Gazprom rachète 20% de Gazprom Neft à ENI pour plus de 4 milliards de dollars

 |   |  276  mots
L'italien ENI a annoncé avoir cédé au géant gazier russe Gazprom 20% du groupe Gazprom Neft, un ancien actif de Ioukos, pour plus de 4 milliards de dollars. Gazprom détient désormais près de 95% de Gazprom Neft (ex-Sibneft).

Le groupe pétrolier italien ENI a signé à Moscou, en présence du Premier ministre, Vladimir Poutine, un accord pour céder au géant gazier russe Gazprom 20% de Gazprom Neft, représentant d'anciens actifs de Ioukos. Une transaction "en ligne avec de précédents accords", annonce l'italien dans un communiqué. Cette participation a été cédée pour plus de 4 milliards de dollars. Quant à Gazprom, il annonce dans un communiqué avoir "mis en oeuvre son option d'achat prévue en avril 2007".

ENI avait acquis ces actifs en 2007 pour 3,7 milliards de dollars, lors du démantèlement de l'ex-géant russe du pétrole Ioukos, mis en liquidation judiciaire après la condamnation de son PDG, Mikhaïl Khodorkovski, à huit ans de prison, dans un procès considéré comme politique.

Mais Gazprom disposait d'une option jusqu'à la mi-avril pour les racheter. Après cette acquisition, Gazprom détient près de 95% de Gazprom Neft (ex-Sibneft, désormais filiale du géant gazier russe).

Par ailleurs, le pétrolier italien a indiqué avoir signé plusieurs accords de coopération avec les groupes énergétiques Inter Rao SEU, Rosneft, Transneft and Stroitransgaz, dont l'objectif est de renforcer "considérablement la sécurité des approvisionnements en Italie et en Europe", et de "favoriser les liens entre l'Italie et la Fédération de Russie", selon le communiqué.

Un autre accord devrait être signé avant fin mai sur une prise de contrôle par Gazprom de SeverEnergia, société détenue par les groupes énergétiques italiens Enel (40%) et ENI (60%). Gazprom précise qu'il devrait acquérir 51% de SeverEnergia conformément à l'option d'achat accordée au groupe russe.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :