"Les usines de BMW tournent à pleines capacités, y compris en Europe"

 |   |  773  mots
Copyright BMW Group
Copyright BMW Group (Crédits : BMW Group)
<b>INTERVIEW :</b> Ian Robertson, membre du Directoire de BMW en charge des ventes et du marketing, affirme à La Tribune que "les usines allemandes n'ont aucun handicap de compétitivité ". La firme bavaroise vise "plus de 2 millions de véhicules d'ici à 2016 ". La marge opérationnelle devrait atteindre en 2012 "8 à 10%" du chiffre d'affaires.

La Tribune - Les constructeurs européens affrontent de terribles surcapacités en Europe. Est-ce le cas de BMW?

Ian Robertson - Nos usines tournent à pleines capacités partout dans le monde, y compris en Europe. Nos sites européens exportent une part importante de leur production. Jusqu'au démarrage récent de notre nouvelle usine en Chine, le (4x4) X1 était produit pour le monde entier à Leipzig. Tous nos Touring (breaks) sont fabriqués à Munich, notre Série 7 (limousine) à Dingolfing. Nos concurrents qui ont de fortes surcapacités sont trop concentrés sur une seule région du monde. Nous, nous cherchons des capacités en Europe. Nous sommes prêts à produire des Mini aux Pays-Bas.

Vous arrivez à exporter à partir des usines européennes, malgré les coûts salariaux élevés...

La base de production n'est pas un obstacle pour exporter. Nous avons une main d'oeuvre très flexible, des usines très automatisées. Notre niveau d'efficacité est extrême sur tous nos sites. Les usines allemandes n'ont aucun handicap de compétitivité par rapport à notre site américain, par exemple. Il peut y avoir des différences de durée annuelle du travail, mais nos usines sont toutes aussi efficaces.

Vous accroissez vos capacités hors d'Europe..

En quatre ans, on a doublé les capacités du site américain de Spartanburg, qui exporte à 80%. En Afrique du sud, nous sommes passés d'un potentiel de 40.000 à 70.000 unités et nous exportons aussi 80% de la production. En Chine, on vient d'ouvrir un nouveau site à Tiexi. Nous accroissons notre potentiel en Russie, en Inde. Et nous aurons probablement une usine en Amérique du sud.

Comment se porte le marché du haut de gamme?

Le marché du "Premium" continue de mieux se comporter que le marché total en Europe. Il représente une part conséquente du marché en Europe comme dans le monde. Je ne mésestime pas la concurrence des japonais ou des coréens sur ce segment. Mais ils sont parfois bons sur un seul marché. Alors que nous, nous sommes mondiaux.

Votre prix de vente moyen, élevé face à la concurrence, continue-t-il de progresser?

Oui, il continue de croître partout dant le monde. Aujourd'hui, aux Etats-Unis, par exemple, 80% de nos berlines sont vendues en quatre roues motrices (NDLR : une option coûteuse).

Vous misez de plus en plus sur les petites voitures...

On va continuer à croître dans le haut de gamme. Mais les petits véhicules représentent un créneau en croissance, surtout en Europe. On développe une stratégie avec des petits modèles sur des plates-formes communes avec notre marque Mini. Nous aurons dix modèles. Mais pas seulement pour l'Europe. Aujourd'hui, Mini a son premier marché aux Etats-Unis. On peut développer ces niches ailleurs.

Pour vos gammes habituelles de gros modèles, vous réduisez les les cylindrées des moteurs...

C'est la première fois qu'il y a une convergence des législations dans le monde pour diminuer les rejets de C02. Il faut donc abaisser les émissions. D'ici à 2020, nous allons devoir les réduire de 25%. Même en Chine, qui est toujours le plus gros marché pour notre Série 7, le marché mûrit. On y vend de plus en plus de moteurs à quatre cylindres (NDLR: au lieu de 6 ou 8). Il faut poursuivre notre réduction de la cylindrée des moteurs. C'est la performance de ces moteurs qui compte.

Comment voyez-vous l'année 2012?

Le groupe BMW a écoulé 1,33 million de véhicules dans le monde sur neuf mois, soit une croissance de 8,3%. En octobre, nous aurons une bonne croissance des ventes de 8 à 9%. Nous allons vers une année record en termes de ventes et de chiffre d'affaires. Nous aurons une petite progression en Europe même en 2012. Notre stratégie est mondiale. Il s'agit d'équilibrer nos ventes entre les pays matures comme l'Europe ou les Etats-Unis et les pays comme la Russie, la Turquie, la Corée, la Chine. En Chine, nous avons notamment une croissance importante. la Chine sera bientôt notre premier marché pour la série 5 (NDLR: gamme intermérdiaire de BMW).

Quels sont vos objectifs de ventes à moyen terme?

Nous visons plus de 2 millions de véhicules d'ici à 2016. Et on est bien partis pour. (NDLR: 1,67 million de véhicules vendus en 2011).

BMW avait annoncé une prévision de marge opérationnelle honorable de 8 à 10% sur l'année. Mais vous en étiez à 11,6% au deuxième trimestre. Il y aura donc régression sur le second semestre?

Le marché européen est très difficile. Et nous sommes sur cette vision d'une marge dans la fourchette de 8 à 10%.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 18/10/2012 à 21:46 :
Avec l'augmentation du travail au noir, les carnets de commandes de ces constructeurs premium ne risquent pas de se degonfler ...
Réponse de le 18/10/2012 à 22:03 :
Le travail au noir, le blanchiment d'argent, les paris truqués... leur clientèle est en pleine croissance !
Réponse de le 18/10/2012 à 22:51 :
ce genre de voiture peut être achetée en Allemagne en partie avec de l argent en espèce (Ferraris, Vuiton, Champagne.. aussi) sans avoir des problèmes avec le fisc (il y a quelques petites tentatives de canaliser le petit problème..). Tant que la société laissera des énergumèmes rouler en grosse bagnoles, et les payer avec du fric douteux, alors les entreprises auront une clientèle "typique", qui ceci est vrai, n´est pas forcément belle.
De plus, vous pouvez avoir une Porsche Cayenne ou une BMW en tant que voiture de société en Allemagne. LE PRIX TOTAL sera amorti. Ce n´est pas les petites bagnoles commerciales comme il y avait en France il y a quelques années. Le contribuable allemand subventionne BMW PORSCHE AUDI. Mais bon, ils restent en partie en Allemagne, donc donnant donnant. On ne va pas regarder de trop près. Si Porsche déménage en Pologne, certainement que le système d imposition des voitures de société BMW AUDI PORSCHE va changer.. Tout cela est un équilibre fragile qui marche bien. Jusque quand?
Réponse de le 19/10/2012 à 9:56 :
Au contraire; plein de "fraudeux" auraient les moyens de ce payer et ils ont envie de ce type de véhicule mais ils ne le font pas pour éviter de se faire prendre. C'est le champagne, les grands vins, les resto, les bijouteries, le tourisme, les vêtements et sacs de luxe qui profitent du black (l'économie française autrement dit). C'est nettement plus discret.
a écrit le 18/10/2012 à 20:32 :
Tres bon managers ses chefs allemands d'entreprises.Certains ont demarrer leur carriere a l'
etau et a la lime en atelier pour finir dans les etages a la direction de leur firme et epanouir leur savoir faire.
Réponse de le 18/10/2012 à 20:59 :
TrèsJUSTE ce que hectopascal exprime.
Réponse de le 18/10/2012 à 21:11 :
Je plussoie hectopascal!
Réponse de le 18/10/2012 à 22:40 :
en france, ils sortent de l X, ena, centrale et sont immatures jusqu´à la retraite.. et après.
Réponse de le 18/10/2012 à 23:08 :
Chez PSA, les actionnaires ont toujours préféré prendre des PDG n'ayant jamais travaillé dans l'automobile !
Réponse de le 19/10/2012 à 14:19 :
"floppy" votre ligne est parfaite, je la réitère :"en france, ils sortent de l X, ena, centrale et sont IMMATURES jusqu´à la retraite.. " pour laisser LE DéSASTRE aux générations futures.
a écrit le 18/10/2012 à 20:14 :
j'adore son assurance, pourtant la situation n'est pas aussi rose:
(1) BMW commence à renvoyer des véhicules initialement prévus pour l'europe vers les US et la chine: http://www.thetruthaboutcars.com/2012/10/bmw-shifts-units-from-europe-to-u-s/

(2) Mercedes commence à offrir des ristournes sans résultats sur les ventes pour le moment: http://www.autoblog.com/2012/10/18/mercedes-offers-3-000-euro-discount-amidst-struggling-sales/

Personne n'échappera à la crise.
a écrit le 18/10/2012 à 18:38 :
Ils ont mangé leur pain blanc avec PSA qui va débouler avec ses superbes véhicules fabriqués à Aulnay pendant les débrayages.
a écrit le 18/10/2012 à 18:21 :
C'est normal que ça tourne plein pot ,ceux qui achètent ce genre de voitures ne sont pas des smicards ou des chômeurs ,donc la baisse du pouvoir d'achat ne les concernent pas
a écrit le 18/10/2012 à 17:03 :
"Global players", très bonne qualité, compétitivité. Voila les mots cles pour PSA ou Renault d'il y a 10 ans mais alas on est toujours en retard de 10 trains!!
Réponse de le 19/10/2012 à 11:42 :
+1000
a écrit le 18/10/2012 à 16:39 :
Ce quil faut comprendre c est quze toutes ces grosses boites et pas seulement BMW sont des " global players" avec des usines dans tous les coins du monde.
Leur atout principal ce n´est pas seulment d´avoir de bons produits mais d´avoir une image de marque de qualité et d´etre fiable ! Cela compte ernomement.
Le prix c´est secondaire, ce qui compte en premier c´est la fiabilité du produit mais aussi du vendeur. Hyundai fait comme les Allemands et récolte le même succès !





