Seat promet "une deuxième mi-temps" plus latine et plus émotionnelle

 |   |  689  mots
Le concept car présenté à Francfort confirme la volonté de Seat d'aller encore plus loin dans les lignes acérées de Cupra et en faire une marque sportive et agressive avec des véhicules exclusifs.
Le concept car présenté à Francfort confirme la volonté de Seat d'aller encore plus loin dans les lignes acérées de Cupra et en faire une marque sportive et agressive avec des véhicules exclusifs. (Crédits : Seat - Cupra)
Après une frénésie de lancements de nouveaux modèles, la marque automobile espagnole a ralenti le rythme en 2019 tout en maintenant une réelle dynamique de vente. En 2020, Seat annonce une pluie de nouveaux modèles dont la Leon, qui, selon le Pdg Luca di Meo, promet de nets partis stylistiques...

Seat reprend-il son souffle ? La marque automobile espagnole a nettement ralenti le rythme de ses lancements cette année, là où il présentait un à deux nouveaux modèles par an... Au salon de Francfort, Seat s'est donc « contenté » d'un concept, car qui serait dévolu à sa marque sportive Cupra, la Tavascan.

Repositionnement réussi sur les SUV

Il faut dire qu'en moins de trois ans, la filiale de Volkswagen a totalement renouvelé sa gamme tout en l'étendant au segment des SUV (Ateca, Arona, Tarraco) qui pèsent désormais 60% des ventes en France, là où il y a encore 4 ans ils étaient totalement absents du catalogue. Bien entendu, Seat a également renouvelé l'Ibiza, cette citadine compacte, emblématique de la marque. Celle-ci est deuxième sur le podium des ventes de Seat en France. Soit une frénésie de lancements qui a permis de repositionner Seat sur les segments les plus porteurs notamment sur le segment du B-SUV avec l'Arona. 2019 est donc l'année du lancement commercial du Tarraco, présenté en septembre 2018, et du déploiement de Cupra qui vient de passer de label sport à marque à part entière.

Pour Luca di Meo, PDG de Seat, l'année 2019 devrait, toute chose égale par ailleurs, être une quatrième année consécutive de ventes record. En France, Seat a déjà vendu à fin août autant de voitures que durant toute l'année 2018, soit une hausse de 15%.

Vers une cascade de lancements en 2020

Mais de reprendre son souffle, Seat en avait bien besoin car, dès 2020, la filiale de Volkswagen va retrouver son rythme avec une cascade de nouveautés, sept en tout. Ce sera d'abord l'arrivée du Formentor dans les concessions Cupra. Il s'agit d'un SUV qui sera exclusivement disponible sous la marque Cupra, à l'inverse de l'Ateca disponible dans les deux marques. Il s'agit d'un véritable pari pour Luca di Meo qui espère trouver des gammes de prix supérieurs à ceux pratiqués sur la marque historique.

Sébastien Guigues, directeur général de Seat France, le dit d'ailleurs :

"Depuis le lancement de Cupra Ateca, nous faisons plus de 10% de mix Ateca en Cupra, mais nous nous sommes également rendus compte que le prix moyen d'achat de Seat Ateca avait augmenté. Et le début de cette hausse coïncide avec le lancement de Cupra."

Et Luca di Meo ajoute : « En Allemagne, c'est 30% des ventes qui sont sous le label Cupra. »

Le concept car présenté à Francfort confirme la volonté de Seat d'aller encore plus loin dans les lignes acérées de Cupra et en faire une marque sportive et agressive avec des véhicules exclusifs. « Ne vous attendez pas à voir des petits cabriolets sportifs», a toutefois prévenu le Pdg de la marque qui n'entend pas faire de Cupra un catalogue de produits de niche juste pour le prestige.

Identité de marque plus affirmée

L'autre enjeu de l'année 2020, c'est l'arrivée de la Leon. C'est cette compacte qui avait reposé les fondations de la relance de Seat en 2012 en lui inculquant ses nouveaux codes stylistiques. L'arrivée d'une nouvelle génération signifie donc le renouvellement de toute la gamme. Et Luca di Meo a promis que cette fois, Seat ira beaucoup plus loin dans l'affirmation de son identité de marque. « Faites-moi confiance », a-t-il lancé à des journalistes sous forme de boutade, pour répondre à la critique récurrente du copier-coller des modèles Volkswagen. La prochaine génération de Seat affirmera donc davantage la « latinité » de la marque en ajoutant de l'émotionnel.

Enfin, les concessions de la marque espagnole verront l'arrivée d'El Born, cette petite voiture 100% électrique, ainsi que la mi-vie de l'Ateca dont on nous promet "de profondes modifications".

Seat est rentable depuis deux ans maintenant, et ses ventes ne cessent de croître. Avec l'arrivée de nouveaux segments supérieurs (Tarraco et l'Ateca) ou de labels premium (Cupra), la marque fait des progrès dans son pricing power.

« Nous n'avons jamais été aussi fort », a assuré Luca di Meo, selon qui Seat allait désormais « jouer sa deuxième mi-temps ».

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 19/09/2019 à 10:31 :
"Ja ja !"

Ben ça va pas être simple pour la partie plus latine ! :-)

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :