Areva : la Bourse salue les bonnes performances du premier trimestre

 |   |  348  mots
Le groupe nucléaire français a enregistré une croissance de 8,5% de son chiffre d'affaires au premier trimestre, à 3 milliards d'euros. Il a par ailleurs confirmé ses prévisions de croissance pour l'ensemble de l'exercice.

Premier trimestre solide pour Areva. Le groupe nucléaire français a en effet réalisé un chiffre d'affaires en hausse de 8,5% au premier trimestre 2009. Celui-ci atteint ainsi 3,003 milliards d'euros. Les ventes ont été gonflées par un impact positif d'effet de changes de 57 millions d'euros et par un effet de périmètre de 66 millions suite à des acquisitions. A base comparable, la progression de l'activité est de 3,9%.

Les pôles Réacteurs & Services et Transmission & Distribution ont été les principaux moteurs de la progression du chiffre d'affaires, enregistrant respectivement des croissances de 9,2% et 16,1%. Les revenus générés par le pôle Aval ont enregistré une hausse de 3,3% alors que ceux qu pôle Amont ont reculé de 0,7% sur le trimestre.

En raison de "prises de commandes soutenues", le carnet de commandes atteint au 31 mars, 49,5 milliards d'euros, en progression de 28,3% sur un an. La hausse des commandes s'élève à 31,3% dans le nucléaire, "tirées principalement par l?Amont qui a enregistré plusieurs contrats significatifs avec des électriciens américains et asiatiques". La progression est de 10,2% pour le pôle Transmission & Distribution, "avec notamment des prises de commandes en forte hausse en Asie et en Amérique du Sud".

Pour l'ensemble de l'exercice, le groupe "confirme ses perspectives de croissance du carnet de commandes et du chiffre d'affaires, ainsi que la progression du résultat opérationnel", en se refusant toutefois à donner une prévision chiffrée. Le plan de réduction des coûts de 600 millions d'euros, annoncé en février, se poursuit "en ligne avec les objectifs", est-il ajouté.

Selon la presse, c'est Jean-Cyril Spinetta, actuel président du conseil d'administration d'Air France-KLM, qui serait le grand favori pour succéder à Frédéric Lemoine - ex-président - parti à la tête de Wendel.  Jean-Cyril Spinetta serait amené à piloter aux côté d'Anne Lauvergeon, la présidente du directoire, l' éventuelle réorganisation du groupe nucléaire.

En Bourse, le certificat d'investissement s'est apprécié de 2,48% à 380 euros. C'est moins que les 3,13% de hausse enregistrés pour l'ensemble du marché.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :