Nissan étudie une marque à bas coûts

 |  | 295 mots
Lecture 2 min.
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Ce label "bas de gamme" serait d'abord destiné à l'Asie et à la Russie. Objectif: 300.000 Datsun par an, selon le journal Nikkei.

Nissan prévoit de relancer sa vieille marque Datsun pour vendre des voitures à bas coûts dans des pays émergents à partir de 2014, affirme ce vendredi le quotidien japonais Nikkei. Carlos Ghosn, PDG de Nissan (et de Renault), a déjà évoqué par le passé le potentiel élevé de la marque Datsun, sous laquelle les voitures et pick-ups Nissan étaient  vendus hors du Japon jusqu'en 1981. Un label jadis réputé pour ses véhicules simples et robustes. Malgré son abandon il y a plus de 30 ans, la marque reste connue aux Etats-Unis, au Moyen-Orient et en Asie. Selon le Nikkei, le deuxième constructeur automobile japonais envisage de commercialiser des Datsun à partir de 500.000 yens (4.500 euros), d'abord en Inde, en Indonésie et en Russie. Le journal assure que l'objectif est de vendre rapidement 300.000 Datsun par an.

Un véhicule à 3.000 euros

Le constructeur nippon est résolument engagé dans une démarche "low cost", puisque l'Alliance travaille sur des véhicules à partir de 3.000 euros environ, comme l'a dernièrement confirmé Carlos Ghosn.« L'offre aujourd'hui n'est pas suffisante. Il faut descendre en gamme pour créer une offre supplémentaire. Cette plate-forme à très bas coût générera une nouvelle demande. En Inde, il n'y a que 30 voitures pour 1.000 habitants, contre 500 dans un pays comme le Portugal et 800 aux Etats-Unis. Cette offre supplémentaire permettra d'augmenter les volumes », expliquait récemment le PDG

Le troisième constructeur mondial avec Renault

L'Alliance Renault-Nissan, prise dans son ensemble, a été le troisième constructeur automobile mondial l'an dernier, derrière GM et Volkswagen, devant Toyota. Elle a écoulé un record de  8.029.222 unités, en hausse de 10.3%. Renault a vendu 2.722.062 véhicules (+3,6%), Nissan  4.669.981 (+14,4%). Avtovaz, le constructeur russe des Lada détenu par Renault à hauteur de 25%, a écoulé  637.179 unités (+10,9 % ).

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 02/03/2012 à 18:54 :
Moi je veux du simple ,durable ,fiable . Pas besoin de gadget car mes trajets sont courts .longues distances = train .
a écrit le 02/03/2012 à 13:07 :
Le double jeu de Carols G. est flagrant. Quand il a un créneau qui marche : Chine, 4x4 ou pseudo, luxe infiniti, Nissan/Carlos (bien mieux payé par Nissan) les garde pour lui, Quand c' est Renault qui domine , il lui fait concurrence (low cost, Amérique Latine). Pire Carlos G n' a pas été capable de faire sur une plateforme haut de gamme.commune NUL !!
a écrit le 02/03/2012 à 12:53 :
Les projets de Carlos Ghosn sont connus pour tout tirer vers le bas, vers les faibles valeurs ajoutées, et les faibles marges pou engendrer l'appauvrissement des salariés de Renault, 1er actionnaire de Nissan ... Il y a une similitude troublante, c'est que Ghosn gère Renault dans le plus grand désordre, avec des décisions approximatives, et celà ressemble beaucoup aux méthodes de Fillon, brouillon et approximatif... une similtude très troublante.
a écrit le 02/03/2012 à 12:21 :
Tout ce qui est de peu de valeur est un déchet en puissance, le low-cost est un producteur de nuisance, que cela soit par nos achats que par nos déplacements!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :