Goodyear triple son bénéfice malgré un recul du chiffre d’affaires

La publication des résultats annuels du groupe a été saluée par la Bourse de New York. Le chiffre d'affaires du fabricant de pneus a baissé de 7% par rapport à 2012.
En Europe, les bénéfices du groupe ont augmenté de 20%, alors que le chiffre d'affaires reculait de 5%. (Photo : Reuters)
En Europe, les bénéfices du groupe ont augmenté de 20%, alors que le chiffre d'affaires reculait de 5%. (Photo : Reuters) (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2013. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)

2013, bonne année pour Goodyear. Le fabricant américain de pneus a ravi Wall Street jeudi en annonçant une forte augmentation de ses bénéfices en dépit de ventes en baisse, et le règlement de problèmes de financement des retraites de ses salariés. L'action Goodyear grimpait de 9,68% à 26,51 dollars, à 19h40 (heure française).

Le groupe a plus que triplé son bénéfice net l'an dernier, à 600 millions de dollars (439 millions d'euros) contre 183 millions en 2012. Au quatrième trimestre, Goodyear a dégagé plus d'un tiers de ses bénéfices annuels, à 228 millions de dollars. Un an plus tôt, la société était à l'équilibre.

Le chiffre d'affaires n'a toutefois pas rempli tous les espoirs des marchés : il a reculé de 7% sur l'ensemble de 2013, à 19,5 milliards de dollars, avec un léger mieux au quatrième trimestre, qui enregistre une baisse de 5%, à 4,8 milliards de dollars.

Augmentation du bénéfice en Europe

Le groupe a notamment fait état de bénéfices record en Amérique du Nord, où son résultat d'exploitation a grimpé de 34% sur l'année à 691 millions de dollars, quand le chiffre d'affaires chutait sur le même temps de 10%.

En Europe, où le groupe a mis fin en janvier, après perte et fracas, à la production de son usine française d'Amiens (nord) en vue d'une fermeture définitive d'ici fin mars, le bénéfice a augmenté de 18% à 298 millions de dollars, quand le chiffre d'affaires reculait de 5% à 6,6 milliards.

Pour 2014, Goodyear compte toujours augmenter ses volumes de ventes de 3% à 4%. Le PDG Richard Kramer a fait état d'une "forte croissance dans les segments (de pneus) à forte valeur ajoutée que nous ciblons", ainsi que de "signes de reprise économique autour du globe".

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 3
à écrit le 14/02/2014 à 12:27
Signaler
Alors... on ne peut pas dire que Good Year à un problème de marge, nous sommes bien d'accord. Donc typiquement, elle se trouve "déjà" dans une situation que le gouvernement cherche en supprimant les cotisations, que les marges soient Good. Observons...

à écrit le 14/02/2014 à 9:23
Signaler
C'est les salariés d'Amiens qui vont être heureux Ils vont pouvoir demander plus. Comme quoi le prix des pneus peut baisser !

à écrit le 13/02/2014 à 20:31
Signaler
C'est une "good year" alors...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.