Thromboses et vaccin AstraZeneca : conférence très attendue de l'EMA à 16h

 |  | 343 mots
Lecture 2 min.
Photo d'illustration: l'Agence européenne des médicaments (EMA) a annoncé mercredi la tenue d'une conférence de presse à 16h00 (14h00 GMT) au sujet de la surveillance renforcée du vaccin contre le COVID-19 d'AstraZeneca et d'un lien éventuel avec la formation de caillots sanguins.
Photo d'illustration: l'Agence européenne des médicaments (EMA) a annoncé mercredi la tenue d'une conférence de presse à 16h00 (14h00 GMT) au sujet de la surveillance renforcée du vaccin contre le COVID-19 d'AstraZeneca et d'un lien éventuel avec la formation de caillots sanguins. (Crédits : DADO RUVIC)
Le Comité d'évaluation des risques en pharmacovigilance de l'agence doit cet après-midi présenter ses conclusions sur sa dernière analyse des cas de troubles thromboemboliques - rares mais sévères - survenus chez des adultes ayant été récemment vaccinés avec ce produit, rebaptisé Vaxzeria.

L'Agence européenne des médicaments (EMA) a annoncé mercredi la tenue d'une conférence de presse à 16h00 (14h00 GMT) au sujet de la surveillance renforcée du vaccin contre le COVID-19 d'AstraZeneca et d'un lien éventuel avec la formation de caillots sanguins.

Le Comité d'évaluation des risques en pharmacovigilance de l'agence doit à cette occasion présenter ses conclusions sur sa dernière analyse des cas de troubles thromboemboliques - rares mais sévères - survenus chez des adultes ayant été récemment vaccinés avec ce produit, rebaptisé Vaxzeria.

Un responsable de l'EMA a déclaré dans un entretien publié mardi par le quotidien italien Il Messaggero qu'un lien avait été établi entre le vaccin du laboratoire anglo-suédois et la survenue de thromboses veineuses, notamment cérébrales.

Lire aussi : Un responsable de l'EMA dit qu'"un lien clair" existe entre thromboses et vaccin AstraZeneca

Dans le sillage de ces déclarations de son responsable de la stratégie vaccinale pour le COVID-19, l'EMA a précisé dans un communiqué que ses vérifications n'étaient pas encore terminées.

Lire aussi : Thromboses et vaccin AstraZeneca: l'EMA précise qu'elle "n'a pas encore abouti à une conclusion"

Pour l'OMS, la balance bénéfices-risques reste largement positive

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a déclaré dans la foulée ne s'attendre à aucune modification de l'évaluation de la balance bénéfices-risques du vaccin, largement positive.

La précédente synthèse de l'EMA, rendue publique le 31 mars, portait sur 258 cas sérieux de troubles thromboemboliques, dont 45 mortels, sur un total de près de 20 millions de primo-injections réalisées dans l'Union européenne et au Royaume-Uni.

L'agence avait alors conclu qu'il n'existait à date pas de lien avéré entre ce vaccin, développé en partenariat avec l'université d'Oxford, et ce risque thrombotique.

A ce stade, ses travaux n'avaient pas non plus permis d'identifier d'éventuels facteurs de risques favorisant l'apparition de caillots sanguins atypiques (thrombose) susceptibles de migrer pour aller boucher des vaisseaux dans certains organes (embolie).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 08/04/2021 à 2:33 :
il faut que les gens puissent choisir le vaccin qu'ils vont se faire injecter
a écrit le 07/04/2021 à 13:49 :
Le Bénéfice/ risque est une formulation mathématique, pas les gens. Si t'es dans le facteur "risque", quand t'es mort...t'es mort. Se faire vacciner à l'AZ demande un minimum de réflexion.😰
a écrit le 07/04/2021 à 13:41 :
Ah enfin une nouvelle réunion ! Vous avez raison les gars, perdez surtout pas la main hein !? ^^

Vite un frexit.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :