GDF Suez se développe dans le gaz naturel en Asie

 |   |  173  mots
(Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
Le groupe énergétique vient de conclure un partenariat avec l'australien Santos. Il va reprendre la production de trois de ses gisements en mer de Timor.

Le groupe français fait son entrée sur le marché du gaz naturel en Asie. Il vient d'annoncer la création d'une coentreprise avec Santos, le troisième producteur gazier et pétrolier australien. Pour 200 millions de dollars, GDF Suez va prendre une participation de 60% dans les gisements gaziers Petrel, Tern et Frigate, en mer de Timor.

Moyennant un paiement additionnel de 170 millions de dollars lorsque le projet fera l'objet d'une décision d'investissement définitive, GDF-Suez reprendra la totalité de la production de gaz naturel liquéfié (GNL) de Santos sur ces sites et la revendra sur les marchés asiatiques.

Pour GDF Suez, c'est une bonne opportunité de développer encore son activité dans le gaz naturel, mais pour une broker du groupe Halifax, Stefano Vincelli, c'est surtout Santos qui fait une bonne affaire. L'australien "prend un risque minimum avec une possibilité de gain élevé, analyse-t-il pour Reuters. D'après lui, l'opération devrait également donner à Santos les liquidités nécessaires au développement d'autres projets dans le GNL.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Il y une erreur dans le titre. En fait , il faut lire l'Asie se développe en GDF SUEZ ou si vous préférez "aux dépens de GDF SUEZ". A suivre...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :