Volkswagen s'attend à une année 2010 difficile

Le groupe allemand affiche une nette progression de 11,1% de ses ventes en octobre, profitant d'une demande forte en Allemagne grâce à la prime à la casse. Mais Volkswagen se prépare déjà à l'arrêt du dispositif et prévient que 2010 sera une année "particulièrement difficile".
(Crédits : © 2009 Thomson Reuters)

Le constructeur automobile allemand Volkswagen, numéro un en Europe, a fait part ce vendredi de prévisions pour le moins pessimistes pour 2010. "Le marché mondial de la voiture de tourisme n'a pas encore effectué de reprise durable et c'est pourquoi nous anticipons un année 2010 particulièrement difficile et éprouvante", a ainsi déclaré Detlef Wittig, responsable des ventes du groupe, dans un communiqué.

Il va falloir en effet gérer le retour de bâton après la fin des dispositifs de prime à la casse qui ont dopé le marché cette année. Le dirigeant s'attend donc à une stagnation des ventes pour 2009 mais aussi pour l'année prochaine.

Pour l'heure, le constructeur indique avoir enregistré une hausse de 11,1% de ses ventes en octobre, à 557.300 véhicules. Cette croissance à deux chiffres est tirée par la forte demande venue du marché domestique allemand et des marchés émergents que sont la Chine et le Brésil. Au total, depuis le début de l'année à fin octobre, les ventes sont à peu près stables (+0,6%) à 5,32 millions de véhicules.

Dans le détail des marques du groupe Volkswagen, la seule marque Volkswagen a vu ses ventes augmenter de 17% à 349.800 véhicules en octobre. La marque tchèque Skoda a enregistré une hausse des ventes de 33% à 65.600 véhicules, tandis que la marque espagnole Seat a vu les siennes progresser de 1,9% à 29.600 unités. Pour sa part, Audi a publié ses volumes ce lundi en relevant ses prévisions de ventes pour 2009.

Reste que les marchés sont inquiets notamment après la publication jeudi soir des résultats annuels catastrophiques annoncés par Porsche, que Volkswagen est en train de racheter. En Bourse, le titre Volkswagen chute ce vendredi de près de 4% à Francfort, signant la plus forte baisse de l'indice vedette Dax. Dans leur ensemble, les valeurs automobiles sont à la peine : Daimler perd 1% et BMW est légèrement dans le rouge.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.