Réponse de le 18/10/2012 à 17:27 :
"Le prix c´est secondaire": les allemands font du premium et le vendent cher, Hyundai fait du moyen de gamme en étant agressif sur les prix, donc ils font pas comme les allemands, les coréens ont leur propre positionnement qui est aussi une réussite.
a écrit le 18/10/2012 à 16:30 :
Marre des usines à gaz; BMW se modernise et passe à la traction "avant" pour ses futurs "petits" modèles.
Réponse de le 18/10/2012 à 16:43 :
Mais nous, on a "Da da da ...."
Réponse de le 18/10/2012 à 17:35 :
BMW va passer à la suspension hydropneumatique ?
a écrit le 18/10/2012 à 16:26 :
Voilà un exemple d'entreprise "patriote", mot qui ne veut plus rien dire en France. Continuez de sur-payer vos bureaucrates atteints de réunionite aigue tant qu'il est encore le temps parce que ça va changer tout ça !! C'est INEVITABLE.
Réponse de le 18/10/2012 à 16:41 :
Effectivement, problème de fond de mentalité.
a écrit le 18/10/2012 à 15:42 :
j'ai vu Ian Robertson sourire et on le comprend.Voir sourire les cadres de PSA ou Renault c'est
de l'hérésie et la négation absolue de la médiocrité.Tom Enders ancien cadre de PSA il a été
viré en raison qu'il a voulu introduire le modèle allemande.Travailler plus,mieux et avec la tete.
Réponse de le 18/10/2012 à 15:51 :
Il a le sourire car il va toucher son bonus....Sinon, son CV montre que c'est un pro, de Rover à BMW en passant par Rolls Royce.
Réponse de le 18/10/2012 à 16:09 :
En tout cas, ce monsieur Robertson, il a l'air plus sympathique que les PDG de nos constructeurs français...
Réponse de le 18/10/2012 à 16:25 :
Méritocratie allemande vs petitsarrangementsentreamistocratie à la française...
a écrit le 18/10/2012 à 15:16 :
voila un example de compétitivité:
- des employés bien payés
- du développement
- des clients contents
.. pas forcément des employés qu on pousse au sucide et qu on vire dès que cela ira mal.
Il faudra que le ministère de la compétitivité jette un oeuil sur cette entreprise (pas celles qui sont moribondes).
Problème: pas accessible à tout le monde et beaucoup trop de maquereaux roulent en BMW (Ferrari etc. aussi). Donc, j admire mais je n´en achèterais jamais. Cela ne colle pas à ma philosophie de la vie. Rien de plus. Mais j´aime monter dans la BMW de mon pote quand on va voir nos gars au stade de foot: on n´a pas l´impression qu´ils se moquent de leurs clients.
Réponse de le 18/10/2012 à 16:34 :
Moi aussi, j'y vais en BMW au stade du Bayern...
Réponse de le 18/10/2012 à 17:29 :
si mon pote ne me prends pas dans sa BMW, je vais au stade en Renault (bas de gamme, pas cher, mauvaise qualité, à réparer continuellement, mais "supportable").
a écrit le 18/10/2012 à 15:05 :
Il serait peut être judicieux de suggérer à notre Ministre du redressement progressif de rencontrer les Dirigeants de BMW pour discuter des clés d'une telle réussite!!!
Réponse de le 18/10/2012 à 16:32 :
+1 et j'irai visiter leur showroom pour trouver un modèle assorti à mes lunettes...
Réponse de le 18/10/2012 à 18:57 :
... et surtout lui expliquer la difference entre cout du travail et cout du travail par unité produite. Aussi à méditer par nos syndicalistes mais surtout par nos entrepreneurs qui ne voient que le cout du travail tout court.
Réponse de le 18/10/2012 à 22:01 :
Très juste! Travaillant pour un gros industriel français, je trouve que l'on manque d'efficacité : on oublie qu'une entreprise doit sortir des produits pour exister! Nous sommes trop occupés aux audits, reformes, analyses, remise en cause des choix antérieurs, STT...
a écrit le 18/10/2012 à 15:02 :
Chapeau à BMW pour son efficacité en marketing !... Ils ont quand même réussi à fourguer des voitures d'un autre temps (propulsion avec moteur à l'avant condamné en 1934 par les tractions) car je ne vois pas où est la supériorité technologique ni même la fiabilité si j'en juge au grand nombre de propriétaires de mon entourage pas aussi satisfaits qu"on veut bien le dire tout en essayant de cacher le fait, piqués dans leur amour propre, il ne faut pas que cela se sache !... Mais une voiture qui marche à 250 km/h, et un tas d'équipements à l'utilité discutable, ça attire même si cela ne sert à rien, enfin... sauf pour les malfrats des grandes villes qui ont nécessairement besoin de semer la police... Pardon, cependant, il y a un équipement qui est indispensable pour ce genre de voiture, l'ESP, car la tenue de route par temps de pluie, ce n'est pas extraordinaire. Mais quand même, chapeau à BMW !... il faut qu'il les garde ses commerciaux !...
Réponse de le 18/10/2012 à 15:15 :
Essayez les modèles en version Xdrive, vous serez conquis...
La technologie quatre roues motrices intelligente xDrive améliore la motricité, la tenue de cap et la sécurité. En particulier lorsque des conditions défavorables imposent la transmission de davantage de force motrice à la chaussée. Le système xDrive sera disponible sur la nouvelle BMW Série 3 à partir du 3ème trimestre 2012.

La technologie intelligente 4 roues motrices xDrive détecte la moindre amorce de survirage ou de sous-virage. Le système répartit jusqu?à 100 % du couple entre les essieux via la boîte de vitesses et un embrayage à lamelles à commande électronique en une fraction de seconde et de manière entièrement variable avant de revenir au ratio classique de 40/60.

Avec la technologie 4 roues motrices intelligente BMW xDrive, chaque essieu exploite au maximum sa motricité. Résultat : une transmission optimale de la puissance à la route, dans les virages serrés, lors des démarrages en côte ou sur une chaussée glissante du fait de la pluie, de feuilles mortes ou de neige. Votre BMW produit ainsi des accélérations sereines en sortie de virage. Avec xDrive, votre BMW profite de tous les avantages de la propulsion : braquage précis, neutralité en virage, séparation nette de la transmission et de la direction.
Réponse de le 18/10/2012 à 15:19 :
Heu... 8 cylindres en V 550cheveaux pour...pour...pour 8litres au 100... Le petit 2.5 diesel consommes moins de 4litres... et ca c'est pas une avancées technologique???? BMW dispose des moteurs les plus performants en rapport puissance/conso...
Réponse de le 18/10/2012 à 17:08 :
La description que vous faites de vos modèles et que l'on peut trouver sur le site de BMW est loin de me faire rêver. D'ailleurs, contrairement à beaucoup, les "premium" ne m'intéressent pas du tout. À chacun ses goûts. Sans compter qu'une voiture perd 20% à 30% de sa valeur à peine la porte du garage franchie et quand je vois qu'une série 1 à l'habitacle rikiki et au capot démesuré entrée de gamme à 23700 euros est un peu plus cher qu'une entrée de gamme C5 à 22950 euros, pour moi c'est rédhibitoire. Cela n'a rien de comparable en faveur de la française et, pour l'avoir essayée, moins bien qu'une C4 d'entrée de gamme à 17850 euros. Comme quoi, hors de question pour moi de faire la danse du ventre devant un écusson. Je n'ai aucun statut social à afficher pour paraître. Quant à votre Xdrive en série 6 pour le moment, je ne la regarde même pas car, en acheter une serait jeter son argent par les fenêtres, bon pour ceux qui ne savent pas qu'en faire. Mais chacun est libre. Au final, ce n'est probablement pas en soutenant l'industrie allemande que, par reconnaissance, celle-ci viendra payer nos retraites !...
Réponse de le 18/10/2012 à 21:03 :
Que de bêtises ... Lol ... j'imagine que vous n'avez tout simplement pas les moyens de vous payer une BM ...

il ne faut pas être aigri comme cela voyons ..
Réponse de le 19/10/2012 à 0:22 :
ce que dit 323i ne sont pas des bêtises mais ce sont des propos très justes...
j'ai les moyens de me payer une BMW ou une Audi mais mettre 30.000 euros dans une voiture pour en perdre plus du tiers en valeur 2 ans après l'achat, cela ne m'intéresse guère. Après chacun est libre de faire ce qu'il veut...
Réponse de le 19/10/2012 à 1:04 :
Je répondais aux sempiternels discours franchouillard sur l'image , toujours le même refrain des jaloux .... quand à la perte d'argent les deux premières années , plein de gens s'en cognent et heureusement sinon il n'y aurais pas de marché de l'occaz et le franchouillard de base serait bien emmerdé
a écrit le 18/10/2012 à 15:01 :
Toujours le même genre de réaction quand on entend ce genre d'article. Il faut arrèter de taper sur PSA et Renault quand BMW, Mercedes et Audi annonce des chiffres flatteurs car ces véhicules ne sont pas destinés aux mêmes marchés ! PSA ne fait pas de mauvaises voitures et les dernières gammes connaissent un certain succès relatif mais le problème est que la classe moyenne ,principale client des constructeurs généralistes (OPEL, FIAT, Renault, Nissan etc), s'est tout simplement appauvrie en europe à cause de la crise ! Ce qui n'est pas le cas de la clientèle des voitures haut de gamme dont leur revenue sont toujours resté stable, voir a augmenté. En effet, quand un millionnaire gagne 2 millions à la place de 3, ce n'est pas ça qui va l'inciter à acheter Renault.
Pour finir, quand on achète BMW, on achète pas seulement une belle voiture performante mais on l'on s'achète aussi et surtout une image et on un statut pour montrer à autrui que l'on a de l'argent et que l'on a réussi dans la vie. Ce qui explique que vous verrez rarement un français aisé acheter le dernier coupé sport de Renault ou citroien mais préfèrera une grosse berline d'outre-rhin.
Réponse de le 18/10/2012 à 15:18 :
La classe moyenne achète VW, Toyota, Nissan...Les allemands font aussi de très beaux coupés et cabriolets et pas que de la grosse berline.
Réponse de le 18/10/2012 à 21:28 :
Pas besoin d'être millionnaire pour rouler en Audi A4 ou Porsche , nawak sur nawak les commentaires .. LOL
a écrit le 18/10/2012 à 14:48 :
Ian Robertson est directeur des ventes et du marketing, alors que chez PSA il y a un directeur de la marque, un directeur du commerce et un directeur du marketing pour Peugeot et idem pour Citroën. Son salaire est de 578 000 euros avec un bonus de 2,8 millions d'euros, ce qui explique les performances... A méditer pour nos entreprises.
Réponse de le 18/10/2012 à 15:07 :
il est membre du directoire de BMW. Il n'est donc pas seul comme vous le laissez entendre.
Réponse de le 18/10/2012 à 15:23 :
@ Mais: il n'est pas seul, mais ce n'est pas l'armée mexicaine:
Directoire BMW
Norbert Reithofer, président-directeur général ;
Frank-Peter Arndt (production) ;
Harald Krüger (ressources humaines, relations industrielles) ;
Ian Robertson (ventes et marketing) ;
Friedrich Eichiner (finances) ;
Herbert Diess (achats et réseaux de fournisseurs) ;
Klaus Draeger (développement).
Ma comparaison avec PSA est donc bien valable...
a écrit le 18/10/2012 à 14:16 :
Tant mieux pour BMW et à tout prendre vaut mieux etre optimiste mais j'ai un doute quand Mercedes , Jaguar et Land Rover autres marques haut de gamme annoncent des baisses de ventes .
C'est vrai aussi qu'actuellement seules les industries du luxe sont en progression .Voir LVMH ,Hermes etc...
Réponse de le 18/10/2012 à 16:49 :
Non, c'est normal : contrairement à jaguar land rover et dans une moindre mesure Mercedes, BMW a de petits véhicules ''abordables'' qui peuvent compenser la baisse du haut de gamme (mini, série 1, x1) Si tant est que le haut de gamme baisse...
a écrit le 18/10/2012 à 13:15 :
BMW pourrait s'installer à Aulnay pour résoudre son problème de sous capacité...
Réponse de le 18/10/2012 à 13:42 :
Voilà une bonne idée. Encore faudra-t-il convaincre les employés d'Aulnay de travailler pour BMW avec les règles BMW: flexibilité efficacité. J'ajouterais aussi un respect absolu de la hierarchie : c'est une caractéristique bien allemande (j'habite moi meme en Allemagne et peux donc témoigner). On est loin d'Aulnay qui a la réputation d'etre le site PSA le plus contestataire de là à y voir un élément du choix de la fermeture de ce site en particuliers il n'y a qu'un pas....
Réponse de le 18/10/2012 à 14:23 :
depuis que les "continental" ont saccage leur outil de travail sous les applaudissements de la gauche, les allemands regardent la france avec un air un peu dubitatif!
Réponse de le 18/10/2012 à 14:41 :
Continental aussi est a blamer, il a fait des promesses qu'il n'a pas tenu. le respect est dans les deux sens, et il ne se décrete pas il se mérite, les entreprises ont un peu trops tendance à l'oublier.
Réponse de le 18/10/2012 à 15:38 :
j'ai pas bien vu ce que la direction de continental a saccage comme local syndical ou comme sous prefecture; je suis un peu myope, vous pouvez m'aider? la cgt voulait combien d'indemnites extra legales en plus de la legale deja bien grasse? 15 0 000, c'est ca? faudrait arreter de prendre les gens pour des abr...
Réponse de le 18/10/2012 à 16:15 :
quand une direction promets des maintiens d'emplois en échange de baisse de salaire et ferme l'usine quelques mois après, il ne faut pas s'étonner de la violence reçue.
Réponse de le 19/10/2012 à 1:07 :
Nawak encore , cautionner la violence , de mieux en mieux ... ces réactions syndicalistes sont celles d'un pays arriéré
a écrit le 18/10/2012 à 13:02 :
BMW: une société familiale bien gérée, qui s'est développée aux USA dès les années 90 et qui fait confiance en ses ingénieurs...Cherchons l'équivalent en France !
Réponse de le 18/10/2012 à 13:41 :
LIEBHERR dans l'industrie! ah mince c'est aussi allemand:)
Réponse de le 18/10/2012 à 15:13 :
En matière d'industrie, vous avez MICHELIN qui est aussi une société familiale qui a su se développer aux Etats-Unis. Hélas, je reconnais que excepté le luxe (LVMH), la pharmaceutique (SANOFI, Pierre Fabre..), l'aviation civil (AIRBUS, DASSAULT, SNECMA) et la pétro-chimie (AIR LIQUIDE,Rhone poulenc) , l'exploitation petrolière (TOTALE, Technip, Shlumberger),, le BTP(Vinci, Bouygues, Saint Gobain), l'électronique de défense (Thales), on ne dispose plus de société industriel emblématique vus que Alsthom, AREVA , ALCATEL et nos constructeurs automobiles sont en perte de vitesse.
Réponse de le 18/10/2012 à 15:26 :
Attention: ne tombons pas dans l amourachement d une société et d un nom de société. BMW appartient en partie à la famille QUANDT. MAGDA QUANDT (mariée avec l industrielle QUANDT de la lignée actuelle des Quandt), avait quitté sa famille pour se marier avec GOEBBELS le ministre de la propagande de HITLER. http://de.wikipedia.org/wiki/Magda_Goebbels
La famille QUANDT a prospéré sous le régime hitlérien. Mais ils mènent un profil bas depuis la fin de la guerre. Trés opportun (positif ou négatif comme vous voudrez).
Juste un petit rappel historique.
Connu.
Réponse de le 18/10/2012 à 15:41 :
@ floppy: et ils n'ont pas été nationalisés comme Renault ?
Réponse de le 18/10/2012 à 17:14 :
nationaliser? il y en avait trop (KRUPP, BMW..). Du haut en bas, tout le monde était mêlé au système. Les nationalisations ont été faites en Allemagne de l´est; le résultat est connu. On ne peut pas dire que la nationalisation de Renault a été efficace ;-) Impossible de commencer des nationalisations à quelque part, beaucoup trop et cela aurait été du communisme sous occupation américaine! (les américains n´ont pas occupé la France).. Finalement, les QUANDT représentent l´allemagne actuelle: les riches sont tolérés et s´achètent la paix civique en payant (ayant payé?) bien les employés. Donnant donnant. Il n´y a rien de gratuit.. même la paix des riches. Le jour où ils vont arrêter de bien traiter leurs employés, ca va repartir comme en France. Ne pas croire que les riches payent les employés parce qu ils sont gentils. Mais bon, on peut le voir du côté plus optimiste et dire: parce que les entreprises payent bien les employés, elles gagnent de l argent et alors les gens sont raisonables. Les entreprises en France devraient commencer cet état d´esprit et s´acheter la paix civique.. au lieu de faire du bas prix et de serrer les francais comme des citrons.
a écrit le 18/10/2012 à 12:42 :
C'est de la qualité allemande et pas de la qualité française !
Réponse de le 18/10/2012 à 13:07 :
Les ateliers de luxe français (Hermès...) tournent aussi à plein régime. Dans l'automobile, les Allemands sont sur de haut de gamme, secteur porté par l'enrichissement d'une partie de l'Asie. Le problème avec e haut de gamme, c'est qu'il n'y a pas de place pour tout le monde. Il faut un savoir faire, mais aussi une réputation, une image de marque.
Réponse de le 18/10/2012 à 13:11 :
c'est du moins ce que pensent les consommateurs. S'ils savaient que les équipementiers français ont pour meilleurs clients les constructeurs allemands...Bonjour l'ingénierie teutonne...

Pour ce qui est de la compétitivité, il faut comparer ce qui est comparable. Quel est le prix de vente moyen des voitures produites en Allemagne? 25 000 ?? 30 000 ?? Les Polo, Up, et mini ne sont plus produites depuis longtemps en Allemagne.

Plus facile que des C3 à 12 000 ?...

Simple logique.
Réponse de le 18/10/2012 à 13:33 :
@ Eric Blair: heureusement pour Valéo, Faurecia, Plastic Omnium que les constructeurs allemands vont bien, sinon ils seraient à la rue. Vous semblez sous estimer l'ingénierie teutonne, BMW a réussi le tour de force d'être une société d'ingénieurs avec un marketing conquérant (13ème marque mondiale).
Réponse de le 18/10/2012 à 14:02 :
@ Eric Blair: "c'est du moins ce que pensent les consommateurs": BMW, VW, Audi, Mercedes ont des clients, PSA et Renault ont des consommateurs !
Réponse de le 18/10/2012 à 14:09 :
@Tony

je ne sous-estime pas leur ingénierie, mais je ne la sur-estime pas non plus. Le succès de BMW est autant sinon plus dû au marketing qu'à la technologie. Ce qui manque aux constructeurs français, c'est le marketing, l'image de marque. Il faut 20 ans pour la construire.
Je confirme ce que vous dîtes sur les équipementiers, vue que je travaille pour l'un d'eux.
Réponse de le 18/10/2012 à 14:50 :
je travaille également dans l'automobile, et les images d'épinal sur la qualité allemande et la super ingénierie teutonne régulièrement portées au pinacle par des contributeurs me donne des crampes d'estomac tellement je ris. l'ignorance est la chose la mieux partagée en ce bas monde.
Réponse de le 18/10/2012 à 14:56 :
L'erreur, le monument de la stratégie industrielle erronée, c'est celle d'avoir "gobé" les modèles économique low cost de Dacia qui est une pure connerie, le LOW COST = LOW VALUE = LOW R & D = DéCLIN INDUSTRIEL et création de misère et de pauvreté. L'évidence, c'est que dans les faibles valeurs ajoutées, il n'y a pas de profit même en rétablissant l'esclavage RenautDacia est d'ailleurs le constructeur qui trinque le plus en Europe ... Dacia ne pèse rien économiquement; VOYEZ les médiocres chiffres en Europe VENTES de janvier à Septembre 2012 : TRES MAIGRES VENTES DACIA 175 249 voitures ILLUSION RIDICULE et du bruit pour un très piètre résultat DACIA en baisse de 14,4 % - Ventes BMW 579 097 voitures - Ventes AUDI 526 402 voitures - Ventes PEUGEOT 604 935 voitures - Ventes CITROEN 515 603 voitures - Ventes FORD 716 482 voitures - Ventes VW 1 196 261 voitures - Ventes SEAT 193 737 voitures - Ventes SKODA 359 462 voitures - Ventes OPEL 642 586 voitures - MORALITé, quand les Ghosn, Tavarez, Pelatta et leurs subalternes parlottent et lancent des autosatisfaction, il faut aller voir les réalités cachées, en général c'est que ca va pas trop bien pour leur gestion pour le moins inapproprié et négative du groupe Renault.
Réponse de le 18/10/2012 à 15:09 :
@ RPR: nous parlons d'un marketing qui sait mettre en avant une image "haut de gamme" associée à des technologies avancées. Après vos crampes à l'estomac, faites attention à l'ulcère...
Réponse de le 18/10/2012 à 15:30 :
@Tony, vous avez bien raison, leur marketing est gigantesque et performant. pour le reste, j'ai travaillé chez différents fournisseurs aussi sur des projets constructeurs français que des projets constructeurs allemands, et les cahiers des charges sont identiques à 95%. d'autre part les allemnads achètent la même camelotte que les frnaçais et ne la paient pas plus chère. celui qui se fait arnaquer c'est l'acheteur de la voiture qui croit avoir quelque chose d'extraordinaire en achetant teuton, il s'est seulement bien fait pigeonné par les amrketeurs.
Réponse de le 18/10/2012 à 15:45 :
@ RPR: +1, c'est comme Apple et son iPhone comment vendre 800 euros un produit qui vous revient tout compris à 150 euros max. Tout est dans la perception...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :