Hénaff progresse plus vite que le marché

L'entreprise bretonne a enregistré de bons résultats en 2009 sur un marché en progression.
(Crédits : Henaff)

"En 2009, nous avons réalisé un chiffre d?affaires de 40 millions d'euros en hausse de +2,5%" s'est félicité ce mardi Luc Hénaff, arrière-petit-fils du fondateur et directeur marketing et ventes de l?entreprise familiale éponyme. Une double satisfaction pour la marque bretonne qui voit ses ventes augmenter sur quasiment tous les segments alors que le pouvoir d?achat des consommateurs demeure serré. Ainsi, le produit phare de l?entreprise de Pouldreuzic, le fameux pâté en conserve, progresse de 0,3 % en volume tandis que les autres pâtés en boîtes (de foie, de campagne?) enregistrent une baisse marquée (-8 %) et que les rillettes elles connaissent une envolée. Ce nouveau pilier de développement de Hénaff a ainsi bondi de +15,1% l?année dernière, un résultat exceptionnel porté le lancement de nouveaux produits l?année dernière. Par ailleurs, les conserves de viandes cuisinées, principalement la langue de b?uf, réagissent positivement avec une augmentation de +5 % des volumes grâce à un positionnement qualitatif et un plan promotionnel efficace. Enfin, l?activité de produits frais (saucisses, palets), diffusée principalement dans le grand Ouest et chez Carrefour en Ile-de-France, connaît, elle aussi, une belle progression avec une augmentation de +9 % en volumes.

Pour accompagner cette évolution positive, Hénaff entend profiter en 2010 d?une notoriété très largement assise (près d?un Français sur deux connaît la marque et quasiment 100 % des habitants du grand Ouest) pour renouveler une image parfois vieillotte. Déjà, l?année dernière, l?entreprise s?était associée à plusieurs chefs pour introduire ses pâtés dans des recettes gastronomiques et avait lancé une gamme de préparations originales à base de pâté imaginées par Frédérick Grasser Hermé aux noms rigolos, destinés à attirer une clientèle plus jeune (nouille molle surréaliste, maman m?la dit, hachement bon?) et publié plusieurs ouvrages en librairie. En 2010, Hénaff va certes poursuivre sa collaboration avec des chefs de renom (comme Thierry Marx), développer de nouveaux canaux de vente, notamment sur Internet et en épiceries fines, mais surtout en renouvelant l?aspect visuel de ses fameuses boîtes, inchangées depuis 30 ans. Six membres d?une famille proposent ainsi un mode de consommation différent, du classique sandwich aux toasts, de la salade aux frites. Enfin, Hénaff compte également élargir ses gammes de viandes cuisinées et de saucisses fraîches.
 

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.