Colombie : le nouveau président Gustavo Petro veut couper les ailes de l'armée de l'air

Le futur président de la Colombie Gustavo Petro a confirmé qu'il ne souhaitait pas que son pays achète pour le moment des avions de combat en vue de remplacer une vingtaine de Kfir.
Michel Cabirol
Gustavo Petro ne souhaite pas acheter d'avions de combat pour remplacer les vieux Kfir de l'armée de l'air colombienne
Gustavo Petro ne souhaite pas acheter d'avions de combat pour remplacer les vieux Kfir de l'armée de l'air colombienne (Crédits : SANTIAGO ARCOS)

Pas d'avions de combat... Le futur président de la Colombie Gustavo Petro, qui prendra ses fonctions le 7 août, a confirmé qu'il ne souhaitait pas que son pays achète pour le moment des avions de combat en vue de remplacer une vingtaine d'antédiluviens Kfir ("lionceau" en hébreu), un chasseur-bombardier israélien conçu à partir du Mirage 5 et livré à Bogotá à partir de 1975 (entre 12 et 14 milliards de pesos). Des appareils qui ne voleraient plus à partir de 2023 faute de pièces de rechange. En revanche, l'actuel président Ivan Duque est prêt à signer un contrat avant l'arrivée de Gustavo Petro, qui lui a répondu qu'il les revendrait. "Tout avion acheté sera revendu", a-t-il averti.

"L'achat d'avions au milieu d'une crise comme celle que nous vivons est le plus haut degré d'irresponsabilité d'un dirigeant. Je ne comprends pas un pays qui puisse se réjouir que les ressources ne soient pas utilisées pour sauver des vies mais plutôt utilisées dans des instruments pour bombarder des enfants", avait estimé Gustavo Petro sur Twitter en mars 2021.

Quatre avions de combats sont en compétition pour remporter ce marché : le F-16 de Lockheed Martin, le Gripen E/F de Saab, le Typhoon du consortium Eurofighter (Airbus, BAE Systems, Leonardo) et le Rafale de Dassault Aviation.

Michel Cabirol

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 1
à écrit le 01/07/2022 à 8:54
Signaler
L'Amérique du Sud n'a jamais vraiment été un gros client de l'armement.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.