Rachat de Sigma-Aldrich : Merck KGaA se renforce dans les sciences de la vie

 |   |  251  mots
La fusion des deux entreprises offrira une palette complémentaire de produits chimiques de laboratoire, selon Merck KGaA.
La fusion des deux entreprises offrira "une palette complémentaire de produits chimiques de laboratoire", selon Merck KGaA.
Le groupe pharmaceutique et chimique allemand a annoncé lundi 22 septembre avoir conclu le rachat de l'américain pour 13,1 milliards d'euros en numéraire.

Nouvelle fusion-acquisition d'ampleur dans la pharmacie. Le groupe pharmaceutique et chimique allemand Merck KGaA a annoncé lundi 22 septembre avoir conclu le rachat de l'Américain Sigma-Aldrich, spécialisé dans la production et la commercialisation de produits et matériel pour la recherche scientifique biologique et chimique, pour 17 milliards de dollars (13,1 milliards d'euros) en numéraire.

Sigma-Aldrich sera fusionné avec la division Merck Millipore du groupe allemand, elle-même issue du rachat par Merck de l'américain Millipore en 2010. Le bouclage de la transaction est attendu mi-2015.

Plus de poids dans le domaine des sciences de la vie

L'opération a un objectif: permettre à Merck KGaA de se renforcer dans le domaine des sciences de la vie. Le nouvel ensemble offrira "une palette complémentaire de produits chimiques de laboratoire", a ainsi expliqué la société allemande, dans le communiqué.

Merck table sur des synergies de 260 millions d'euros par an, qui seront réalisées dans les trois ans suivant la conclusion de l'opération. Celle-ci devrait faire passer son chiffre d'affaires dans les sciences de la vie à près de 5 milliards d'euros par an sur la base des résultats 2013 des deux parties.

Renforcer ses positions par les acquisitions

Face à l'expiration des brevets, et les coûts de recherche et de développement de plus en plus important, les laboratoires essaient de "renforcer leurs positions par le biais d'acquisitions", explique le cabinet de conseil en stratégie Keyrus.

    Lire aussi >> Fusions-acquisitions : des méga-projets aux montants records fleurissent en 2014

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :