Bruxelles accuse les laboratoires de gêner l'accès aux médicaments génériques

La Commission publie aujourd'hui, vendredi 28 novembre, son rapport préliminaire de l'enquête menée dans le secteur de la pharmacie. La Commission suspecte notamment des ententes et abus de position dominante.

2 mn

La Commission européenne précise dans un communiqué qu'elle met à disposition aujourd'hui, vendredi 28 novembre,  son rapport préliminaire sur l'enquête de concurrence menée dans le secteur pharmaceutique. Ce rapport met en lumière «le coût des stratégies dilatoires des entreprises pharmaceutiques». Pour la Commission, la concurrence ne fonctionne pas aussi bien qu'elle le devrait dans le secteur de la pharmacie.

Ce rapport préliminaire montre que des entreprises innovantes se livrent à des pratiques visant à retarder ou à entraver l'entrée de médicaments concurrents sur le marché. Les résultats préliminaires indiquent notamment que l'entrée des entreprises de génériques sur le marché et la mise au point de nouveaux médicaments moins chers ne sont pas facilitées.

La Commission dans son communiqué précise, que le rapport s'appuie sur un échantillon de médicaments dont les brevets ont été remis au secteur public dans 17 États membres entre 2000 et 2007. Elle estime que quelques 3 milliards d'euros auraient pu être économisés sur cette période en ce qui concerne l'échantillon si les génériques étaient arrivés rapidement sur le marché.

Neelie Kroes, Commissaire chargée de la concurrence, a déclaré: «Il est essentiel que la concurrence règne sur le marché des produits pharmaceutiques si l'on veut permettre aux citoyens de se procurer des médicaments abordables et innovants et s'assurer que les contribuables obtiennent le meilleur au meilleur coût de leur système de soins de santé. ».

Le rapport préliminaire et des informations complémentaires sur l'enquête sectorielle dans l'industrie pharmaceutique sont disponibles ICI.
 

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 1
à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Il faut juste savoir ceci : à partir de 2010, les laboratoires de recherche vont perdre des brevets très importants. La perte financière liée au remplacement de ces médicaments par des génériques sera de 30 milliards de dollars par an, jusqu'à attein...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.