Tom Enders : "les opérations d'EADS seront gérées sans l'interférence extérieure d'actionnaires"

 |   |  225  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
Après l'annonce du remaniement de la gouvernance et de la structure d'actionnariat d'EADS, son président exécutif Tom Enders estime qu'à " l'avenir, la stratégie et les projets industriels seront uniquement définis et décidés par le Conseil d'administration et le Comité exécutif".

Après l'annonce du remaniement de la gouvernance et de la structure d'actionnariat d'EADS, son président exécutif Tom Enders a réagi. Voici sa déclaration. « C'est aujourd'hui un grand jour pour EADS ! Nous réalisons un bond en termes de gouvernance, le plus important changement depuis la création de notre entreprise voici plus de douze ans. A l'avenir, la stratégie et les projets industriels seront uniquement
définis et décidés par le Conseil d'administration et le Comité exécutif, tandis que les opérations seront gérées sans l'interférence extérieure d'actionnaires ou de concerts d'actionnaires particuliers. Dans le même temps, l'entreprise protégera les intérêts légitimes de sécurité nationale des gouvernements au travers d'entités spécifiques. La nouvelle structure d'actionnariat permettra également une forte augmentation du capital flottant. Notre intention de procéder l'année prochaine à un vaste rachat d'actions, grâce à notre forte position de trésorerie, profitera à tous les actionnaires. Enfin, j'aimerais remercier les gouvernements français, allemand et espagnol, ainsi que Daimler AG et Lagardère SCA, du soutien actif qu'ils ont apporté pour parvenir à cet important accord. Je puis affirmer que l'équipe de direction se réjouit d'une telle évolution et des opportunités qui en découleront pour l'avenir de notre grande entreprise ».

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 06/12/2012 à 8:24 :
En gros ça veut dire quoi? Que les actionnaires n'ont qu'à se coucher devant la direction? Qu'Enders remettra la fusion avec BAE systems sur les rails? C'est une conception très particulière de l'entreprise...
Réponse de le 30/01/2013 à 21:59 :
Cela veut dire que le volontarisme industriel Français qui avait fait la gloire de l'Aérospatiale et permis de bâtir un authentique patrimoine industriel est désormais abandonné aux bons soins de la puissance Allemande et des rapports qu'elle entretiendra avec une assemblée générale d'actionnaires anonymes et généralement naïfs.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :