN) SUR DEMANDE DES SYNDICATS PILOTES...
ILS ONT SERVI COMME BASE DE NEGOCIATION POUR ABOUTIR AUX ACCORDS SIGNES...
LE TEXTE EN MINUSCULES CI-DESSUS EST ISSU DE L'ACCORD TRANSFORM 2015..
QUAND A LA PRESSE ELLE DIFFUSE CE QU'ELLE VEUT BIEN DIFFUSER CAR ELLE NE CHERCHE A FAIRE QUE DU SENSATIONNEL AFIN DE VENDRE LE PLUS POSSIBLE.. BUSINESS IS BUSINESS...
Réponse de le 22/08/2012 à 12:58 :
Bien vu JETLAGMAT, je suis tout à fait d'accord avec vous, mais vous n'arriverez pas à convaincre tous ces français qui détestent Air France et ses pilotes, mais il est vrai que les journalistes racontent tellement de contre-vérités qu'il est difficile de s'y retrouver.
Pour aller dans votre sens, je rappelle que les français ont voté pour les 35h donc il est tout à fait normal et légal que les pilotes français travaillent moins que les anglais par exemple.
Mais à force de dire du mal de toutes nos entreprises (Air France, Total, Peugeot etc) et quand la France ne sera qu'un pays de chômeurs, on verra ce que pensent tous nos râleurs.
a écrit le 17/08/2012 à 8:38 :
On se demande comment aurait réagi la presse, ou même l opinion, si pour une grève SNCF, la direction avait décidé d appeler de cheminots italiens ou anglais pour remplacer les grévistes!
La direction ne cède pas car la loi Diart lui donne une loi anti grève contre
Les salariés face aux entreprises.
Un coin de plus dans le contrat social français ! Mêmes les
Médias ne s en offusquent pas! Incroyable tout de même, mais le
Pilote de ligne à une image de privilégié n est ce pas? Il est simplement un salarié hautement qualifié et lorsque son salaire baisse, c est aussi l ensemble des salaires des personnels qui baissent...
Merci les jaunes
Réponse de le 17/08/2012 à 9:21 :
Hautement qualifié... Ouai, avec du blé, n importe quel gland peut se payer la licence comme le pour un routier!
Réponse de le 17/08/2012 à 9:33 :
Pierre777, la grève est la contre l'emplyeur ou contre le client? vous pensez que sans bloquer les clients, le droit de grève est restreint? c'est ca le fond de votre pensée? Vous êtes bien triste comme personne.

La loi driard est la pour éviter la pagaille dans les aéroports, si les compagnies aériennes ont trop de personnels qu'elles peuvent faire voler en cas d'absence, elles ont le droit de les utiliser. Tout le monde fait cela. Et quand les pilotes AF voient des cadres remplacer le personnel au sol pour qu'il puisse toucher leur prime de vol, ils ne disent rien.

Bonne journée,
Réponse de le 17/08/2012 à 9:48 :
Encore une pomme qui connait bien son sujet, sans parler de la grammaire française.
Réponse de le 17/08/2012 à 10:01 :
Oui, compte tenu du préavis de la loi Diart, les pilotes ont perdu hélas beaucoup de pouvoir face à leur direction... cf l'échec de cette grève. Un équilibre de pouvoir passe (hélas, c'est la vie!) parfois par des grèves pénalisantes pour les passagers.
Est ce souhaitables à long terme que ceux qui exercent les plus hautes responsabilités de leur entreprise n'aient plus la possibilité de peser sur les financiers de leur entreprise?
La crise de 2007 nous a montré que ce sont les techniciens, les ingénieurs, les créateurs de valeur et non les DRH&Co qui font la valeur d'une entreprise.
Dans une compagnie aérienne, je soutiens à 100% les pilotes!
Réponse de le 17/08/2012 à 10:28 :
et oui les "jaunes" sont pires que tout, des briseurs de grèves, ceux qui ne pensent qu'à leur gu--le, sans respect de ceux qui décident de revendiquer des valeurs dans leur emploi. Du coup c'est un coup dans l'eau et la Direction se frotte les mains. Vive Easyjet et ce système de non revendication.

@Ehoh : je pense que vous êtes mal renseigné sur la perception des "jaunes" au sein d'AF. Personne n'est ravi de voir son travail remplacé en cas de grève. Ca s'appelle briser la grève. Certes la loi Diard est là pour informer les passagers au plus tot sur l'impact du mouvement mais je vous rappelle que le point le plus vicieux de cette procédure est que la compagnie peut demander à d'autres pilotes et hotesses de remplacer ceux et celles qui font grève. Pour résumer le droit de grève est dissout, le droit le plus fondamental de la constitution. Et vous trouver ça normal ??? Non mais je rêve !
Cette situation place les Directions de compagnie aériennes en dictateurs. Imaginez vous à un poste où vous êtes tiraillé sans cesse par des mesures de réduction de cout en permanence et que vous ne pouvez pas défendre vos conditions de travail, j'aimerai bien voir comment vous le vivriez.
Réponse de le 17/08/2012 à 15:12 :
Mon cher martial, c'est ce que vivent des milliers de travailleurs qui ferment leur gueule et bossent.
Et puis faut arrêter de diaboliser les directions d'entreprise. Ok, il a toujours quelques cas qui servent d'épouvantails où des usines rentables sont fermés pour goinfrer les actionnaires (qui sont au passage souvent des fonds de pension de petits retraités américains ou européens...). Mais en règle général, une équipe dirigeante ?uvre pour développer ou sauver l'entreprise. Air France perd beaucoup d'argent, elle est concurrencée par le TGV, les compagnies low-cost en Europe et les compagnies des pays émergents sur les longs courriers. Alors oui il faut réagir et demander des efforts aux salariés. c'est ça ou la faillite et la disparition de la compagnie. La seule erreur de la direction d'air france, qui est d'ordre politique, est de ne pas avoir donné l'exemple par une baisse de rémunération par exemple
a écrit le 17/08/2012 à 8:35 :
C'est une bonne nouvelle, car ces Pilotes ont fait preuve de réalisme, et la Compagnie va pouvoir continuer à employer des Pilotes français.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :