Les bonus "écolo" généreux... pour très peu de voitures

 |  | 371 mots
Lecture 2 min.
(Crédits : Smart)
A compter du 1er janvier, seule la smart fortwo bénéficiera de la prime écologique de 1.000 euros.

Le bonus-malus va être révisé au 1er janvier. Du coup, la prime écologique de 1.000 euros généreusement octroyée aux véhicules classiques (essence et diesel) émettant moins de 95 grammes de CO2 au kilomètre (décret du 19 décembre 2009), ne devrait pas coûter trop cher à l'État. Les nouvelles règles, plus sévères, ne concerneront en effet qu'un seul modèle, en tout et pour tout : la petite citadine Smart Fortwo émettant 88 grammes de CO2 au kilomètre. La toute nouvelle Peugeot 207 diesel, à 99 grammes, n'y aura même plus droit. Pas plus que la très récente Ford Fiesta Econetic à 98 grammes. Pour elles, ce sera 500 euros seulement. Quant au superbonus de 5.000 euros (moins de 60 grammes), il est là pour l'affichage, aucun modèle en production à ce jour n'y ayant droit.
Heureusement, les voitures hybrides comme la Toyota Prius ou la Honda Insight conserveront leur bonus de 2.000 euros (décret du 26 décembre 2007). Tout comme quelques rares modèles au gaz de pétrole GPL émettant moins de 135 grammes (Chevrolet Aveo et Matiz, Renault Clio). Les véhicules au gaz naturel GNV sont aussi privilégiés... En théorie. Car, même s'ils figurent aux catalogues Fiat ou Citroën, ils restent confidentiels. Ces 2.000 euros ne concernent finalement que peu de voitures (6.000 ventes en France sur les neuf premiers mois de 2009, dont 2 GPL et 39 GNV).
pas si simple
La situation devrait toutefois évoluer. En effet, dès la rentrée 2010 arriveront les premières voitures électriques de Mitsubishi, Citroën, Peugeot, éligibles au bonus de 5.000 euros. À partir du printemps 2011, Renault lancera ses propres modèles « zéro émission ». À la même date, PSA commercialisera son Peugeot 3008 hybride, qui aura droit aux 2.000 euros. Enfin, PSA, Renault, Ford, Fiat et Volkswagen travaillent sur des véhicules diesel de moins de 95 grammes, qui permettront d'accéder au bonus de 1.000 euros. Mais ce n'est pas si simple. Car il est difficile de grignoter quelques grammes sur une voiture existante... Changer de pneus et allonger les rapports de transmission n'y suffisent pas. Adopter le « stop and start » (arrêt et redémarrage automatique du moteur au feu rouge) permet en revanche de réduire de 4 ou 5 grammes les émissions.
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :