Résultat annuel moins bon que prévu pour le suisse Richemont

 |   |  213  mots
Le groupe suisse de luxe a enregistré un bénéfice net en baisse de 18% et en dessous des attentes du marché. Il annonce également un programme de rachat de 10 millions d'actions.

Le groupe suisse de luxe, numéro deux mondial du secteur a réalisé sur l'exercice 2009-2010 un bénéfice net de 603 millions d'euros, en baisse de 18%, alors que les analystes tablaient en moyenne sur 709 millions.

Le résultat opérationnel a fondu de 14% à 830 millions, contre 982 millions pour l'exercice précédent. Les marchés en attendaient 833 millions. De son côté, la marge s'est dégradée à 16% après 17,9%. Le chiffre d'affaires s'est effrité de 4% à 5,18 milliards, ressortant assez près du consensus des analystes qui le voyait à 5,11 milliards.

Le groupe annonce prévoir de racheter sur deux ans jusqu'à 10 millions de ses propres titres, ce qui représente 1,7% du capital et 1% des droits de vote.

Par ailleurs, le conseil d'administration proposera à l'assemblée générale de verser un dividende de 0,35 franc par action contre 0,30 franc l'an dernier.

En termes de perspectives, le président-directeur général Johann Rupert, a déclaré "l'avenir nous réserve encore de nombreux défis, mais je suis convaincu que les Maisons de Richemont sauront les relever" selon un communiqué.

Pour le mois d'avril, qui est le premier de l'exercice en cours, les ventes ont été supérieures de 24% aux niveaux déprimés d'avril 2009, "reflétant en particulier le restockage des détaillants".
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :