Accusé d'avoir violé un brevet, Gilead condamné à payer 2,5 milliards de dollars à Merck & Co

 |   |  328  mots
Merck & Co concurrence Gilead dans l'hépatite C avec son médicament, le Zepatier.
Merck & Co concurrence Gilead dans l'hépatite C avec son médicament, le Zepatier. (Crédits : © Jeff Zelevansky / Reuters)
Un tribunal du Delaware a jugé que le Sofosbuvir et ses dérivés, des composants d'un médicament curatif de l'hépatite C fabriqué par Gilead, viole un des brevets du laboratoire américain. Gilead compte faire appel.

Le laboratoire pharmaceutique américain Gilead a été condamné jeudi 16 décembre par un tribunal à verser 2,5 milliards de dollars à son concurrent Merck & Co dans une affaire de brevet portant sur un de ses médicaments destiné à traiter l'hépatite C.

Un tribunal du Delaware (est des Etats-Unis) a donné raison à Idenix, une filiale de Merck qui affirmait que le Sofosbuvir et ses dérivés, commercialisés par Gilead notamment sous les marques Solvadi et Harvoni violait l'un de ses brevets, ont indiqué les deux groupes.

"Le brevet en question dans cette affaire a permis des avancées significatives dans le traitement des patients atteints de l'hépatite C", a indiqué Merck & Co dans un communiqué.

Gilead, ferme sur ses positions

Gilead a annoncé sa volonté de faire appel de ce jugement et a précisé que cette décision n'affecterait pas sa capacité à fournir ce médicament aux patients américains.

"Nous restons fermes sur notre position que le brevet américain d'Idenix n'est pas valide et, comme ils n'ont apporté aucune contribution et n'ont supporté aucun des risques dans la découverte et le développement du Sofosbuvir et de ses dérivés, nous estimons qu'ils n'ont droit à aucun degré de compensation", a indiqué Gilead dans une déclaration transmise à l'AFP.

Le Sofosbuvir est entré dans le portefeuille de Gilead en 2011, lorsque la biotech a fait l'acquisition de Pharmasset, qui en détenait le brevet, pour 11 milliards de dollars.

Commercialisés parmi les premiers nouveaux traitements contre l'hépatite C, Harvoni et Sovaldi, font partie des médicaments phares de Gilead, mais sont depuis quelques mois concurrencés par des médicaments, comme le Zepatier de Merck & Co ou le Viekirax d'Abbvie.

L'hépatite C est une maladie qui peut entraîner cirrhose ou cancer du foie. Elle touche environ 185 millions de personnes dans le monde et 350.000 meurent de ses complications, selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

(J-Y.P avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :