Chômage partiel prolongé chez Fiat

 |   |  256  mots
Le grand constructeur auto italien prolonge de deux semaines les mesures de chômage partiel touchant 5000 salariés à Turin.

La direction du groupe automobile italien Fiat a annoncé aux syndicats deux nouvelles semaines de chômage partiel en mars pour 5.000 employés du site de Turin (nord), a-t-on appris mercredi auprès d'un porte-parole de l'entreprise.
"Durant les deux premières semaines de mars, 5.000 employés de Mirafiori (le site de Turin qui abrite le siège de la division automobile du groupe) seront au chômage partiel. La diminution de l'activité dans les usines entraîne une diminution de l'activité pour les employés", a indiqué ce porte-parole.
Début janvier, Fiat avait déjà annoncé la mise au chômage partiel d'environ 2.000 "cols blancs" de Turin pour les deux premières semaines de février, alors que cette mesure n'avait touché que les ouvriers du groupe depuis le début de la crise.
Confronté à un effondrement de ses ventes (-31% en janvier), Fiat a massivement recours au chômage technique depuis l'automne et va continuer à le faire, a prévenu récemment son patron Sergio Marchionne, selon qui l'année 2009 va être "la plus difficile de tous les temps" pour le secteur automobile.
Toutes les usines du groupe en Italie ont déjà été fermées de la mi-décembre à la mi-janvier et de nouvelles semaines d'arrêt des chaînes de montage sont prévues, notamment à Turin, en février et en mars.
Le gouvernement de Silvio Berlusconi pourrait annoncer des mesures de soutien au secteur, dont une prime à la casse pour relancer les ventes, au cours d'un conseil des ministres vendredi.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :