Menace sur le repreneur de Saab, le constructeur Spyker

Dans un communiqué mis en ligne sur son site internet, Spyker a fait savoir qu'il avait un passif plus important que le montant de ses actifs.
(Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2010. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)

Le constructeur néerlandais de voitures de luxe Spyker Cars, qui a racheté le suédois Saab à General Motors, a fait savoir mercredi qu'il avait un passif plus important que le montant de ses actifs.

Dans un communiqué mis en ligne sur son site internet, Spyker précise que ce solde négatif à la date du 30 juin est la conséquence de l'obligation faite par les normes IFRS de considérer les 326 millions de dollars (257 millions d'euros) d'actions préférentielles remboursables octroyées à GM dans le cadre de l'acquisition de Saab comme un passif.

Un porte-parole du constructeur a indiqué que des précisions seraient apportées à l'occasion de la publication de ses résultats semestriels le 27 août.

L'opérateur boursier Nyse Euronext a fait savoir de son côté qu'il n'avait pas l'intention de prendre des mesures à l'encontre de Spyker tant qu'il se conformerait aux règles en vigueur.

Le constructeur est notamment tenu de publier un communiqué dans un délai de cinq jours détaillant sa situation financière. Le document doit également donner des précisions sur la solvabilité de l'entreprise, son niveau de trésorerie, ses perspectives à court et long terme et les mesures qu'il compte prendre pour améliorer sa solvabilité.

Spyker Cars, qui n'a jamais réalisé de bénéfices, a racheté Saab, un constructeur de plus grande taille, cette année et s'efforce à présent de relancer la marque.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.