Fin de partie pour le Crotale (Thales) en Arabie saoudite ?

L'Arabie saoudite a abandonné l'idée de s'équiper du système de défense anti-aérienne de courte portée Crotale NG de Thales, selon le Délégué général pour l'armement Laurent Collet-Billon.
Michel Cabirol

3 mn

Thales continue de discuter avec l'Arabie Saoudite sur la vente de nouveaux système de défense anti-aérienne de courte portée (Crotale NG)
Thales continue de discuter avec l'Arabie Saoudite sur la vente de nouveaux système de défense anti-aérienne de courte portée (Crotale NG)

Le Délégué général pour l'armement Laurent Collet-Billon a-t-il annoncé la fin de la très longue campagne Mark 3 de Thales portant sur la vente à l'Arabie saoudite de nouveaux système de défense anti-aérienne de courte portée Crotale NG? C'est bien possible. "Un pays oriental (Arabie saoudite, ndlr) s'était déclaré intéressé par une actualisation de ses systèmes d'armes terrestres, mais il n'a pas donné suite", a-t-il expliqué lors de son audition sur le projet de loi de finances pour 2017 mi-octobre en réponse à la députée Marianne Dubois.

Des discussions qui se poursuivent

Pour autant, l'Arabie saoudite et Thales continuent de discuter sur ce dossier, assure-t-on à La Tribune. Ce qui ne veut pas dire qu'un contrat sera un jour signé. D'autant que cette campagne s'étire d'ailleurs sur plusieurs années entre Ryad et Paris. Elle avait rebondi au printemps dernier quand le groupe d'électronique avait présenté le missile VT1. Ce dernier avait détruit des roquettes en vol lors de démonstrations aux forces armées saoudiennes. Ce qui avait beaucoup intéressé Riyad soucieux de mieux protéger ses troupes et ses populations au contact des rebelles chiites houthis, qui utilisent fréquemment des roquettes pour bombarder du Yémen le sud du Royaume.

Thales avait donc refait une offre "en saoudisant" sa proposition. Les négociations portaient entre autre sur ce point précis entre le groupe et Riyad. Initialement, l'électronicien espère signer un contrat global (en plusieurs tranches ?) d'une valeur totale de 4 milliards d'euros pour équiper la défense anti-aérienne de courte portée du royaume, qui est composée de systèmes de missiles Shahine (Crotale amélioré, monté sur châssis AMX 30). Thales est le fournisseur attitré du Royaume depuis près de trente ans de sa défense anti-aérienne (contrat Al Thakeb en 1984).

Les Crotale en fin de vie en France

En outre, les Crotale R440 arrivent en France en fin de vie et ne peuvent plus être rénovés. Les dotations en missiles MVT1 nécessitent d'être remis à neuf au bout de quinze ans, soit en 2021. "Le Livre blanc ne confirme pas le maintien de la composante de courte portée, et le calendrier de décision sur ce sujet risque d'avoir un impact négatif sur le mode opérationnel, sur le site de Fleury-les-Aubrais où sont produits les Crotale et sur les clients étrangers qui envisagent de prolonger la durée de vie de leur système", a estimé Marianne Dubois.

Laurent Collet-Billon a rappelé que l'actuelle loi de programmation militaire (LPM) "ne fait aucune mention du remplacement ni même de la modernisation du Crotale". Et de préciser que "ce dossier reste donc à étudier". Dans le cadre de la modernisation des porteurs, notamment celle des frégates, d'autres solutions existent. C'est le cas des missiles d'interception, de combat et d'auto-défense (Mica) à lancement vertical (VL-Mica), ou des Mistral, deux produits proposés par le rival de Thales, le missilier européen MBDA. "Il faudra débattre de ce sujet lors de l'élaboration de la prochaine LPM, voire lors de l'éventuelle actualisation de la présente après l'élection présidentielle", a-t-il expliqué.

"Les frégates La Fayette (FLF) seront dotées de capacités de détection acoustique sous-marine et l'autoprotection des bâtiments sera améliorée, afin de permettre à la marine de tenir le format de quinze frégates de premier rang en attendant l'arrivée de la première frégate de taille intermédiaire", a détaillé le Délégué général pour l'armement.

Michel Cabirol

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 8
à écrit le 17/09/2019 à 12:33
Signaler
L'attaque des deux sites pétroliers d'Arabie Soudite en septembre 2019 (soit 3 ans après la rédaction de cet article) démontre l'évolution technologique de ce secteur et les efforts en continu sur 3 ans que nous aurions dû faire pour rester sur ce ma...

à écrit le 20/11/2016 à 15:11
Signaler
Il faut bien comprendre que le crotale est en fin de course, et il n'y a Pas de remplaçant dans le tuyau..... Dommage, il y avez la une opportunité.... Il nous reste à develloper un systeme mixe canon- missile, car les deux sont complètementaire ......

à écrit le 08/11/2016 à 21:28
Signaler
les cartes ont tellement été rebattues dans l'industrie de la défense que seuls ces ignares de Thales peuvent encore y croire. C'est un peu comme les navires prévus pour la Russie et refourgués vite fait à l'Egypte qui pour l'instant ne sait pas enco...

le 08/11/2016 à 23:30
Signaler
"Ignares de Thales" il fallait oser l'écrire, mais l'imbécilité n'a pas de limite.

à écrit le 08/11/2016 à 16:08
Signaler
Le Crotale est un missile de conception des années 1960. Le système de tir doit détecter la cible et le missile pour guider ce dernière sur la cible . Un phare dans la nuit!!! Actuellement la société MBDA pour ne pas la nommer a dans leur catalogue d...

à écrit le 08/11/2016 à 7:43
Signaler
On ne comprend toujours pas qu'un pays étranger ne s'équipe pas d'un matériel de défense qui n'est pas acheté et en service dans le pays qui le produit... Il va falloir passer par une Chambre de Commerce et d'Industrie où on vous l'expliquera, Messie...

le 08/11/2016 à 16:14
Signaler
Comprenne qui voudra. Moi mon remords ce fut le Crotale qui reste sur le pavé

le 08/11/2016 à 17:41
Signaler
@Britannicus, vous parlez des CCI j'aime vote humour, certainement pour expliquer que l'on est peu utile sauf pour les bonnes bouffes. Pour ce qui est de la défense il faudra que les CCI parfois aillent prendre cours pour formation sur des contrats ...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.