Comme Audi, BMW est toujours en plein boom, même en Europe

Malgré la crise, BMW annonce une nouvelle hausse de ses ventes mondiales de 11,6% à 177.716 unités le mois dernier et de 8,3% à 1,33 million sur neuf mois. Le bavarois vise une année record.

Mercedes, Audi et maintenant BMW! Décidément, les constructeurs automobiles allemands, spécialistes du haut de gamme, se jouent insolemment de la crise. Le groupe BMW (avec Mini et Rolls Royce) a ainsi annoncé ce mardi une nouvelle hausse de ses ventes mondiales de 11,6% à 177.716 unités le mois dernier. Les volumes du constructeur de Munich ont même grimpé de 14,3% pour la marque BMW seule. Sur neuf mois, le groupe a écoulé 1,33 million de véhicules dans le monde, soit une croissance de 8,3%. "Nous comptons aussi sur une hausse des ventes au quatrième trimestre dans un environnement de marché volatil",  souligne Ian Robertson, directeur des ventes du consortium. "Nous sommes bien partis pour réaliser une nouvelle année record", poursuit-il.

Audi et Mercedes en hausse également

Audi (groupe Volkswagen) avait annoncé pour sa part lundi une hausse de ses ventes (+13,6%) au mois de septembre à 136.600 voitures. Sur les neuf premiers mois de l'année, la firme aux anneaux avait dépassé le million de véhicules écoulés (+12,8%). Le mois dernier, Mercedes a accru de son côté de 2% ses ventes à 123.358 unités et, sur neuf mois, de 5% à 964.926 véhicules.

Ventes soutenues en Europe

Les ventes de BMW et d'Audi restent soutenues... en Europe, malgré la décrue du marché. En septembre dernier, les ventes de la firme bavaroise ont progressé de 4,8% sur le Vieux continent, où Audi a carrément augmenté ses volumes de 7,4%. BMW comme Audi ont même amélioré leurs scores en Allemagne, un marché pourtant en baisse. BMW a également  bondi de 40% en Asie, avec une progression de 59% rien qu'en Chine. Dans l'ex-Empire du milieu, Audi progresse quant à lui de 20,5% en septembre. Aux Etats-Unis, BMW croît de 3,5% et Audi de 26,5%.

Bénéfices très honorables

Dans un tel contexte de hausse des ventes, les profits sont forcément très honorables. BMW avait certes enregistré au premier semestre un résultat net en baisse de 10%. Il n'empêche. Le constructeur munichois n'en affichait pas moins un coquet bénéfice net de 2,62 milliards d'euros. Son chiffre d'affaires augmentait de 10,5%, à 37,5 milliards. La célèbre firme allemande, dont le profit opérationnel a reculé de 5% à 3,9 milliards pour les seules activités automobiles sur le semestre, faisait quand même état d'une excellente marge de... 11,6% (sur le deuxième trimestre). De quoi faire pâlir de jalousie tous ses concurrents, sauf son compatriote Porsche qui a encore fait mieux à 18,7%. Audi avait affiché pour sa part un bénéfice opérationnel en hausse de 13,2% à 2,9 milliards d'euros au titre du premier semestre. Son chiffre d'affaires sur la période avait crû de 16%, à 25 milliards, tandis que sa marge frisait celle de BMW à 11,5%. Mercedes-Benz (voitures particulières) a fait un peu mois bien, avec un bénéfice opérationnel en recul de 10% à 2,57 milliards d'euros et une marge de 8,7%.

Valeur refuge

Le haut de gamme allemand joue sur son image de technologie avancée, de hautes performances, de qualité, de raffinement et d'élégance. Valeur refuge en période de crise, le luxe automobile prend des parts de marché dans les pays émergents qui, eux, poursuivent leur croissance. Posséder une belle allemande reste en Europe occidentale ou centrale, en Chine, en Russie, le symbole de la réussite sociale. Mais les constructeurs germaniques ont su aussi s'adapter aux pressions de plus en plus contraignantes sur le Viuex Continent sur les consommations et le C02, avec des petits modèles et des moteurs efficaces, comme la technologie "Efficient Dynamics" chez BMW.

En direct - Transition Forum 2022

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 15
à écrit le 10/10/2012 à 9:36
Signaler
avez vous vu la différence entre les pubs allemandes et françaises ? d'un côté , on prône le sérieux de la qualité. On montre la voiture avec sobriété. d'un autre côté, on nous vante les gadgets avec beaucoup d'effets spéciaux sur le ton de l'humour ...

à écrit le 10/10/2012 à 9:23
Signaler
Et pendant ce temps là Peugeot réduit les cadences de sa toute récente 208 . N'y a t il pas un vrai problème de stratégie française ? En tous cas pas pour le gouvernement qui malusse des voitures qui n ont rien d exceptionnel pour subventionner l'é...

à écrit le 10/10/2012 à 6:50
Signaler
pas à réchauffer les ésprits.Un ingenieur de Porsche disait que " nous faisons les trous plus rondes que les autres " c'est toute une philosophie (pas kantienne). Il ne faut pas etre riche pour rouler en Audi,BMW ou Porsche,ça suffit de visiter ce...

à écrit le 09/10/2012 à 22:37
Signaler
le succés de BMW ils l'ont dans..................leur cour avec tout le stock et la pression des volumes qui va avec!!!! concessionnaire bmw européen ( toute l'année) et les oies (à noël) même combat.....

le 09/10/2012 à 22:50
Signaler
@ demandez au concessionnaire français.....: Quel est le délai de livraison d'une BMW?

à écrit le 09/10/2012 à 20:05
Signaler
Heuuh c'est que les riches ne sont pas assez taxés.

le 09/10/2012 à 21:53
Signaler
Pas besoin d'être riche pour rouler en Audi ou en Porsche , un français de base avec un simple bac + 2 (non validé) peut y arriver ... tout en payant ses impôts (plein pot) et sans faire de black (trop facile)

à écrit le 09/10/2012 à 19:09
Signaler
Les succès extraordinaires des constructeurs qui ont centré leurs stratégies sur les véhicules TRèS HAUTES VALEURS AJOUTéES viennent confirmer que le modèle économique RenaultDacia est un monumental ECHEC industriel, un cas d'école en matière d'échec...

le 09/10/2012 à 20:50
Signaler
Les succès extraordinaires des constructeurs allemands ne sont dus qu'à l'Euro : que les Allemands recouvrent leur monnaie à eux, qui devrait être 30% plus chère qu'elle ne l'est aujourd'hui face aux monnaies française, italienne, espagnole, etc., et...

le 09/10/2012 à 21:13
Signaler
meme a l'époque DM les ventes des produits allemand faisait salon donc ca prouve que ca n'a rien a avoir avec la monaie mais plutot la haute technolgie et le savoir faire allemand qui n'existe pas en France.

le 09/10/2012 à 22:47
Signaler
M. Rafale, à l'époque du DM, les produits allemands faisaient salon : vous avez raison. Mais sans commune mesure avec aujourd'hui. Ni BMW, ni Audi ni Mercedes ne pouvaient espérer les niveaux de parts de marché qu'ils ont aujourd'hui. D'ailleurs, ils...

le 10/10/2012 à 9:53
Signaler
Technologie avancée ? Au mondial de l'auto; je suis monté dans une A6 à 70000 ?, Construction très sérieuse en effet, mais le GPS est NON tactile , même une Clio à 15 000 ? a le GPS tactile ! Pas si avancé que ça ... ( Le marketing c'est bien ... ...

le 10/10/2012 à 10:24
Signaler
On s'en fout de l'écran tactile et du GPS ! Pour un amoureux de l?automobile qui est prêt à dépenser beaucoup d?argent, il préfèrera toucher le cuir de ses sièges et de son volant, les plastiques flatteurs des boutons, les touches d?aluminium ou de b...

le 11/10/2012 à 2:10
Signaler
c'est vrai que 70000 euros un écran tactile, ou même 15000 euros un écran tactile, ça fait cher le volant et les 4 roues !

le 12/10/2012 à 23:47
Signaler
Sur du premium allemand un gps tactile c'est plus de 3000 euros , très correct finally ...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.