Mazda a nettement réduit sa perte annuelle

 |   |  363  mots
Le constructeur automobile japonais a publié, ce mardi, une perte nette divisée par plus de dix en 2009-2010 comparé à l'énorme déficit de l'exercice précédent. Mazda prévoit également de revenir dans le vert pour le prochain exercice annuel.

Mazda, le constructeur automobile japonais, a fait état, ce mardi, d'une nette amélioration de son résultat annuel. Sa perte nette a été divisée par onze en 2009-2010 par rapport à celle enregistrée lors de  l'exercice précédent. Pour la période d'avril 2009 à mars 2010, le japonais a accusé une perte nette de 6,5 milliards de yens (49 millions d'euros) contre un important déficit de 71,5 milliards en 2008-2009.

Concernant, le bénéfice d'exploitation du groupe, il s'affiche désormais dans le vert, il ressort à 9,5 milliards (72 millions d'euros) contre une perte de 28,4 milliards un an plus tôt.  Quant au chiffre d'affaires, il a chuté de 14,7% sur un an à 2.163,9 milliards (16,5 milliards d'euros), selon le communiqué de Mazda.

Sur l'année, la réduction de 100 milliards de yens de ses coûts fixes a permis de réaliser le bénéfice d'exploitation affiché . "Ces efforts nous ont permis de développer une structure de coûts nous assurant un bénéfice, même si nos usines japonaises opèrent à 80% de leurs capacités, et malgré l'appréciation du yen", a expliqué le constructeur dans son communiqué.

En 2009-2010, Mazda a vendu 1,193 million de voiture dans le monde soit 5% de moins que pour l'exercice précédent 2008/09. Les ventes ont progressé de 1% au Japon grâce au lancement de la nouvelle Axela (véhicule compacte), et de 46% en Chine grâce au bond des ventes du modèle de berline Mazda 6. Cependant,  elles ont chuté de 12% en Amérique du Nord et de 26% en Europe.

De très bonnes perspectives ont été annoncées par  le constructeur japonais. Il a prévu de revenir aux bénéfices en 2010-2011 grâce aux réductions de coûts et au redémarrage de ses ventes.  Le groupe anticipe un rebond de 6% de ses ventes annuelles en volume. Il prévoit notamment qu'elles seront portées par l'Amérique du Nord et la Chine. Il prévoit également de finir l'exercice sur un bénéfice net de 5 milliards de yens et sur un bénéfice d'exploitation de 30 milliards, pour un chiffre d'affaires en hausse de 4,9% sur un an à 2.270 milliards de yens.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :