Le "made in France" coûte très cher à Renault

 |   |  595  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : Bloomberg)
La future Clio IV produite à Flins coûtera 1.300 euros de plus que la même fabriquée en Turquie.

A l'heure où les politiques en mal de démagogie (ré)inventent un prétendu patriotisme économique - fièvre électorale oblige -, Renault assène la brutalité des chiffres. "La future Renault Clio IV produite à Flins coûtera 1.300 euros de plus que son homologue fabriquée en Turquie",  a affirmé ce mercredi Carlos Tavares, directeur délégué de Renault, lors d'une rencontre avec quelques journalistes. Et ce, pour un modèle livré... dans l'Hexagone! Ce différentiel inclut donc les coûts de transport. Le verdict apparaît donc sans appel. Le futur modèle phare de Renault verra sa production démarrer en juillet, simultanément à Flins en région parisienne et à Bursa (Turquie), pour une commercialisation début octobre. La version break, prévue pour 2013, sera, elle, exclusivement assemblée en Turquie. Le constructeur vise 350 à 400.000 Clio IV par an. 

Vive polémique

L'industrialisation de la Clio IV avait fait l'objet d'une vive polémique, début 2010, entre le constructeur et les pouvoirs publics français. Renault avait en effet envisagé initialement de produire quasi-exclusivement sa Clio IV hors de France. Tancé par le chef de l'Etat Nicolas Sarkozy, Calors Ghosn, double PDG de Renault et Nissan, avait alors pris l'engagement d'en assembler une partie dans l'Hexagone. Renault "assemble aujourd'hui un quart de ses véhicules en France et y fabrique 31% de ses ensembles mécaniques", reconnaît Carlos Tavares. Pas beaucoup. Le pourcentage est très inférieur à celui de PSA, de Fiat en Italie ou des constructeurs germaniques en Allemagne!

Le dirigeant se défend toutefois de se désengager du territoire français. "Ce que nous faisons, c'est améliorer notre compétitivité en générant des profits récurrents qui, seuls, assurent la pérennité de l'entreprise", précise Carlos Tavares. "La France a besoin d'un grand champion automobile comme Renault" en bonne santé. Carlos Tavares a d'ailleurs mis en relief  la forme (relative) de Renault... par rapport à PSA, "en graves dificultés financières, qui a dû faire appel à des socités étrangères pour l'aider à se maintenir à flots"... A bon entendeur.

40% des investissements réalisés en France

Carlos Tavares rappelle d'ailleurs que Renault ne néglige pas les sites français.  "Nous investissons 420 millions d'euros à Douai (futur haut de gamme), 230 millions à Sandouville (futur utilitaire), 300 millions à Cléon (mécanique) et 150 millions à Flins (futures Clio IV et Zoé électrique)". Il assure que Renault "réalise 40% de ses investissements en France". Il n'y a pas de fatalité à la moindre compétitivité des usines hexagonales. Le futur haut de gamme de la firme au losange, qui débutera en 2014 avec le remplacement du monospace Espace, "devrait être rentable à Douai si on travaille bien". Même chose pour le prochain fourgon Traffic à Sandouville. 

Douai a d'ailleurs pour objectif de "devenir l'usine la plus compétitive de l'Alliance Renault-Nissan en Europe". Aujourd'hui, le site le plus productif est l'usine Nissan de Suderland, en Grande-Bretagne. Carlos Tavares estime également  que le véhicule électrique, dont la Zoé sera assemblée à Flins, est "une chance pour la France". 

80% de la R&D

Les activités de production de moteurs ou transmissions et d'assemblage de véhicules ne sont pas le seules. Il y a aussi... la recherche et le développement. "On a intérêt à la développer en France. L'étude des plates-formes, des moteurs, des nouvelles technologies, des véhicules électriques restera en France", souligne le DG. "80% de la valeur ajoutée en recherche et développement est réalisée ici et ce pourcentage demeurera stable".

 

 

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 08/09/2012 à 22:54 :
Alors pour ma défense moi je ne suis pas rédacteur ni journaliste.

Mais bon dieu c'est quoi toute ces fautes ? Le mec il peux pas se relire avant de publier ?
a écrit le 21/04/2012 à 13:03 :
Oui Carlos, le made in France coûte cher, déjà à cause de ton salaire de 10 à 12 millions d'euros par an. Mais tu sais, si tous les partrons français font comme toi et délocalisent, la France deviendra exclusivement un pays de consommateurs. Malheureusement uniquement consommer, sans rien produire ce n'est pas possible car non viable à moyen et long terme. Alors, tu réduis ton salaire pour commencer et ensuite celui de tes cadres grassement payés. Ensuite, tu fais des plans d'amélioration et des plans de progrès ainsi que la chasse au gaspi. Au final, tu seras gagnant, crois-moi.
a écrit le 03/04/2012 à 12:49 :
La Turquie ne fait pas partie de l'Europe réintroduisons des taxes
pour les produits à fort coût de main d'oeuvre comme l'automobile
produit hors d'Europe.Le prix moyen d'une clio tourne autour de
15000e en France taxons les voitures produites en Turquie et exportées en France à 30% la différence des 1300e n'existera plus
et le cout d'une clio made in france sera rentable par rapport aux voitures made in turquie sous marque renault!!!
a écrit le 31/03/2012 à 12:03 :
La paie de Ghosn, de son staff du siège ainsi que celle de R et D française sont-elle vraiment comprise dans le prix de revient de la Clio turque ?
On aimerait que les journalistes regardent cela parce que subventionner la recherche de Renault en France pour favoriser les investissements industriels en Turquie et au Maroc et les actionnaires étrangers de Renault n'est pas vraiment dans nos moyens!
a écrit le 18/03/2012 à 0:01 :
Ayant acheté une Renault Clio, j'ai eu deux clés différentes, une automatique et l'autre manuelle n'ouvrant pas le coffre! Alors je suis retourné chez Renault pour une deuxième clé automatique: elle coûte 149 euros et 50 euros et une demie journée d'immobilisation pour le faire, alors que ce genre de service est gratuit chez d'autre marques et ne prend que quelque minutes pour le faire: c'est dégoûtant.........,
a écrit le 16/03/2012 à 17:31 :
Pour eviter la comparaison interdisons a Renault de fabriquer hors de nos frontieres. Ce n'est pas en fabriquant des vehicules de moins en moins chers qu'on combattra les effets du carbone. Les indiens pensent mettre sur le marche des vehicules a essence basiques a 1500 euros ...imaginez les 3/4 de la polulation indienne au volant de sa voiture a 1500 euros...nos fameux ecologistes n'avaient pas pense a ca !!!


a écrit le 16/03/2012 à 7:55 :
Je ne suis pas économiste,mais si on dit qu´en France le coût d´articles sont élevés,alors que le salaire des ouvriers ne l´est pas,c´est que les charges le sont et le bénéfice aussi ,pour satisfaire les actionnaires.Quand une industrie va bien,c´est surtout le directeur et les actionnaires qui se partagent la meilleure partie.
On devrait changer le système ,soit fifty,fifty. C´est ca l´égalité
Réponse de le 16/03/2012 à 16:55 :
le probleme n'est pas le systeme social mais bien l'état qu'il faut nourrir.

a écrit le 15/03/2012 à 16:52 :
Et il y en a encore pour nous dire que la France est compétitive ! Pour l'instant, la France est surtout compétitive pour produire des fonctionnaires, des taxes et des assistés. Combien de chômeurs supplémentaires, d'entreprises en faillite, de capitaux ruinés, de jeunes qui fuient l'enfer fiscal devra-t-on enregistrer avant de se réveiller du cauchemar socialiste de la petite URSS française ? Nous sommes déjà trop taxés.
Réponse de le 15/03/2012 à 16:59 :
+1
Réponse de le 15/03/2012 à 18:13 :
Il y a très peu de taxes au Mali et en Somali, je ne savais pas qu'il s'agissait des premières puissances économiques de la planète.
Réponse de le 15/03/2012 à 20:49 :
On a pas vu beaucoup de républiques socialistes être puissantes très longtemps.
a écrit le 15/03/2012 à 16:29 :
menteur
a écrit le 15/03/2012 à 15:59 :
en bien que renault les vendes au Turques
a écrit le 15/03/2012 à 15:17 :
Une twingo Slovène ou une mégane Turque sont vendue au même prix que si elle avaient été fabriquées chez nous... Pourquoi les allemants ne savent plus quoi faire de leurs marges indécentes pendant que chez nous on pleure dès qu'il faut penser et fabriquer "local" ? Réfléchissez un peu et vous trouverez le pourquoi du comment ???? La difficulté, c'est que vos actionnaires ont le nez collé à un horizon de 1 an maxi n'est-ce-pas ???
Réponse de le 15/03/2012 à 15:55 :
Si les constructeurs allemand font des marges plus importantes en fabriquant en Allemagne c'est parce qu'ils fabriquent des modèles plus haut en gamme sur lesquels la marge est plus importante, les constructeurs français sont eux plus spécialisés sur l'entrée de gamme ou les marges sont faibles.
Réponse de le 15/03/2012 à 16:32 :
Premièrement, la Mégane n'est pas fabrique en Turquie. Sauf la Fluence. Secondo, les allemand assemblent en Allemagne avec des pièces d?Europe de l'est. selon une étude européenne, seulette 35% d'une voiture allemande est fabrique en Allemagne. Donc les allemands, font comme tout les autres. ISS en Allemagne, 20% et 33% en France.
Réponse de le 15/03/2012 à 17:02 :
A Alex : Ah bon ? La mégane n'est pas fabriquée en Turquie ainsi qu'en Espagne ? Sur quel site français alors ???? La Fluence en Turquie ? Je croyais que c'était en Corée... Pour autant, la question soulevée est la zone de création de valeur et surtout de marge opérationnelle ! Nos dirigeants du secteur ont laissé le haut de gamme aux autres, et les plus fortes marges qui allaient avec. C'est principalementr parce-que les actionnaires veulent des gros chèques tous les ans pendant que les Allemands par exemple ont une vision vers la génération suivante ! Pas vraiment le même horizon quand il faut arbitrer des choix stratégiques ou d'investissement !
a écrit le 15/03/2012 à 13:46 :
si Renault fabriquait aussi des modèles concurrents de BMW, Mercedes et Porsche, il n'y aurait pas de problème à remplir ses usines en France. Messieurs Tavares et Ghosn doivent faire ce pourquoi ils sont payés: de la stratégie, et pas seulement de la réduction de coût qui peut être faite par des financiers et ingénieurs. Et la nouvelle Alpine Renault concurrente de Porsche, elle en est où ? Ça roupille à la Direction ?
Réponse de le 15/03/2012 à 16:35 :
Je vous rappelle que les constructeurs français n'ont jamais pu investir dans le haut de gamme avec les taxes essence et en plus 25% de TVA jusqu'aux années 90. Renault ou PSA peuvent faire du haut e gamme, mais êtes vous prêts a acheter une voiture française au prix d'une voiture allemande?
a écrit le 15/03/2012 à 13:02 :
Je ne comprends pas ces 1300 ?
Coin de table sur hypothèses très pessimistes :
Coût global ouvrier Flins : 4 000 ?/mois soit 200 ?/jour
Coût global ouvrier turc 500 ?/mois soit 25 ?/jour
Écart 175 ?/jour
Maxi pour une voiture : 2 jours de main d'oeuvre
Soit 350 ? et non 1 300 ? ; d'où sortent les 1 000 autres euros ?
Tous les autres postes de coût sont en faveur de la France : logistique, proximité sous-traitants...
Réponse de le 15/03/2012 à 16:29 :
Trés bonne remarque mais les Clio de Bursa utilisent aussi des vitres turques, de l' acier turc, des sieges turc, des pneus turc, tous bien moins cher que les notres
Réponse de le 15/03/2012 à 16:37 :
Impôts sur le sociétés, taxes locales, financement sécurité sociale....
a écrit le 15/03/2012 à 12:13 :
encore de la desinformation

la clio plus cher en France !! et alors
cette année les voitures ne se vendent pas les constructeurs devront brader leur voitures pour ecouler leur stocke en en novembre
les prix seront dont 20% moins cher à la fin de l'année les 1300 seront largement deduit !!
cqfd......
Réponse de le 15/03/2012 à 16:39 :
il vaut mieux vendre les stocks et perdre un peu d'argent plutôt que garder les voitures en stock. Car un stock coute cher, assurances, impôts sur le stock, gardiennage, ouvriers payés a rien faire, .....
a écrit le 15/03/2012 à 12:02 :
Renault pleure sur la marge de cette Clio, elle n'est pas aussi forte que sur le même modèle fabriqué à l'étranger... que son client français ne paie pas moins cher. Petit oubli : sans emploi pas de revenu pour acheter votre production, VAG est plus malin et bien moins pingre!
Réponse de le 15/03/2012 à 14:44 :
VAG est encore plus pingre puisqu'ils ne fabriquent plus leurs modèles de bas de gamme en Allemagne depuis longtemps (Republique Tchèque, Espagne...). Moins de marge = moins d'investissements pour luter contre la concurrence. Ce qu'il faut a Renault maintenant est de retenter leur montée en gamme - l'échec des Vel Satis, Avantime... ne signifie pas que la stratégie était mauvaise, seule l'exécution est a revoir (voir ce que font Hyundai et Kia !). Les marges sur les petites voitures et le low cost DOIVENT financer cette montée en gamme, c'est impératif pour la survie de l'entreprise a long terme.
a écrit le 15/03/2012 à 11:50 :
ça coûtera toujours moins chère que des milliers d'ouvriers au chômage non?
a écrit le 15/03/2012 à 11:30 :
La fameuse Clio , donnez nous le prix de vente en Turquie et celui en France...on nous prend vraiment pour des abrutis.
Réponse de le 15/03/2012 à 17:01 :
démago, rien a voir
a écrit le 15/03/2012 à 10:41 :
si on avait laissé s'appliquer la directive bolkenstein on n'aurait pas tous ces problemes.mais voila,les français sont toujours raleurs
a écrit le 15/03/2012 à 10:07 :
Les couts salariaux de pitesti/roumanie sont inférieurs à ceux de bursa/turquie, donc si la production de bursa serait relocalisé en europe , pour partie en france , et pour partie en roumanie de telle sorte que le gain de marge de la roumanie par rapport à la turquie soit égal à la perte de marge de la france par rapport à la turquie, on aurait une opération blanche pour les finances de renault et qui permettrait que la clio 4 soit dans une plus grande proportion francaise et en tout cas 100 % européenne.
Si ca n'est pas fait c'est que les discours des politiques sur les relocalisations, le protectionnisme européen sont complétement bidons, car sinon ce serait un minimum (puisque ca ne toucherait même pas les finances de renault )
Réponse de le 15/03/2012 à 14:47 :
Vous avez raison sur le papier mais n'oubliez pas le cout des investissements industriels ! Pitesti tourne a plus de 100% quand la Turquie et la France ont des capacités disponibles, ils doivent faire avec ce qu'ils ont :=)
Réponse de le 15/03/2012 à 15:17 :
Si renault a des capacités disponibles en turquie, c'est parcequ'ils n'arrête pas d'y investir pour les accroitre, depuis la crise, et encore aujourdhui encore (future fluence electrique , dont la mise au point aura été financée par l'état francais , via les crédits pour encourager la voiture électrique, alors que l'état est le 1er actionnaire de renault et que pendant ce temps là ces mêmes dirigeants n'arrêtent pas de faire des rodomontades sur la nécéssité de défendre l'emploi industriel en france ...)
Réponse de le 15/03/2012 à 16:59 :
J'aimerais savoir de quel financement vous parlez. Des 4 milliard d'euros investi par Renault dans le véhicule électrique? combien l?État a finance?
a écrit le 15/03/2012 à 10:01 :
Il n'est pas précisé dans cet article la part de l'argent public déjà absorbé par Renault, en RD par exemple, pour permettre de délocaliser, les 1300? sont largement dépassés.
En opposant le raisonnement suivant aux dirigeants Renault, 1300? de plus pourrait permettre la conservation d'un emploi en France, cet ouvrier à même d'envisager l'achat, éventuellement par cascade d'occasions en occasions, d'un véhicule neuf.
L'état (NOUS) étant, me semble-t'il un actionnaire éminent de cette Entreprise.
Qui décide in fine?
Réponse de le 15/03/2012 à 17:06 :
L?état ne peut pas avoir le beurre et l'argent du beurre. L?état possédé seulement 15% du capital. NISSAN en possède 15% et Mercedes en possède 3%. Si l?État n'avait pas vendu RENAULT pour encaisser et se goinfrer, l?État aurai encore son mot a dire. Entre parenthésés, les bénéfices de chez Renault viennent aux 2/3 de chez NISSAN. Si tu rajoutes le bénéfices issus de de VOLVO et de la banque Renault, le benefices de chez RENAULT sont quasi nulles.
a écrit le 15/03/2012 à 9:18 :
Peut-être que Renault devrait prendre des leçons d'état d'esprit et apprendre la gestion chez les allemands plutôt que chez les Chinois. Par contre à l'école de la mauvaise foi et de la manipulation des médias, ils sont déjà les premiers. Le PDG de Renault est là pour faire du fric, pas pour préserver la cohésion d'une nation.
Réponse de le 15/03/2012 à 17:12 :
Le PDG de Chez RENAULT à reçu un salaire de 1M d'euros de chez RENAULT et 8 de chez NISSAN. C'est pas avec RENAULT qu'il fait sa richesse.
a écrit le 15/03/2012 à 8:27 :
Je suis pour un label made in france (ou assemblé en france) apposé sur les voitures, avec une différenciation entre les modèles étrangers et les modèles francais.
Je préfére acheter une toyota fabriquée en france qu'une renault fabriquée en turquie.
Réponse de le 15/03/2012 à 8:52 :
Et si vous faites ce raisonnement pour tous les produits vous n'achetez plus grand chose....fini l'ordinateur qui vous a permis d'envoyer votre message, fini votre téléphone portable, fini la télé et les jeux...
le cleint ne devrait se préoccuper que d'une chose, le rapport qualité/prix...et ne vous en faites pas les sociétés sauront bien faire leur marge malgré tout.
Réponse de le 15/03/2012 à 9:27 :
faux, le client doit faire attention a l origine des produits. sinon, un jour aussi la R&D partira aussi l?étranger. Regardez le cas de l'équipementier auto qui a transféré la production en Pologne, et en 2009 a transféré aussi la R&D. qu' a gagne la France la-dedans. Nos emploies sont nos emplettes. Si même les français n?achètent pas les produits français, comment convaincre les clients étrangers d'acheter nos produits. il faut pas être démago
Réponse de le 15/03/2012 à 12:32 :
ba oui bien sur, ba vous allez rester nue car vos vêtements ne sont pas fabriqués en france, encore moins vos chaussures ......
Comme la majorité des francais, se sont les porte feuilles qui parlent, seraient vous prêtes à dépenser 1500? de plus pou une clio, je ne crois pas.
Réponse de le 15/03/2012 à 14:50 :
Une Toyota Yaris est montée en France mais inclus une R&D japonaise et des pièces détachées fabriquées partout ailleurs qu'en France. Il faut regarder toutes les implications liées a la fabrication d'une voiture. Acheter une Clio faite a Bursa ramene de la marge en France qui finance le développement de l'entreprise et sa R&D faite en France !
a écrit le 15/03/2012 à 7:29 :
Payer plus cher. Êtes vous sur que la majorité des français souhaite ?
Quand on se contente depuis des années avec des produits étrangers pas chers. Penseriez vous vraiment que l'on puisse payer 1300 euros de plus ?
Réponse de le 15/03/2012 à 7:52 :
Les 1300 euros de difference vont dans la poche de Renault, pas dans celle du client. Faut pas rever cher ami. Les Clio Estate (break) sont produites exclusivement en Turquie a Burca depuis 6 ans, c'est pas pour cela qu'elles sont vendues moins cheres que les autres Clio fabriquées en France. Les 1300 euros economisés par Renault avec la fabrication turque ne sont pas repercutes sur le prix de vente final mais dans la poche des dirigeants et actionnaires. Faut arreter de prendre les entreprises pour des grandes philanthropes qui ont le souci de satisfaire leurs clients, le 20 eme siecle est fini, le 21 eme siecle est celui du gavage et des profits tout azimut
Réponse de le 15/03/2012 à 9:29 :
arrêtez d?être démago. les 1300 euros économisez servent aussi a compenser les pertes engendrez par la production de la clio en France.
Réponse de le 15/03/2012 à 9:37 :
Ford Fiesta fabriquée à Cologne, vous pensez cher Alex75 que Ford perd donc aussi de l'argent a fabriquer sa citadine en Allemagne ? Renault gagne de l'argent a fabriquer la citadine Clio en France, mais pas assez, voila le probleme, le gavage n'est pas suffisant, voila la vrai problematique. Toujours plus pour les actionnaires ...
Réponse de le 15/03/2012 à 11:37 :
Il faudrait peut être cesser de taper sur les actionnaires.
En moyenne, les dividendes rapportent 3,5% sur l'ensemble d'un portefeuille. Donc pas de quoi festoyer.
Et l'actionnaire qui investit de l'argent pour financer des entreprises court des risques sérieux. Il suffit de constater la chute des valeurs boursières depuis quelque temps. J'ai un petit portefeuille comme quelque 6 millions de français (pas tous milliardaires hélas!) et depuis plusieurs années, je passe mon temps à espérer des jours meilleurs pour retrouver mes billes!
Réponse de le 15/03/2012 à 12:16 :
Si vous achetez exclusivement vos titres sur le marché secondaire, c'est à dire que vous n'en avez pas acheté lors de la création de l'entreprise ou lors d'une augmentation de capital, vous ne financez pas l'entreprise : l'entreprise ne reçoit rien : c'est juste un échange entre un acheteur et un vendeur d 'actions. Vous ne pouvez donc pas dire que vous investissez. Vous spéculez ( sur les profits futurs).
a écrit le 15/03/2012 à 6:52 :
J'ai eu 2 Clio, c'est fini, notamment le SAV Renault au siege qui est pitoyable. La prochaine est une Ford Fiesta fabriquee a Cologne. Bye bye Renault, moi je ne veux pas rouler en clio turque, je veux mon vehicule fabriqué en Europe.
Réponse de le 15/03/2012 à 7:51 :
Et pourquoi pas une française ? C3 ou DS3 ?
Réponse de le 15/03/2012 à 8:19 :
Bof!! la C3 est un vieux cageot en voie de disparition!!!
Réponse de le 15/03/2012 à 9:30 :
New beginning; je sais pas ce que vous faitez dans la vie, mais j?espère et je souhaite qu'un jour votre emploi soit délocalise.
Réponse de le 15/03/2012 à 9:38 :
Ds3 : trop chere pour mon budget et que 3 portes. La C3 est une option en effet, j'hesite entre la Fiesta et la C3.
Réponse de le 15/03/2012 à 13:36 :
C'est pour cela que j'achete europeen et pas turc. Vous pensez que Renault va vous indiquer sur le vehicule si celui ci est fait en Turquie ou France ? NON bien sur, la Clio Break est fabriquee depuis 6 ans en Turquie, interrogez 100 vendeurs Renault, ils vous jureront la main sur le coeur que la Clio break est fabriquee en France. J'encourage la production europeenne et francaise, je vais soit acheter une Fiesta, soit une C3, un point c'est tout. Ceux qui achetent des produits venant du Maroc ou Turquie favorisent ces delocalisations.
Réponse de le 15/03/2012 à 17:13 :
Si vous regardez bien les voitures, vous trouverez une étiquette indiquant le lieu de fabrication.
Réponse de le 15/03/2012 à 19:50 :
@désolé LILOU, les pompes funèbres ont encore de beaux jours devant eux. Je ne suis pas d'être délocalisé.
a écrit le 15/03/2012 à 6:52 :
c'est évident et dire qu'il y a encore d'absurdes défenseurs du protectionnisme:ouvrez leurs yeux svp!
Réponse de le 15/03/2012 à 9:32 :
on est pas protectionniste, on est réaliste. dites moi ce que vous faites dans la vie. je me ferai une joie d'aller chez la concurrence.
a écrit le 14/03/2012 à 22:33 :
1300? sur une CLIO... Hypothèse le prix moyen de vente à 12000?. Un prix de revient fabrication d'environ 50%, 6000? (hors amortissement R&D, marketing, etc.) une valeur ajoutée du constructeur de fabrication et d'assemblage de 25%, nous sommes à 1500?... Comment une CLIO assemblée à Flins peut-elle coûter 1300? de plus quand Turquie ? Au fait une Golf, elle coûte combien Wolfburg ? Pas un peu démago tout cela ? Des détails Monsieur TAVARES!
Réponse de le 15/03/2012 à 8:41 :
les marges sur ce type de véhicule sont très faibles quand on prend en compte tous les frais (trasport, pub télé, ...)
Réponse de le 15/03/2012 à 9:34 :
Volswagen paye moins d?impôts sur les societes en Allemagne, les allemands travaillent plus, les charges sont moindres..... voila quelques exemples.
Réponse de le 15/03/2012 à 9:42 :
tu propose une Golf au prix d'une Clio : dis-moi laquelle tu vends le plus à prix égal ????????????????????
Réponse de le 15/03/2012 à 16:28 :
Je n'ai jamais vu une GOLF au prix d'une clio, sauf quand il y a des promotions.
a écrit le 14/03/2012 à 21:38 :
et en ouzbekistan combien elle couterait ???
et si les francais n'achetaient plus de clio turque, combien cela couterait a renault ???
tout cela est d'un demagogique purement financier qui ne prend plus en compte l'aspect humain de notre tissu industriel.
les voitures allemandes sont plus chères, fabriquees en allemagne et les marges des constructeurs outre rhin explosent ...
Réponse de le 15/03/2012 à 9:36 :
A qui la faute, aux consommateurs et aux différents gouvernements qui on fait des lois empêchant les constructeurs d'investir et se développer dans le haut de gamme.
a écrit le 14/03/2012 à 21:14 :
Rien d'étonnant. D'abord, il y a l'Euro, la monnaie allemande que nos élites ont choisi de nos infliger, quoi que 30% trop chère pour notre tissu industriel (ou ce qu'il en reste). Sur les 1300, 300 sont donc imputables à l'Euro, aisément. Restent 1000 de surcoûts, donc une partie dus aux salaires, qu'il faut bien entendu maintenir. Une autre est due à notre système de charges patronales et sociales, qui vient abreuver les clientèles de l'UMP et du PS : les retraités croisièrophiles pour le premier parti, les assist-addicts pour le second. La TVA sociale est une excellente réponse, quoiqu'incomplète, et surtout, bien trop procyclique. Tous ces constats débouchent sur la même conclusion : ni le PS, ni l'UMP, partis de l'establishment mondialiste, ne veulent ni ne peuvent appliquer les solutions qui conviennent. Comme ces partis noyautent la démocratie, nous en déduisons que Renault... continuera de délocaliser.
Réponse de le 15/03/2012 à 9:37 :
+1
a écrit le 14/03/2012 à 21:08 :
1300 euros de différence entre la française et la turque est il dit??? Tout simplement mettre un droit d'entrée sur le sol français de la clio turque d'un montant équivalent et le tour est joué!!!!
Réponse de le 15/03/2012 à 9:39 :
et les turques mettront un droit d'entrée pour Carrefour, ADP , VINCI et autres sociétés françaises en turquie : le tour est jué...mais on aura perdu !!!
Réponse de le 15/03/2012 à 9:40 :
ça s?appelle la TVA sociale, mais je vous rappelle que les français n'en veulent pas.
a écrit le 14/03/2012 à 21:02 :
Bob personnellement autant acheter une voiture étrangère qui sera construite en France , voir une fabrique à l étranger ( préférence pour une fabrique en Europe ) exit les fabrication marocaine, turque etc...
Réponse de le 15/03/2012 à 9:43 :
fabrique en Europe, cela ne signifie pas fabrique en France. au moins les voitures françaises fabriques au Maroc ou en Turquie, sont assembles avec des moteurs et boites fabriqués en France. les voitures allemandes sont fabriqués avec combien de pièces fabriqués en France? réponse: 0
a écrit le 14/03/2012 à 20:37 :
Il faut traiter le mal à la racine, comme les taupes dans les jardins. Le jardin industriel est infesté par les ghosn et autres Varin. Et donc, si les syndicats français se décidaient à former les salariés roumains, marocains et turcs à revendiquer des salaires équivalents aux français, si les syndicats français planifiaient des séjours touristiques pour organiser les grèves dans ces pays d'esclavage, le salaire horaire roumain, turc et marocain se rééquilibrerait .. et in finé Ghosn en serait pour ses frais maintenant qu'il a investit dans les pays d'esclavage avec les crédit d'impôts recherches volés aux français.
Réponse de le 15/03/2012 à 8:28 :
Il n y a aucun esclavagisme. L usine Renault au Maroc est dernier cri et les salaires sont supérieurs à le moyenne nationale.

Vous voulez imposer une inflation mirobolante à ces pays car l'Europe vit au dessus de ses moyens?
Réponse de le 15/03/2012 à 9:45 :
SOLUTION efficace, vous voulez imposer votre culture a un pais étranger. c?est fini l?ère de la colonisation
a écrit le 14/03/2012 à 20:21 :
il faut la fabriquer en Turquie et la vendre en Turquie ou au Maroc aux ouvriers de DACIA
a écrit le 14/03/2012 à 19:50 :
Meme si elle est plus cher elle est fabriquee en FRANCE et donnera de l'emploi aux Français donc du pouvoir d'achat -
a écrit le 14/03/2012 à 19:25 :
On préfère payer plus cher, vive la préférence nationale
Réponse de le 14/03/2012 à 19:40 :
mais pour 1300 ? de plus, on à quoi en Allemagne ? une Golf ? (et là, on voit les clients s'éclipser pour partir acheter à une marque étrangère une voiture fabriquer à l'étranger... Ce rappel d'une pub TV pour dire qu'il faut compenser ce déficit de compétitivité autrement que par un slogan, sinon, ça marchera pas !
Réponse de le 14/03/2012 à 19:44 :
et pis le résultat de plus construire des autos en France, le résultat se voit chez PSA : ils se font racheter par GM !!
Pour réindustrialiser la France, il faut inciter à le faire : tant qu'on sera un pays d'instabilité législative, de grèves, de charges sociales ou seul la corée du nord doit encore être pire, ... on est mal barré
Réponse de le 15/03/2012 à 7:53 :
@ lyon69 : Vos sources quant aux grèves et niveau des charges sociales en RPK ?
a écrit le 14/03/2012 à 19:04 :
Je veux bien les payer les 1300 ?.
Je doute d'ailleurs de la réalité de ce chiffre, car je me demande si ce chiffre intègre bien le coût des investissements réalisés en Turquie (ou ailleurs) et les frais financiers auxquels ils ont conduit. On fait dire aux chiffres beaucoup de choses!
a écrit le 14/03/2012 à 18:43 :
Dire que l'automatisme ,la production en chaine était le miracle des années 1958 ?
a écrit le 14/03/2012 à 18:41 :
Alors qu'il la fasse construire en Ukraine ,les salaires sont plus faibles !Mais , si la France devient un pays de chomeurs ,comment ,à qui vendront -ils cette voiture ?
a écrit le 14/03/2012 à 18:16 :
Mais c'est une polémique ridicule... la production hors de France est une stratégie pour compenser les 80% en R&D. (C'est-à-dire main d'oeuvre qualifiée, opportunités de développement technologique, modernisation du pays), la politique n'a rien à faire là dédans... la production ne représente pas forcément un investissement (contrairement à la R&D qui est un acquis) la production c'est l'aboutissement d'un long chemin parcouru dans les labos, les centres de test, les bureaux de design, marketing, etc mais biensûr cela ne compte pas, les politicard ne devrait pas s'en mêler, parce que malheureusement ils ne sont pas techniquement, scientifiquement et économiquement bien formés pour en parler
a écrit le 14/03/2012 à 18:13 :
Ce qui coûte cher à Renault, ce n'est pas le coût de la main d'oeuvre, c'est l'avidité de ses actionnaires ! A quand une renationalisation totale ?
Réponse de le 14/03/2012 à 18:50 :
Il faut être un gauchiste illuminé pour croire encore que les fonctionnaires de l'Etat sont moins avides que les actionnaires. Mais la différence entre les deux, c'est que les seconds peuvent perdre leur investissement tandis que les premiers ne risquent absolument rien.
Réponse de le 14/03/2012 à 19:29 :
Erreur ! Regardez aussi Peugeot, en quasi faillite ! Où est l'avidité des actionnaires ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :