Puma revoit ses objectifs à la baisse, accusant un contexte européen maussade

Puma a déclaré s'attendre à une baisse de 13% de son résultat net au premier semestre. En cause : la crise en Europe, zone où l'équipementier réalise 45% de ses ventes.
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2012. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)

Touché de plein fouet par la crise européenne, Puma a dû revoir à la baisse ses prévisions de bénéfices. La consommation européenne s'est en effet repliée sous l'impact de la crise de la dette. Et le pouvoir d'achat des jeunes, principale cible de fabricants de vêtements sportswear et particulièrement touchés par le chômage, s'est sévèrement contracté. Ce contexte morose pèse sur Puma, qui réalise 45% de ses ventes dans cette région du monde.

L'équipementier sportif, s'attend à une baisse de 11% de son résultat opérationnel et à un recul de 13% de son résultat net au premier semestre. Puma, plus exposé que ses concurrents directs Nike et Adidas du fait de son important positionnement en Europe, a dit prévoir une hausse de ses ventes de 3 à 7% sur l'ensemble de l'année 2012, contre les 10% attendus auparavant.

Ajustement des coûts

Puma a ensuite annoncé une accélération de son programme d'ajustement des coûts et d'amélioration de son efficacité. Ce qui représenterait une charge exceptionnelle de 100 millions d'euros dans ses comptes au second semestre. Et entraînerait une "baisse substantielle" du résultat net 2012 par rapport aux 230,1 millions d'euros de 2012, a précisé l'équipementier dans un communiqué.

Le titre Puma, filiale du groupe français PPR (Pinault-Printemps-Redoute), perdait 5,2 % à 213,90 euros à 10h20 à la Bourse de Francfort. La maison-mère s'inscrivait en recul de 1,5% à 107,30 euros.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 2
à écrit le 19/07/2012 à 20:21
Signaler
N'oubliez pas: Lorsque vous achetez des produits Puma vous faites marcher l'éconnomie allemande. Merci pour elle.

à écrit le 18/07/2012 à 14:06
Signaler
Les gens en ont marre de foutre un paquet d'euro pour acheter des pompes à la qualité discutable et fabriquées par des momes dans les mêmes usines chinoises ou cambodgiennes que les chaussures sans marque qui elles sont 60% moins cheres. C'est tout!!...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.