GDF Suez prêt à une entrée à son capital d'un fonds souverain chinois

 |   |  195  mots
Le PDG du groupe, Gérard Mestrallet, indique qu'un fonds souverain chinois étudie la possibilité de prendre une participation minoritaire de long terme dans le capital de GDF Suez.

GDF Suez confirme ce lundi avoir reçu une marque d'intérêt d'un fonds souverain chinois et se dit prêt à une entrée à son capital.

Dans un entretien à Libération, le PDG du groupe, Gérard Mestrallet, indique ainsi : "Je n'ai rien demandé, je n'ai pas d'actions à vendre. Ce sont eux qui sont venus nous voir, désireux d'étudier un investissement minoritaire de long terme... Dans ces conditions, bienvenue".

Si GDF Suez ne précise pas l'identité de cet investisseur, il pourrait s'agir du fonds CIC (China Investment Corporation). Mi-septembre, les Echos révélaient en effet que des cadres du fonds souverain chinois avaient rencontré en juillet Gérard Mestrallet "pour évoquer avec lui le futur des différentes activités du groupe français et de sa filiale Suez Environnement, et une éventuelle collaboration capitalistique".

Depuis plusieurs mois, CIC s'intéresse au secteur de l'énergie. Il a pris notamment le contrôle de 17,2% du canadien Teck pour 1,5 milliard de dollars (1 milliard d'euros). Créé pour aider la Chine à trouver les placements les plus rentables pour ses énormes réserves de devises, le fonds disposait de 297,5 milliards de dollars d'actifs fin 2008.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 19/10/2009 à 16:58 :
Je pense que au delà de la rentabilité et de la dépense des devises. Lla chine commence a investir dans des secteurs stratégique en europe telle que l'énergie.
Ce ne serait pas étonnant qu'avec le temps sa participation devienne de plus en plus importante.
a écrit le 19/10/2009 à 13:45 :
Rien d'étonnant à cela, GDF est un bon placement de long terme avec des revenus sans risques en euro et les chinois doivent se débarrasser de leurs montagnes de dollar avant leur dévaluation.
a écrit le 19/10/2009 à 13:29 :
Comme on passe vite de "pas de privatisation" de GDF , la main sur le coeur, à l'entrée au capital de fonds chinois...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :