Sanofi-Aventis en forme

 |   |  291  mots
(Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
Le groupe de pharmacie publie des résultats solides au troisième trimestre avec un bénéfice net en hausse de 16% et un chiffre d'affaires en progression de 8%. Sanofi annonce également le rachat de la société Oenobiol au quatrième trimestre 2009.

Tout va bien pour Sanofi-Aventis qui continue d'enregistrer des performances solides. Ainsi, pour le troisième trimestre, le groupe pharmaceutique annonce un résultat net part du groupe de 2,2 milliards d'euros, en hausse de 15,9% sur un an (1,71 euro par action).

Cette performance est supérieure aux attentes du marché qui tablait en moyenne sur un bénéfice net de 2,1 milliards d'euros et un bénéfice par action de 1,61 euro.

Pour sa part, le résultat opérationnel courant s'établit en hausse de 11,9% à 2,95 milliards d'euros, à comparer à un consensus de 2,91 milliards. Le chiffre d'affaires progresse de 8% à 7,4 milliards d'euros, grâce à la bonne performances des médicaments vedettes du groupe, le Lovenox (+13,7%), le Lantus (+21,7%) et le Plavix (+4,1%), qui ont permis de compenser l'impact négatif de la concurrence des génériques d'Eloxatine aux Etats-Unis (-18,4%).

Du côté des prévisions, le numéro quatre mondial du secteur annonce un nouveau relèvement de son objectif de bénéfice par action pour 2009 afin d'inclure 500 millions de dollars de ventes de vaccins H1NI attendus au quatrième trimestre. Le groupe anticipe désormais une croissance de son bénéfice net par action ajusté hors éléments particuliers d'environ 11% au regard de la croissance d'environ 10% attendu jusqu'à présent. C'est le troisième relèvement de l'objectif annuel du laboratoire.

Par ailleurs, Sanofi-Aventis a annoncé la signature d'un accord en vue de l'acquisition de Oenobiol, une société spécialisée dans les compléments alimentaires consacrés à la santé et à la beauté dont le chiffre d'affaires pèse 57,2 millions d'euros. La clôture de la transaction devrait avoir lieu au cours du quatrième trimestre 2009, sous réserve de l'obtention de l'accord des autorités de la concurrence.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 02/11/2009 à 20:48 :
SANOFIS pourraient remercier les cotribuables français à qui le gouvernement a extorqué un milliard d'euros pour acheter un vaccin inutile et supposé plus dangereux que le virus qu'il est censé combattre;
On peut aussi remercier tous les journalistes et pseudo-sociétés scientifiques qui ont inlassablement répété pendant des mois le thème de la pandémie du siècle et exigé l'obligation de la vaccination, en traitant ceux qui osaient contesté cette vision d'obscurantistes et de sectateurs anti-vaccination (je pense tout particulièrement au site FUTURA SCIENCES, dont le modérateur avait fermé le forum sur le sujet parce qu'il estimait scandaleux que des internautes osent douter du bien fondé de cette vaccination)
a écrit le 02/11/2009 à 5:56 :
l'industrie pharma va bien c'est une assurance pour notre santé! Il y a longtepmps que je sais que la valeur d'une entreprise n'ai pas correlée avec la valeur de l'action mais tout de même il y a des limites que les traders font atteindre en prenant au jour le jour des bénéfices qui font artificiellement chûter la bourse aux dépends des porteurs. Ces traders font circuler des bruits vendre ou acheter à telle valeur ou telle autre. Et certains les écoutent!!
a écrit le 30/10/2009 à 9:24 :
Formidable! Quand l'économie est grippée, les bénéfices de l'industrie pharmaceutique dansent

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :