Pas d'augmentation du prix du gaz cet hiver en France

 |   |  127  mots
Le gouvernement français s'engage à ne pas augmenter les prix du gaz cet hiver. Une baisse des prix au printemps n'est pas exclue si les prix du pétrole se maintiennent à un niveau aussi bas qu'actuellement.

Luc Chatel, le porte-parole du gouvernement a déclaré ce mercredi 10 décembre que le gouvernement français s'engage à ne pas augmenter les prix du gaz cet hiver. Lors du compte-rendu du Conseil des ministres, il a même ajouté qu'une baisse des prix au printemps n'est pas exclue si les prix du pétrole restent bas.

Le porte-parole a rappelé qu'il y avait toujours un décalage entre l'évolution des prix du gaz et du pétrole, la baisse des prix de  ces derniers depuis cet été mettant plusieurs mois à se répercuter.

Lundi, l'UMP avait demandé au gouvernement un gel des prix du gaz à la veille de l'hiver, "pour permettre aux Français les plus modestes, malgré les difficultés économiques, de se chauffer".
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 22/11/2017 à 19:07 :
En tout cas , les pétroliers se régalent avec le propane, hausse du tarif " Zen" , (cela ne s'invente pas) d'environ 26 % la tonne entre septembre 2016 et octobre 2017, fatiguant et injuste de n'entendre que de parler du gaz de ville, à part cela nos gouvernants osent fanfaronner sur le coût de la vie qui est soi disant stable !!!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
je croyais que le prix du gaz etait indexe sur le petrole
on nous prend pour des pigeons que font les associations
de consommateurs
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Prenons acte de cet engagement (normal, vu la baisse spectaculaire des carburants!) et prions pour qua la baisse envisagée au printemps ne reste pas un effet d'annonce!...
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Les gaziers ont justifiés la hausse du prix du gaz, par son indexation ( qui reste a prouver) sur le prix du pétrole, il semble que cette indexation de joue qu'à la hausse!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
heureusement car on nous dit que le prix du gaz est indexé sur le prix du petrole brut ce dernier est passé de 150 $ a 45 $ soit le prix de 2004 et le gaz lui ne baisse pas au prix de 2004 ????? pourquoi ?????
de plus en 2004 le prix du diesel etait de 0.86 ?/litre pourquoi est il de 0.99 ? /litre
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Le gouvernement se fout de nous ( et là je suis poli).
Le pétrole est passé de 15O dollars à 40 dollars le baril et depuis fin septembre il est en dessous de 100 dollars le baril, et on nous dit qu'on ne pense pas l'augmenter.
Le gaz devrait baisser de 40% et l'essence encore de 15%.
Si le gouvernement veut relancer l'économie, qu'il tape là ou cela fait mal et arrete de nous bassiner avec des plans de relance.
Si un couple fait 40? d'économie en gaz oil et/ou essence et 100 ? en fuel ou gaz, c'est autant qui sera consommé en cadeau, vetement, nourriture etc...
Avec des politiques comme celle là, on n'est pas prêt de relancer la consommation des voitures, voyages (tourisme)! donc en clair le marasme ne fait que commencer.
RDV d'en un an pour en reparler.
Gaz de france et EDF sont blindés de bénéfices et il voudrait en plus augmenter les prix. Arrêter un peu de vous moquer et liquider ces banques comme DEXIA qui ont des incompétents à leur tête.
On liquide actuellement les PME, en mettant leurs dirigeants sur le carreau et les grands patrons qui ne savent même pas ce que le mot entrepreneuriat veut dire, on leur sauve la mise.
Il faut assainir le marché et liquider les plus mauvais et les plus faibles, c'est cela le vrai capitalisme !
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Comment notre gouvernement ose-t-il s'engager à ne pas augmenter le prix du gaz pour cet hiver ? Alors que son prix ( indexé sur le pétro rappelons-le ) devrait baissé !
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Je suis scandalisée à l'idée qu'une hause du prix du gaz
devait se faire couramment, n'oublions pas la baisse du Pétrole, depuis quelques mois, conclusion une baisse serait des plus favorable à notre porte-monnaie, il devient + cher que l'electricité et on nous encourage à nous mettre au gaz de ville, je crie au scandale,
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
C'est curieux, il me semblait qu' en période d' augmentation du pétrole l' augmentation du gaz n' attendait pas +sieurs mois.
Il faudrait que les médias pose le problème .
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
POURQUOI LE PRIX DU GAZ NE T'IL PAS FLUCTUER COMME LE PRIX DE L'ESSENCE PROBABLEMENT ENCORE UNE BONNE EXCUSE DE GDF.SUEZ ET DE CE GOUVERNEMENT !!!!!!!!!!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
je suis scandalisée ! la dernière augmentation nous a été présentée comme coulant de source à cause de la "fulgurante" augmentation du pétrole ................ et depuis la baisse du pétrole pas de baisse du gaz mais ON ENVISAGE pour le printemps (en souhaitant que le prix du baril soit redevenu haut) scandaleux !
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Je ne vois pas pourquoi le prix du gaz ne baisse pas de suite alors que le prix du pétrole est revenu au niveau de 2004 !
Depuis 2004, le prix du gaz en France a augmenté de plus de 50 %;
Cherchez l'erreur !
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
elle est bien bonne celle la! il y a qq mois la hausse du gaz était impérative à cause du prix du pétrole avec un baril monté rapidement à ~1,45 ? (alibi:prix d'achat du gaz par GDF indexé sur le pétrole) et maintenant qu'il est redescendu à ~0,40 ? pas de baisse , il faut attendre pour voir la fin de l'hiver quand on aura bien consommé ! on se fout vraiment de nous ... pour l'électricité idem on nous dit maintenant qu'il faut amortir et renouveler les coûteuses centrales nucléaires et que le prix devrait même augmenter ...il me semble que l'on nous a dit aussi que la privatisation EDF et GDF et la concurrence devaient faire baisser les prix ... et l'on a pris +15% de hausse cette année alors que l'on entre en déflation...des vaches à lait je vous dit, le problème c'est qu'une grande partie du troupeau n'a plus rien à croûter et ne donnera bientôt plus rien. Pendant ce temps nos "chers" députés s'inquiètent de leurs pertes en bourse et de savoir comment les défiscaliser.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
c'est un minimum vu la conjonture et, une diminution du tarif sera toujours le bien venu ainsi que les charges qui vont avec car, elles sont plus importantes que la conso .
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Je suis même étonné que le prix du gaz ne baisse pas dès à présent vu le cours du pétrole.
Au tarif actuel il ne pourra que remonter ce qui excluera toute baisse au printemps.
Comment se fait il que les médias parlent toujours du prix à la pompe mais jamais du gaz.
Utilisateurs du gaz réagissez.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Avec 15,2% d'augmentation en 2008 par rapport à celle du coût de la vie c'est bien la moindre des choses...
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Pouve-vous rappeler que l'abonnement mensuel du gaz a AUGMENTE DE 20 EUROS PAR MOIS quelque soit la qantité de gaz consommé ; Inutiile d'économiserà fond) § AVEC ça, on comprend que le gaz dont le prix est lié au pétrole depuis quelques mois n'augmente pas; Avez-vous d'autres polychinelles à remuer pour endormir les français
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
lorsque le prix du baril de pétrole explosait ce même Luc Chatel expliquait que le prix du gaz était indexé sur le prix du pétrole d'où son importante augmentation. Quand faut il le croire. Malheureusement je crois qu'il n'y a plus personne de crédible dans ce pauvre gouvernement et que le citoyen français est entré dans une crise terrible et qu'il n'a personne pour le défendre d'autant que toutes les mesures prises n'ont fait qu'empirer la situation
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Bizarre? Hausse du pétrole = Hausse du gaz .....Baisse du pétrole = Hausse du gaz. Cherchez l'erreur!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Arnaque sur le prix du gaz, il ne suit pas la valeur du brut, merci de nous prévenir qu'il n'augmente pas, merçi Monsieur Chatel, encore faut il que le brut n'augmente pas pendant six mois pour espérer une petite baisse, les Français sont ils tous idiots pour pour croire les propos des personnes qui représentent la finance et non les électeurs
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
he oui le gaz est indexé sur le petrole sur la moyenne des 6 derniers mois...merci au lobby petrolier qui a imposé cela depuis longtemps. mais si le gaz à tant augmenté c'est aussi a cause de l'ouverture des marché et de la mutiplication des interlocuteurs donc des actionnaires à nourrir...vive le liberalisme!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
C'est le slogan de GDF Suez, on comprend pourquoi. Lorsque le prix du baril était à 40 dollars il y a quatre ans, le prix du gaz était inférieur de 40 % à ce qu'il coûte aujourd'hui. Le lissage sur six mois est une invention datant l'été dernier. En avril prochain, on nous expliquera que c'est neuf mois. Personne n'est dupe. Sauf les journaux ?
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
oui le prix du gaz et indexé sur le pétrole pour les hausses mes pas a la baisse ??????
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Je viens d'écrire à Luc Chatel (http://www.porte-parole.gouv.fr/) pour lui donner l'adresse de cette page internet avec le texte suivant:

http://www.latribune.fr/entreprises/industrie/energie-environnement/20081210trib000320256/pas-daugmentation-du-prix-du-gaz-cet-hiver-en-france-.html
Voici une adresse qui exprime bien ce que pense la plupart des Français de votre déclaration, de vous-même et du gouvernement.
Ma facture de gaz est passée de 180 à 260 euros mensuels.
Les Français ont peut-être la mémoire courte, moi pas.
En plus je suis rancunier.
Je vous promets de m'en souvenir le moment venu. Ceci est une promesse et les miennes je les tiens.
Cordialement.

Faites-en autant. Peut-être finiront-ils par changer d'opinion et arrêteront de prendre tous les Français pour des imbéciles (Je crois au père Noël)

a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Je viens d'acheter du gaz propane à 28? la bouteille de 13 kg c'est à dire au prix maxi lorsque le baril de pétrole était à 147dollards ! Alors ça c'est du concret!!
Que faites -vous Monsieur Luc Chatel? Rien comme d'habitude!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :