"C'est une très bonne idée pour Titan de produire des pneus en France" (Maurice Taylor)

 |   |  286  mots
Maurice Taylor, le patron trublion de Titan conserverait 300 emplois
Maurice Taylor, le patron trublion de Titan conserverait 300 emplois (Crédits : DR)
Le protocole d'accord trouvé à l'usine Goodyear d'Amiens Nord ouvre la voie à une reprise du site. Le patron du groupe américain Titan est toujours sur les rangs.

Finies les remontrances. Morry "The Grizz" Taylor, le très provocateur patron de Titan international, spécialiste des pneus, s'exprimait avec bien plus de mesure sur RTL ce jeudi qu'il ne l'avait fait dans sa lettre au ministre du Redressement productif un an plus tôt. 

300 emplois conservés?

"Nous pensons que c'est une bonne, une très bonne idée de produire des pneus en France" a-t-il ainsi déclaré au micro d'Yves Calvi. Il affirme certes ne pas avoir eu de nouvelles de la part d'Arnaud Montebourg ni de Goodyear à propos du protocole d'accord trouvé avec des représentants syndicaux qui ont occupé l'usine et séquestré des cadres. Mais il se dit toujours intéressé par une reprise avec "300 personnes" sur place. 

Il avait posé comme condition que le conflit social soit résolu pour étudier à nouveau une offre de reprise. 

>> Goodyear: la direction porte plainte, l'épreuve de force continue

"Mabouls"

En février 2013, le chef d'entreprise américain avait adressé un courrier au ministre français dans lequel il critiquait les ouvriers de l'usine qu'il taxait notamment de travailler trop peu. Plus tard, lors de la séquestration de cadres dans l'usine, il avait qualifié certains salariés de l'usine de "mabouls"

Aujourd'hui, apparemment un peu apaisé, il défend son choix d'investir en France, tout en conservant son ton désinvolte:

"Certains me diront que je fais une énorme et très grosse erreur et il y en d'autres qui diront au contraire, excusez-moi du terme, que j'en ai une sacrée paire pour m'associer avec des Français, que je suis complètement taré mais si ça marche, eux ils auront l'air bête et pas moi".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 25/01/2014 à 9:02 :
ce qui l interesse c est le carnet de commandes ,il ne composeras pas avec les bolcheviques de la cgt ....
a écrit le 24/01/2014 à 19:06 :
Très bien vu "dilemblue", je pense que ce personnage cherche les subventions, aides Françaises qu'autre chose, il me semble "trop intéressé" par Good year, on en reparlera malheureusement d'ici trois ans, rien le chiffre est saugrenue pourquoi 333??? il aurait pu dire 300 ou 350 mais là cela me semble farfelue que d'annoncer 333 embauches. Dans trois ans nous retrouverons la production en Chine, en Ethiopie ou ailleurs, qui prend les paris???? Le ministre a tout intérêt de se préserver sinon après cela il n'aura plus de carrière politique!!!!
a écrit le 23/01/2014 à 11:24 :
On peut investir en France sans passer par Montebourg, sauf si on cherche des subventions !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :