Après le rappel de voitures, Toyota attaqué en justice

 |   |  391  mots
(Crédits : © 2010 Thomson Reuters)
Un tribunal californien a décidé de poursuivre en justice le constructeur automobile japonais pour avoir "sciemment vendu des véhicules défectueux". Une plainte déposée au nom de la protection du consommateur. Toyota est aussi mis sous pression en Chine.

Les déboires de Toyota aux Etats-Unis sont loin d'être terminés. Mis en cause pour des problèmes techniques sur ses voitures, le constructeur automobile japonais doit affronter une plainte en bonne et dûe forme. Le procureur du comté californien d'Orange a en effet annoncé vendredi avoir engagé des poursuites contre le constructeur japonais Toyota, au nom de la protection du consommateur.

"Nous affirmerons devant la cour, au nom des habitants du comté d'Orange, que Toyota a sciemment vendu des voitures et des camions avec des défauts responsables de l'accélération soudaine et incontrôlable de certains véhicules", a expliqué Tony Rackauckas, procureur du comté d'Orange.

"Ces défauts sont présents sur des centaines de milliers de véhicules vendus aux Californiens au cours des dernières années. Toyota connaissait ces défauts mais les a intentionnellement dissimulés aux consommateurs californiens", ajoute-t-il.  "Au lieu de les retirer de la vente jusqu'a ce que le problème soit réglé, ils ont pris la décision commerciale de continuer à vendre et louer leurs véhicules défectueux aux Californiens", insiste-t-il.

Dans un communiqué, Toyota a affirmé "ne pas avoir reçu la plainte et ne pas être en mesure de commenter une affaire en instance". Ces poursuites judiciaires pourraient coûter cher au numéro un mondial, le procureur du comté d'Orange réclamant une amende de 2.500 dollars pour chaque violation de la loi sur les pratiques commerciales déloyales.

Par ailleurs, Toyota est déjà la cible de plusieurs actions en nom collectif, réclamant des dommages et intérêts dont le montant global pourrait largement dépasser le coût des poursuites intentées par les victimes d'accidents.

Et il n'y a pas qu'aux Etats-Unis que le grand constructeur auto nippon a des soucis suite aux problèmes techniques de ses véhicules. En Chine, il est également montré du doigt. Le responsable administratif pour l'industrie et le commerce de la province du Zhejiang, Zheng Yumin, affirme que Toyota devra indemniser ses clients chinois victimes de problèmes sur ses modèles et fournir un calendrier pour les réparations. Toyota a notamment dû rappeler 75.5552 petits 4x4 RAV4 en Chine. Le patron de Toyota, Akio Toyoda, était venu dans le pays le 1er mars dernier pour présenter ses excuses.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :