Bic supprime 7% de ses effectifs, le titre progresse

 |   |  215  mots
Le groupe (papeterie, stylos, briquets jetables, rasoirs) a réussi à améliorer ses marges au premier semestre. Malgré tout Bic lance un plan de réduction de coûts qui va entraîner 7% de ses effectifs.

Le groupe Bic spécialiste de la papeterie, des stylos, des briquets jetables et rasoirs a réalisé un bénéfice trimestriel en légère hausse, en dépit de ventes stables. Le bénéfice net du premier trimestre a progressé de 6,6% à 26,8 millions d'euros pour un chiffre d'affaires en hausse de 0,1% à 308,4 millions d'euros.
 

"Afin de s'adapter au ralentissement de ses marchés", Bic a mis en place un plan de réduction des coûts, visant à générer dès 2010, et pleinement à partir de 2011, environ 30 millions d'euros d'économies annuelles. Le groupe compte supprimer environ 600 emplois dans le monde, soit à peu près 7% de ses effectifs, essentiellement aux Etats-Unis et dans le sud de l'Europe. La France serait épargnée par ses restructurations. Fin 2008, Bic comptait 8.312 salariés, dont quelque 3.800 en Europe et 1.800 en Amérique du Nord et Océanie.

Sur 2009, ces mesures affecteront le résultat d'exploitation de près de 50 millions d'euros. Concernant ses perspectives, Bic confirme, sans plus de détails, ses "objectifs de gain de parts de marché dans toutes" les activités et table sur une progression de la "marge d'exploitation normalisée" par rapport à celle du premier trimestre, qui a été de 11,8%.

En Bourse, le titre s'est adjugé 1,58% à 39,92 euros.

(retrouvez le communiqué de Bic)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Bonne décisio et bonne gestion.
Je vois qu'il est plus facile de licencier à l'étranger qu'en France. Les dirigeants de Bic (et de Nexans) pensent à leur liberté d'entreprendre et de gérer plus facile hors de France.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :