Renault confirme 2000 suppressions d'emplois supplémentaires

Le constructeur au losange a comme prévu annoncé ce jeudi 2000 suppressions de postes en Europe selon les syndicats, en plus des 4000 déjà attendus en France.

1 mn

Tensions sociales chez Renault.

Journée de mobilisation ce jeudi chez Renault où les syndicats protestent contre les milliers de suppressions de postes annoncés par la direction.

Selon les syndicats, des salariés grévistes de l'usine de Sandouville, près du Havre, où 1.000 emplois doivent être supprimés, ont ainsi bloqué ce matin l'accès à la zone industrialo-portuaire du Havre.

La CGT et la CFDT ont indiqué que Renault a annoncé ce jeudi comme prévu la suppression de 2.000 emplois dans ses filiales européennes, 1100 à l'étranger et 900 en France. Ce plan s'ajoute à celui annoncé en juillet qui prévoit 4.000 départs "volontaires" dans le groupe en France.

L'usine de Sandouville est particulièrement concernée avec 1.000 départs prévus sur 3.700 emplois. Elle produit depuis un an la nouvelle Laguna qui a du mal à se vendre.

1 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.