GDF Suez annonce une baisse des prix du gaz à partir d'avril

 |   |  207  mots
Le PDG du groupe GDF Suez Gérard Mestrallet intervenait ce vendredi matin sur RTL. Il a tiré les leçons de la guerre du gaz entre la Russie et l'Ukraine qui a touché l'Europe.

Si cela se confirme, ce sera une bonne nouvelle pour les Français qui utilisent le gaz : ses prix devraient baisser à partir d'avril prochain. C'est le PDG du groupe GDF Suez, Gérard Mestrallet, qui l'a annoncé ce vendredi matin sur la radio RTL.

Revenant sur la guerre du gaz entre la Russie et l'Ukraine qui a touché l'Europe - guerre en voie de résolution ce vendredi matin (voir par ailleurs notre article sur le sujet) -, il a estimé que son groupe devrait diversifier ses sources d'approvisionnement mais aussi que GDF Suez souhaitait bâtir des relations de long terme avec le géant énergétique russe Gazprom, au coeur de cette bataille. 

La France a elle aussi été touchée par des ruptures d'approvisonnement du gaz russe transitant par l'Ukraine entrainant une chute de 15% des arrivées totales de gaz en France. Et ce alors que les températures très basses amènent les Français à des consommation record d'électricité et aussi de gaz. Le patron de GDF Suez chiffre à 40% la hausse de consommation du gaz en France ces derniers jours. Il a indiqué que les équipements de son groupe étaient "sous tension au maximum" mais que "la situation reste gérable".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
D'après m. CIRELLI, nous consommons le gaz acheté en Mai, soit sept mois de stock; la baisse d'Avril correspondrait à du gaz acheté en Septembre; il est vrai que les inter ventions gouvernementales ne permettent pas de rattacher prix de vente et prix d'achat!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Les prix du gaz étant largement indexés sur ceux du pétrole, je ne vois pas pourquoi il faudrait attendre avril pour envisager une baisse alors que le baril a perdu la moitié de sa valeur en quelques semaines...
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Alors que l'on nous a vendu la hausse du gaz au prétexte qu'il était indexé sur le prix du baril de pétrole, qui est passé depuis de +140 $ à 45 $.Aujourd'hui, on nous annonce généreusement une baisse pour la fin de l'hiver,lorsque G D F -SUEZ aura fait du gras pour ses actionnaires sur le dos des consommateurs de ladite matière première. Bravo !....
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Pourquoi le gaz attend avril pour la baisse de son prix alors que le pétrole inedxé à déjà baissé et que nous consommons surtout du gaz pendant l'hiver ?
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
quelle générosité que de baisser le prix du gaz à la fin de l'hiver!!
de qui se fout-on!
les décideurs n'ont décidément aucune limite pour se montrer machiavélique et prendre le citoyen pour un gogo!
profit ! profit ! Mr le PDG de GDF et consorts ayez au moins l'honnêteté et un peu de respect en nous dispensant de vos propos déplacés!

a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
conclusion :
être actionnaire de gdf et utiliser le gaz .... on a l'impression de se rembourser sur la bête
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Dans les diverses déclarations concernant le prix du gaz et ses moyennes contractuelles, il y a beaucoup d'incohérences. En effet, il faudrait comparer le produit du prix par la quantité consommé chaque mois. Ce qui est certain , c'est que GDF avait provisionné plus de 9% de hausse en augmentant les prélévements mensuels prévisionnels de ses clients. On peut s'étonner également de la répartition des fournisseurs pour la France et l'Europe et remettre en cause stratégigement la politique énergétique de la France en réinvestissant rapidement vers du nucléaire. Nous devons revenir à une politique énergétique indépendante des profiteurs gaziers et pétroliers. Il est étonnant que nous mettions la France en situation de dépendance énergétique et il faudrait analyser le comportant de cette politique depuis 1981 où il y a eu un arrêt du déploiement du tout nucléaire.
Arrêtons de trop réfléchir. Faut-il mourir de froid endêté par la politique énergétique extériorisée ou avoir un risque mesuré potentiel nucléaire?
Le pouvoir d'achat des français est lié directement à cette politique énergétique.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Les tarifs du gaz ayant terriblement augmenté en 2008, ils impactent les prélèvements effectués sur l'échéancier 2009 ; on peut penser qu'une baisse en avril devrait théoriquement jouer sur l'année 2009 sauf qu'avec la rudesse de l'hiver la consommation sera plus forte, donc le gagnant sera GDF
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
CONsommateurs de ce pays, réveillez-vous, les services publics meurent !
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Le gaz que nous consommons actuellement a été acheté en juin dernier. Le prix était beaucoup plus élevé qu'aujourd'hui c'est pour cela que le prix n'ont pas baissé, ni augmenté. Par contre, en avril, nous consomerons le gaz acheté au prix de la fin de l'année, c'est pour cette raison que les prix baisserons en avril, et pas avant.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Nos pouvoirs publics et les dirigeants de Gaz de France font comme pour le sub prime, tout va bien !!!! mais les tuyaux étaient bel et bien BOUCLES !!! NE PLUS CROIRE TOUS CES PANTINS BONIMENTEURS - REMPLACEZ LE GAZ POUR LE COURT MOYNE ET LONG TERME cela vous evitera les pénuries. VOYEZ LOIN a la place de NOS DIRIGEANTS A COURTES VUES.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
c'est tout simplement un scandale d'attendre avril pour baisser ses tarifs de combien ? on verra les résultats trimestriels de GDF celà endira long sur ce que la population représente pour cette ancienne société public

la révolte gronde
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Comme toujours on fait jouer la corde des couvertures des contrats à terme quand les prix baisse mais la hausse on la justifie par les prix spots!
Quand un journaliste ou un politique (cummuniste-quel silence!! c'est vrai que la CGT est bien impliqué dans Gaz de France!!) denoncera t-il cette tromperie
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
le privé! le privé! le privé!
le public c'est nul nous disent les chantres du libéralisme ; seul le privé peut changer le monde
mais au final le privé c'est voyoucratie et consorts
baisser le prix du gaz après l'hiver c'est se foutre de la gueule du monde
les nombreux dirigeants de gdf suez devraient passer une semaine dans une tente en pleine période de froid on les verrait peut-être moins cyniques
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
une fois l'hiver passé ils vont baisser le gaz oseront-ils l'augmenter à l'automne avant le prochain hiver, j'en doute pas,...plus c'est gros plus ça passe !
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Tout le monde est unanime : baisser le prix du gaz le 1er avril (et si c'était un pois(s)on ?) avec un décalage plurimensuel sur l'évolution du tarif du pétrole est de la foutaise.
Si le prix du gaz était vraiment indexé sur le prix du pétrole, il ne devrait y avoir aucun effet de report et le prix du gaz aurait déjà dû baisser au 1er janvier 2009 ; or, qu'en est-il ?
Donc, nous pouvons compter sur une baisse de 66 % du prix du m3 de gaz au 1er avril : tout le monde devrait se réjouir à l'avance de cette heureuse perspective, non ?
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
BRAVO MIC la CGT vie graceument sur nous consommateurs forces GDF et EDF sans parler de leur comite d,entreprise le plus riche de FRANCE.Du tarif tres attractif des factures pour le personnel.Des nantis sur nous petits retraites,chomeurs;nous apprehendons les factures hivernales!!!!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
tant que les profiteurs des syndicats sans les nommés seront au commandes de toute les principales filieres du public y compris la retraite rienne sera juste dans un pays ou ll est ecrit sur tous les frontons des mairie LIBERTE EGALITE FRATERNITE SIC DE QUI SE MOQUE TONun vieux qui en a marre
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Comme d'habitute ces "grands" patrons nous racontent ce qui les arrange. GDF/SUEZ devrait nous communiquer les contrats à long terme signés avec la Norvège et l'Algérie.
Je pense que nous serions surpris des clauses en terme de prix lié au volume. Il ne faut oublier que GDF avait demandé en 2008 des augmentations plus importantes que celles autorisées par l'état, nos politiques avait peur de retour de bâton dans les sondages donc: refus.
Les prix de l'énergie sont indexés sur plusieurs indices dont le pétrole, mais également le service, dont distribution et stockage, qui dépendent directement du distributeur donc GDF/SUEZ (pour le gaz) sa part est non négligeable dans le coût facturé à l'utilisateur aucune raison qu'il bouge voir les valeurs sur les 20 derniers mois. A cela il faut rajouter une part fixe et dans le cas de l'énergie la valeur du dollar, qui a baissé trés sensiblement depuis plusieurs mois.
Il faut savoir qu'augmenter la rentabilité passe par des"tripotages" genre: on augmente avant l'hiver (entre août et octobre) on remet une "louche" en hiver et puis on lance grâce au renfort des médias une baisse au printemps lorsque la consommation chute sensiblement. Bien sur la baisse ne correspond jamais à la hausse du tripotage Ces augmentations ne sont aucunement liées à des indices.
Messieurs les médias une nouvelle fois INVISTIGUEE avant de rapporter sans contrôle les dires de nos "élites"
Demander à ces patrons de vous communiquer le chapitre révision des prix et informez à ceux qui espèrent en vous c'est à dire le lecteur. Vous pouvez si vous le voulez être LE VRAI contre pouvoir non lié aux politiques et au MEDEF, dont le silence assourdissant de Mme PARISOT dans le contexte économique actuel est tout bonnement inadmissible et montre la considération portée au citoyen.
Je ne suis pas un pro américain mais je reconnais au moins une chose, des journalistes pugnaces qui ne se laisse pas toujours bernés par les poliques et les grands patrons, allez Messieurs les journalistes retroussés vos manches nous serons avec vous dans la rue pour défendre votre noble métier lorsqu'il nous fait vibrer par son intelligence.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
RICTOTO, dans notre pays les profiteurs sont ceux qui ont beaucoup ou peu de pouvoir donc l'ensemble de la classe politique de gauche comme de droite, l'ensemble du MEDEF hors les patrons des TPE, les actionnaires institutionnels banques, fonds de pension et les fonds d'investissement ces 3 là décident DIRECTEMENT de votre retraite plus ils demandent de dividende plus votre retraite en pâti les autres sont trop petits pour avoir une influence quelconque.Les actions de relances de l'état montrent qu'il n'y a pas de volonté politique de réguler les actionnaires trop gourmands, donc rien ne changera. Le Président vante le capitalisme régulé mais il ne fait rien dans ce sens.Pour les syndicats s'ils ont du pouvoir de nuisance pour le public ils n'en ont pas pour l'économie directe et la presse qui pourrait si elle n'était si liée aux autres pouvoirs pourrait remettre au goût du jour LIBERTE EGALITE FRATERNITE.
Les syndicats refusent certaines règles économiques et vivent dans le passé ce qui arrange l'ensemble des autres décideurs qui "s'assoient" sur les discours syndicaux.
Je ne suis pas de gauche à la française mais j'irai défilé le 29 juste pour dire que j'en ai assez d'être pris pour une "bille"
Bonne journée.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
En avril:
1- Le gaz baissera lorsque l'on en aura presque plus besoin.
2 les retraites seront micro-revalorisées avec trois mois de retard....
Comme une impression de se faire léser avec un grand B.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Autre scandale: personne ne fait état de l'abonnement mensuel. Or GDF profite de chaque augmentation du prix du KW gaz pour répercuter à peu près l'équivalent sur ce dernier. En catimini donc et en trois fois, + 20% de décembre 2007 à septembre 2008 (24 euros /an) . Je me demande quelle explication tordue monsieur MESTRALET va nous sortir pour justifier ce couplage et justifier la aussi qu'il ne peut rien baisser avant avril 2009.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Et M. Sarkozy qui, il y a peu, nous disait: je vais me battre contre ces spéculateurs. GDF ne spéculerait-il pas? Nous n'entendons rien de notre cher président à ce sujet.
Français cochon de payeur, comme d'habitude.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
c'estn une honte
le prix du gaz va baisser lorsque l'hiver sera fini
est-ce que dans les ministères on baisse la température de 1 degre.le bon consommateur va encore être le dindon de la farce
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Vous etes tous marrant...

Regardez les augmentations de pétrole depuis un an, et regardez le prix du gaz depuis un an.... La comparaison est simple...

Le prix du gaz est indexé sur le prix du baril de pétrole mais ne subit pas les augmentations au meme pourcentage...

Le prix du baril de pétrole à prix bien plus de 50%... alors que GDF n'a pas doublé ses tarifs....

Et si vous etes pas satisfait.. . Savez vous que le marché de l'energie est ouvert...

C'est dingue, on nous domme la main, on veut le bras.... C'est typiquement francais ca !!!

@++
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Apparemment Samy est incapable d'envisager une indexation autrement que par une relation linéaire 1/1. Heureusement que c'est un peu plus compliqué.

Après, si vous soulez allez ailleurs que chez GDF, soit, mais attendes vous au pire. Quelques minutes de recherches sur le web suffisent à refroidir les tentations d'infidélité à GDF.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
De qui se moque-t-on ?
En effet, je reçois ce jour mon échéancier des prélèvements GDF pour 2009. Ceux-ci augmentent de 10.60 % à consommation comparable.
Si effectivement, les prix baissent en avril, pourquoi GDF anticipe-t-il une telle hausse en 2009 ? Pour se faire de la trésorerie sur le dos des consommateurs ?
Je rappelle qu'en 2008, le prix du gaz a été augmenté à deux reprises soit une hausse de 9,6 %.
Décidemment, les dirigeants de GDF sont sans foi ni loi
Que fait le gouvernement ?
Le consommateur est pris au piège faute de véritable concurrence.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Merci pour la baisse en Avril l'hiver sera passé ... On est vraiment pris pour des c... !
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
bonjour,, j actuellement GDF propose à ses clients une option de prix bloqué pour 2 ans en sachant que le gaz doit baisser en avril je trouve cela déplacé ;
finalement si je signe ce contrat je risque de le payer plus cher, donc je ne signerai pas .

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :