Enorme cession américaine de l'allemand Eon

Le numéro un allemand de l'énergie vend sa filiale américaine au fournisseur d'énergie américain PPL. L'objectif d'Eon est de se renflouer.
(Crédits : © 2010 Thomson Reuters)

Eon, le numéro un allemand de l'énergie a annoncé , dans la nuit de mercredi à jeudi, la vente de sa filiale américaine pour 7,625 milliards de dollars (5,75 milliards d'euros) au fournisseur d'énergie américain PPL.

Cette opération devrait être effective d'ici la fin de l'année. Elle va permettre au groupe allemand, endetté de près de 45 milliards d'euros, de dépasser son objectif de 10 milliards d'euros de cessions d'actifs non stratégiques d'ici fin 2010. La transaction attend désormais l'approbation des autorités de la concurrence américaine.

La filiale américaine Eon US comprend deux fournisseurs d'électricité et de gaz dans le Kentucky (sud). Ces derniers ont été acquis en 2002 lors du rachat du britannique Powergen, auquel ils appartenaient. Ensemble, Louisville Gas and Electric Company (LG&E) et Kentucky Utilities Company (KU) emploient un peu plus de 3.000 personnes et approvisionnent plus de 1,2 million de clients.

Eon US est l'une des plus petites filiales d'Eon. Elle a réalisé en 2009 un chiffre d'affaires de 1,84 milliard d'euros, sur un total de 82 milliards d'euros réalisés par le premier groupe privé d'énergie européen.
 

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.