ExxonMobil, symbole du capitalisme américain

La première major du monde a réalisé un bénéfice de 30,5 milliards de dollars en 2010. Mais elle n'a pas payé d'impôts aux États-Unis.

2 mn

Copyright Reuters

Avec une capitalisation de 362 milliards de dollars, ExxonMobil demeure la plus importante société cotée du monde. Pas pour très longtemps peut-être, car Apple l'a brièvement dépassée début août. Mais sa propension à dégager des profits reste inégalable.

En 2010, cette entreprise symbole du capitalisme américain a engrangé 30,5 milliards de dollars, plus qu'aucune autre entreprise dans le monde et autant que Chevron et ConocoPhillips, ses deux rivales américaines réunies. En 2008, elle avait même affiché un bénéfice net de 45,2 milliards, du jamais-vu jusque-là. En termes de chiffre d'affaires, seul le distributeur WalMart fait mieux. Ses revenus se sont élevés à 383 milliards de dollars l'an dernier, plus que le produit intérieur brut (PIB) de l'Autriche, de l'Afrique du Sud et de l'Argentine.

ExxonMobil est née de la fusion entre Exxon et Mobil fin 1999. Mais l'histoire commune de ces deux sociétés est bien plus ancienne. Elle débute en 1870 avec la création, par John Rockefeller, de la Standard Oil Company, rapidement devenue le premier raffineur au monde. Mais, en 1911, les autorités américaines décident de dissoudre la société en 34 entités plus petites, dont Jersey Standard, qui deviendra Exxon, et Socony, plus tard rebaptisée Mobil.

10.000 stations services

Basé dans le Texas, et dirigé par Rex Tillerson, ExxonMobil emploie aujourd'hui près de 90.000 personnes dans le monde. La compagnie est présente dans une quarantaine de pays, sur tous les continents. Elle y exploite trois marques : Exxon, Mobil et Esso. Aux États-Unis, elle détient sept raffineries, dont quatre sur les côtes du golfe du Mexique, dans les eaux duquel elle exploite plusieurs puits.

Elle comptait également en 2008 plus de 10.000 stations-essence aux États-Unis, avant d'entreprendre la vente de 2.200 d'entre elles. Malgré ses profits gigantesques, ExxonMobil n'a payé aucun impôt l'an passé à l'administration fiscale américaine ! À l'étranger, elle s'est acquittée de plus de 15 milliards de dollars.

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 1
à écrit le 01/09/2011 à 13:33
Signaler
esso a transformé la quasi totalité de ses stations en automatique. suppression des pompistes et des services qu'ils pouvaient rendre. ils font toujours autant de profit, mais les personnes quelquefois sans formation qui pouvaient travailler dans une...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.