Arabie saoudite : le français Couach va construire 79 vedettes

 |  | 243 mots
Lecture 1 min.
Un patrouilleur fabriqué pour le Yémen par le chantier naval Couach basé à Arcachon.
Un patrouilleur fabriqué pour le Yémen par le chantier naval Couach basé à Arcachon. (Crédits : Couach)
Les vedettes construites en Gironde, d'une longueur de 15 mètres, seront destinées aux gardes-côtes saoudiens. Le contrat, dont le montant n'a pas été révélé, s'inscrit dans un contrat plus large, conclu l'an passé par le chantier naval allemand Lurssen avec l'Arabie Saoudite portant sur plus d'une centaine de bateaux et un montant total de 1,4 milliard d'euros.

Le chantier naval girondin de yachts de luxe et vedettes militaires Couach a décroché un important contrat de sous-traitance pour la construction de 79 vedettes de type intercepteur de marine pour l'Arabie saoudite, a appris mercredi 26 août l'AFP auprès du constructeur de Gujan-Mestras, près d'Arcachon, confirmant une information d'abord parue sur le site spécialisé lemarin.fr.

Le contrat, dont le montant n'a pas été révélé, s'inscrit dans un contrat plus large, conclu l'an passé par le chantier naval allemand Lurssen avec l'Arabie Saoudite portant sur plus d'une centaine de bateaux et un montant total de 1,4 milliard d'euros.

Trois ans de construction

Les vedettes construites en Gironde, d'une longueur de 15 m, seront destinées aux gardes-côtes saoudiens. Leur construction devrait s'étaler sur plus de trois ans et représente "un des plus gros contrats" réalisés par Couach, a précisé à l'AFP Guillaume Peuchant, responsable du département Bateaux de service et militaire. Il pourrait déboucher sur la création de quelques dizaines d'emplois, chiffre que la direction n'était pas en mesure de confirmer mercredi.

Le chantier naval, est notamment fournisseur des Douanes maritimes françaises et a déjà fourni ces dernières années plusieurs dizaines de bateaux à l'Arabie saoudite. Comme le révélait mi-juillet La Tribune, Couach serait par ailleurs en compétition pour obtenir une commande de Ryad de 600 millions de dollars pour livrer 34 patrouilleurs rapides.

(avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 01/09/2015 à 15:40 :
Avec la chute du prix du baril de pétrole je me demande bien avec quoi 'lARABI SAOUDITE va payer la facture Que Son Altesse le Roi d'ARABIE SAOUDITE n'oublie pas d'honorer la dette de l'EGYPTE vis à vis de la FRANCE fourniture de rafales de frégates et divers armements !!!!!
a écrit le 26/08/2015 à 18:46 :
Nom prédestiné du constructeur ou annonce anticipée d'un couac par Hollande est ses comparses :-)
a écrit le 26/08/2015 à 18:43 :
Où sont les trolls?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :