Missile balistique : la Corée du Nord défie à nouveau le monde

 |   |  823  mots
Les spécialistes estiment que la Corée du Nord est encore loin de pouvoir développer un programme crédible de missiles balistiques intercontinentaux (ICBM)
Les spécialistes estiment que la Corée du Nord est encore loin de pouvoir développer un programme crédible de missiles balistiques intercontinentaux (ICBM) (Crédits : Reuters)
La Corée du Nord a procédé dimanche au tir d'une fusée à longue portée qui transportait selon les autorités nord-coréennes un satellite bravant les condamnations de la communauté internationale et des résolutions de l'Onu.

La Corée du Nord a annoncé ce dimanche avoir réussi à placer en orbite un satellite grâce à un tir de fusée largement condamné comme un test de missile balistique déguisé, servant à la mise au point d'armements capables de frapper le territoire américain. Ce tir, qui viole plusieurs résolutions des Nations unies, a suscité un tollé international immédiat alors que le Conseil de sécurité de l'ONU devait se réunir d'urgence à New York.

Il sonne en tout cas comme un nouveau défi pour la communauté internationale qui peine déjà à sanctionner Pyongyang après son quatrième essai nucléaire du 6 janvier. Le fait que le dernier étage de la fusée équipée d'un satellite soit parvenu à atteindre son orbite, n'a pas pu être confirmé. Mais un responsable américain de la défense a déclaré qu'un engin semblait "avoir gagné l'espace".

Une présentatrice de la télévision officielle nord-coréenne a expliqué que ce tir, ordonné personnellement par le dirigeant Kim Jong-Un, avait permis "de placer avec succès notre satellite d'observation de la Terre Kwangmyong 4 (...) en orbite. La Corée du Nord ne fait qu'exercer son droit légitime à une utilisation "pacifique et indépendante" de l'espace, a-t-elle souligné.

Condamnations unanimes

Le secrétaire d'Etat américain John Kerry a dénoncé une "violation flagrante" des résolutions de l'ONU, Tokyo un tir "absolument intolérable", Moscou un acte "très dommageable". Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon a jugé le tir "profondément déplorable" alors que la présidente sud-coréenne Park Geun-Huye réclamait des "mesures punitives fortes" au Conseil de sécurité. Pyongyang soutient que son programme spatial a des visées purement scientifiques mais la communauté internationale considère qu'il s'agit d'une couverture pour des essais de missiles balistiques visant à développer des systèmes d'armements capables de frapper le territoire américain.

Les responsables américains et sud-coréens de la défense ont annoncé l'ouverture immédiate de pourparlers sur le déploiement en Corée du Sud d'un système de défense antimissiles américain. "Il est temps d'avancer sur cette question", a dit Thomas Vandal, commandant de la huitième armée américaine basée en Corée du Sud. La Chine a déjà fait savoir qu'elle était fermement opposée au déploiement de ce système dit THAAD (Terminal High Altitude Area Defense) si près de sa frontière.

Applications civiles et militaires

Les spécialistes estiment que les fusées nord-coréennes ont des applications à la fois civiles et militaires (comme tous les lanceurs) alors que l'ONU fait interdiction à Pyongyang de développer tout programme nucléaire ou balistique. Washington, Tokyo et Séoul avaient averti la Corée du Nord qu'elle payerait un prix très lourd pour tout lancement de fusée mais, d'après les analystes, Pyongyang a soigneusement choisi son moment pour minimiser les répercussions, un mois après son dernier essai nucléaire.

"La Corée du Nord a vraisemblablement fait le calcul qu'avec un lancement aussi rapproché de son essai nucléaire, les sanctions consécutives à cet essai ne seraient renforcées qu'à la marge", a commenté Alison Evans, analyste chez IHS Jane's.

La Chine, principale alliée de la Corée du Nord, s'est bornée à "exprimer ses regrets". Pékin résiste aux pressions des Etats-Unis, qui sont à la pointe des efforts diplomatiques pour alourdir les sanctions. L'entêtement nucléaire nord-coréen contrarie vraisemblablement la Chine. Mais l'idée qu'un effondrement du régime nord-coréen permette l'avènement d'une Corée réunifiée alignée sur les Etats-Unis lui est plus intolérable encore. Le dernier tir de fusée nord-coréen date de décembre 2012.

Un leurre?

Les agences de renseignement occidentales doutent que le satellite placé en orbite à cette occasion ait jamais fonctionné correctement, ce qui renforce la conviction de ceux qui pensent que l'objectif scientifique de cette opération n'était qu'un habillage. En dépit de la rhétorique belliqueuse de la Corée du Nord, les spécialistes estiment qu'elle est encore loin de pouvoir développer un programme crédible de missiles balistiques intercontinentaux (ICBM).

D'après eux, mettre une fusée en orbite est plus simple que maîtriser la technologie nécessaire à la rentrée dans l'atmosphère, après la phase de vol balistique, d'un missile équipé d'une charge nucléaire. "A la différence d'un satellite, une tête nucléaire montée sur un ICBM doit pouvoir redescendre en plus de monter", dit John Schilling, ingénieur en aérospatiale, qui suit de près le programme de missiles nord-coréens. "La Corée du Nord n'a jamais démontré qu'elle était capable de construire un véhicule pouvant rentrer dans l'atmosphère et survivre", souligne-t-il.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 08/02/2016 à 10:01 :
Où est le problème ? La Corée du Nord est un état souverain. Les Nord-Coréens font ce qu'ils veulent chez eux. Nous sommes en plein procès d'intention. Ce qui est très cocasse, dans le fonds, puisque nous, l'Ouest, sommes sensés être des démocraties.
Réponse de le 13/02/2016 à 0:33 :
Je trouves que tu as totalement raison.
a écrit le 07/02/2016 à 18:26 :
La narrative occidentale dans toute sa splendeur; Pour réunifier la Corée c'est simple, Ne pas tout faire pour que cela ne se passe pas :Excuse des états unies pour avoir rasés et exterminés les civils du Nord; Enlever les vecteurs atomiques entreposés, Enlever les bases américaines en contrepartie d'une démilitarisation du Nord l Rendre les réserves bancaires à ce pays, arrêter l'embargo qui est un acte de guerre et enfin faire signer l'armistice afin que les usa arrête de faire couler leurs propres bateaux en accusant la Corée du Nord. Ah ce n'est pas du terrorisme la Corée du Nord est une dictature souveraine et pourquoi donc ....
a écrit le 07/02/2016 à 16:49 :
Quel pays étonnant que la Corée du Nord qui arrive a produire l'arme atomique et un missile susceptible de mettre "un satellite dans l'espace" avec une population et un PIB équivalent à celui de la Cote d'Ivoire. Un peuple qui manque de tout, de nourriture et de liberté et qui survit sous un embargo des plus dur. Un pays totalement paranoïaque qui comme la république populaire d'Abanie reste persuadé que ses voisins veulent le détruire et ou la moindre initiative individuelle est contrôlée par les organes de sécurité. Un pays qui se moque comme d'une guigne des résolutions du Conseil de sécurité des Nations unies comme d'autres pays d’ailleurs, mais qui ne trouve personne pour le soutenir, même pas la Chine qui voit d'un mauvais œil la mise en place d'une défense antimissile américain à ses frontières. Reste aux occidentaux a s'interroger sur l'efficacité des embargos et des menaces dans les pays ou le peuple n'a rein a dire. On pourra réduire le programme d'aide alimentaire si il existe encore mais avec le risque de voir les Nord Coréens menacer de faire péter une charge nucléaire dans l'espace puisque il est si difficile de la faire redescendre. De quoi abimer pas mal de nos fragiles satellites à plusieurs millions $.
a écrit le 07/02/2016 à 14:20 :
Je suis désolé de savoir que vous faites de la Corée du Nord, "une start-up" et que vous en médiatisez les effets! Puis je rajouter que vous faites du "terrorisme"?
a écrit le 07/02/2016 à 13:05 :
On s'en fou de ces conneries de dictateur !!
Si on arrêtait de leur livrer des armes il ferait peut être moins de bombes
a écrit le 07/02/2016 à 12:59 :
Il est clair que le domaine des missiles est réservé à l'otan. Grand spécialiste, d'ailleurs...
Réponse de le 07/02/2016 à 19:58 :
Vous avez le droit de ne pas être favorable à lOtan mais cela ne vous permet pas de présenter les faits de façon biaisée. 3 pays de l lOtan ont l'arme nucléaire. 6 autres pays environ l'ont sans être membres de l'OTAN.
L'opposition à la prolitération de l'arme nucléaire n'est pas porté majoritairement par l'OTAN mais par beaucoup plus de pays que l'OTAN n'en représente.
a écrit le 07/02/2016 à 11:45 :
Et comme d'habitude avec les forts, le "monde" ne fera rien.
Réponse de le 07/02/2016 à 13:18 :
Que peut il faire ? La Corée du Nord possède l'arme nucléaire et peut s'en servir contre ceux qui l'attaque. Tant que la Corée n'attaque personne, la dictature continuera probablement.
a écrit le 07/02/2016 à 10:37 :
Hier j'ai vu un bon reportage sur la Corée du sud que l'on nous résente en général comme étant le clan du "bien" face au clan du "mal" qu'incarne avec panache la corée du nord.

Le plus gros, taux de suicide du monde, les majors qui sont mit aux rebus dès qu'ils ne peuvent pas assez produire et qui vivent comme des chiens tout en ayant honte de ne pouvoir participer à la production de richesses de leur pays, une compétitivité exacerbée faisant que l'autre n'est plus considéré comme un citoyen mais comme un concurrent, bref une population malheureuse.

On nous fait croire que corée du nord et corée du sud sont opposées, or non pas du tout, la Corée dans son ensemble souffre et pour des raisons complètement différentes mais il semblerait que ce peuple ai un karma particulièrement catastrophique.

Pauvres gens torturés par la dictature communiste d'un côté et par le néolibéralisme de l'autre.
a écrit le 07/02/2016 à 10:25 :
normalement on devrait avoir des vagues d'indignation des associations contre le racisme et pour l'amitie des peuples, des pacifistes d'extreme gauche, et de tout le bon peuple bienpensant
on devrait aussi avoir des manifs ecolos contre le nucleaire et le rechauffement balistique climatique
enfin.......... normalement.......
Réponse de le 07/02/2016 à 11:05 :
@tres drole, oui mais la méchante et arrogante Corée du Nord c'est bien loin. Pourtant ils mangent bio là bas, il n'y a pas de pesticides sur les fruits et légumes, pas d'atrazine dans l'eau, pas de surcharge pondérable, pas de voleur, pas de tagueur, presqu'un paradis perdu et rien en fait pour manifester entre Nation et République !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :