Comment Sodexo va aider l'armée française à revenir à Mururoa

L'armée a sélectionné Sodexo Defense Services pour construire une base-vie sur l'atoll de Mururoa dans le cadre de la mission Telsite. Ce programme de modernisation du système de surveillance radiologique et géomécanique de l'atol durera "près de trois ans".
Michel Cabirol
Un essai nucléaire à Mururoa
Un essai nucléaire à Mururoa (Crédits : Reuters)

L'économat des armées a choisi Sodexo pour concevoir, fournir et opérer la future base-vie de la mission Telsite en charge de la consolidation de l'atoll de Mururoa en Polynésie Française. Ce programme de modernisation du système de surveillance radiologique et géomécanique de l'atoll durera "près de trois ans", selon le communiqué de Sodexo publié ce mardi. A l'occasion du lancement de ce projet, la patronne de Sodexo Defense Services, Veronika Roux, a souligné que "ce nouveau contrat marque l'approfondissement de la collaboration entre Sodexo et le ministère de la Défense, au service de la Polynésie française". Selon nos informations, le contrat s'élève à environ 30 millions d'euros.

Fort de son expérience sur les bases-vie en milieu extrême et dans l'accompagnement des forces armées françaises déployées à l'étranger, Sodexo a conçu "une offre complète et s'appuiera sur un savoir-faire 100% franco-polynésien". Le leader mondial des services de qualité de vie comme il se définit supervisera la construction, le transport et l'installation d'une base-vie de 3.000 m2 réalisée par la PME bretonne Logistic Solutions, spécialiste de la conception, la construction et l'installation d'infrastructures modulaires autonomes.

Sodexo maître d'oeuvre

Enfin ce projet à Mururoa, symbole de la dissuasion nucléaire française, se veut exemplaire sur le plan environnemental. Sodexo pilotera l'ensemble du site, de sa conception à son démontage, y compris les services techniques et environnementaux (recyclage total et zéro empreinte). Le groupe  propose une approche globale, innovante et écologiquement responsable : installations sportives, 414.000 repas équilibrés conçus grâce à des filières courtes et à un approvisionnement local. Les premiers coups de pioche sont attendus le 1er mai 2015.

Par ailleurs, Sodexo contribuera au développement de l'économie locale en recrutant des personnels issus des communautés locales (75% de l'effectif) grâce à un programme d'apprentissage ambitieux de plus de 3.000 heures de formation.

Michel Cabirol

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 7
à écrit le 25/02/2015 à 11:34
Signaler
je comprend pas pourquoi ces commentaires. il faut bien faire quelle que chose !!! oui ce qui c est passé n est pas bien . Mitterrand , Chirac , de Gaulle , Giscard tous l on fait . castor tu dit pour vous sur le terrain la réalité en est une autre ...

à écrit le 03/12/2014 à 21:07
Signaler
Sur ce sujet je ne me prononce pas, j'ai honte pour mon pays.

à écrit le 02/12/2014 à 18:04
Signaler
Sodexo vient de commencer sa campagne de blanchissement de l'armée des tous les dégâts écologiques et humains commis en Polynésie française. Préparez-vous, désormais il n'y aura que de la façade…. pour nous ! sur le terrain la réalité en est bien une...

à écrit le 02/12/2014 à 16:56
Signaler
et ben !!! sodexo va peut-être changer de métier: déamiantage des poumons des marins ayant servi sur les porte-avions, décontamination des poissons du lagon shootés au césium radioactif. il ne manque plus pour nos braves soldats exposés à ces saloper...

à écrit le 02/12/2014 à 13:45
Signaler
Une honte de plus pour le gouvernment Chirac et pour la France. Et puis qu'en est-il des dédommagements ?

le 02/12/2014 à 15:17
Signaler
Vous plaisantez ?? il a fait quoi Mitterand pendant 14 ans ?? à part couler le Rainbow Warrior.....

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.