Bruxelles enclenche la réforme du secteur pharmaceutique

 |   |  247  mots
Pour faire à nouveau de l'Europe la "pharmacie du monde", la Commission européenne a lancé une réforme du secteur. Celle-ci tourne principalement autour d'une meilleure information des patients et d'un développement de la recherche.

Le secteur de la pharmaceutique européen et ses 190 milliards d'euros de chiffres d'affaires annuels sont dans le collimateur de Bruxelles. La Commission européenne entend protéger cette industrie de pointe et lance un vaste plan de réforme du secteur.

Attaquée par l'émergence des génériques et la montée en puissance de laboratoires performants venant de pays en développement, la pharmacie européenne doit retrouver sa compétitivité. Pour la Commission européenne, l'Europe doit redevenir "la pharmacie du monde" qu'elle était encore il y a quelques années.

Un des premiers points du plan de relance de l'institution concerne la lutte contre la contrefaçon, de plus en plus présente sur le marché des médicaments. A l'avenir, les médicaments vont devoir satisfaire à des exigences de sécurités plus strictes. Ils seront dotés d'un code barre permettant leur traçabilité, ainsi que d'un dispositif de sécurité sur leur emballage.

L'institution entend également améliorer l'information des patients avec des dispositions uniformisées dans tous les pays membres. Et le système européen de contrôle va être renforcé. Enfin, la Commission entend développer l'accès au marché pharmaceutique et la recherche européenne dans le secteur. Elle n'a par contre pas précisé comment elle comptait s'y prendre.

Depuis plusieurs mois, Bruxelles mène une enquête sur les pratiques concurrentielles des différents laboratoires européens. Les conclusions sont attendues prochainement.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :