Gaz russe : les livraisons vers l'Europe pourraient être à nouveau perturbées

 |   |  292  mots
(Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
Le Premier ministre russe Vladimir Poutine a annoncé à l'Union Européenne que le contentieux avec l'Ukraine, toujours pas résolu, pourrait perturber la fourniture de gaz vers l'Europe.

Le conflit entre la Russie et l'Ukraine est loin d'être réglé. C'est le message envoyé dimanche soir par le Premier ministre russe Vladimir Poutine à la présidence suédoise de l'Union européenne (UE). La Russie annonce qu'à la suite de factures non réglées par l'Ukraine, des perturbations dans les livraisons de gaz pourraient se produire.

Dans un communiqué, l'UE évoque "le fait que l'Ukraine risquait de ne pas être en mesure de satisfaire à ses engagements financiers envers la compagnie russe Gazprom". Le service de presse de Vladimir Poutine a fait savoir de son côté que "des problèmes avec le transit de gaz russe sur le territoire de l'Ukraine à destination de consommateurs européens pourraient émerger".

Naftogaz, la compagnie publique ukrainienne qui achète le gaz russe, doit régler d'ici samedi la facture du mois d'octobre d'un montant de 400 à 500 millions de dollars.

Le contentieux sur la tarification et le paiement d'arriérés oppose Moscou et Kiev depuis plusieurs années. Il avait causé en janvier dernier une interruption de la fourniture de gaz russe à l'UE qui avait affecté des centaines de milliers d'Européens.

Pour Vladimir Poutine, l'UE est en partie responsable dans la mesure où elle n'est pas suffisamment intervenue pour aider l'Ukraine. Une allégation rejetée par la Commission européenne."La Commission européenne a fait tout ce qu'elle pouvait durant l'été pour éviter que les citoyens européens aient à souffrir des conséquences d'un autre conflit entre la Russie et l'Ukraine", a déclaré ce lundi un porte-parole à Bruxelles.

Le gaz russe compte pour environ 20% de la consommation européenne mais certains Etats de l'est et du sud de l'Europe dépendent quasi entièrement de ces importations.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 06/11/2009 à 16:23 :
bonsoir,
ne soyez pas inquiet, le grand groupe français GDF SUEZ (désolé pour le sourire mais je e l'ai pas...) a suffisement de contacts et ressources pour qu'il n'y ai aucun manque en France, par contre, ça va couter plus cher... Et l'histoire continue encore, désolé, mais passez tous aux énergies renouvellables et/ou autonomes. Mais surtout pas l'élec, le pire est à venir ! ! !
a écrit le 04/11/2009 à 10:14 :
L' Ukraine doit payer son gaz à la Russie. Basta
a écrit le 04/11/2009 à 8:45 :
Ce n'est pas Nord Stream ou South stream qui nous épargneront du dictat / chantage Russe...il faut plutôt compter sur la mise en place de Nabucco par lequel ne transitera pas de gaz russe. ainsi que sur la généralisation du GNL
a écrit le 03/11/2009 à 13:11 :
pour ta gouvernes torpe l'urss n'existe plus! de plus les russes sont tres habiles et intelligents contrairement a ce que tu penses, les enjeux sont beaucoup plus vastes qui n'y parraissent...(exemple:pression avec l'iran,le gaz et surtout n'oublions jamais que la russie et la deuxieme puissance nucleaire au monde alors ne racontes pas trop de betises ;)
a écrit le 03/11/2009 à 5:41 :
Alors si j'ai bien compris, les russes foutes la pagaille partout en europe de l'est et en Ukraine et c'est nous qui devont en assumer les conséquences sur l'approvisionnement du gaz en europe par l'Ukraine.
20%, on peut s'en affranchir petit à petit de leur gaz. Qu'on les laisse avec leur problèmes.
Consternant...
a écrit le 02/11/2009 à 20:44 :
LA réponse de la commission est inadaptée face aux russes: une vrai réponse diplomatique aurait pu être libellée ainsi; l'union européenne n'a pas de compte à rendre à l'URSS. Les russes sont des joueurs d'échecs et ne comprennent que les rapports de force. Apparaitre faible ne peut que les encourager à poursuivre leurs maneouvre d'intimidation.
a écrit le 02/11/2009 à 17:05 :
qu'est-ce qu'on attend pour accélérer la mise en place des deux gazoducs north and south stream qui arrive direntement en Europe?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :