Veolia cède une de ses filiales américaines pour 1,55 milliard d'euros

Veolia Environnement a annoncé jeudi la vente de sa filiale américaine spécialisée dans le traitement dans les déchets solides au fonds d'investissement américain Highstar Capital. Après la division "eau régulée" britannique cédée le mois dernier, ne reste plus que la cession -qui s'annonce plus difficile- de la part de 50% que détient Veolia dans le transporteur collectif Veolia Transdev pour boucler le grand plan de désendettement du groupe.
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2012. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)

Veolia Environnement a coché la deuxième des trois grandes cases de son programme de désendettement en annonçant jeudi la vente pour 1,9 milliard de dollars de son activité déchets solides aux Etats-Unis au fonds américain Highstar Capital. Après la division "eau régulée" britannique cédée le mois dernier là aussi aux alentours de 1,5 milliard d'euros, ne reste plus que la cession -qui s'annonce plus compliquée- de la part de 50% que détient Veolia dans le transporteur collectif Veolia Transdev pour boucler le grand plan de cession. Pour parvenir à ramener sa dette -encore de 15 milliards d'euros fin mars- sous les 12 milliards d'euros d'ici fin 2013, le groupe dirigé par Antoine Frérot a décidé de vendre pour cinq milliards d'euros d'actifs sur deux ans.

Avec les trois milliards d'euros issus de ces deux premières cessions, l'ex-Vivendi Environnement est donc à 60% de son objectif. "Cette cession est une deuxième étape significative dans la mise en oeuvre de notre plan stratégique et confirme que la transformation de Veolia se déroule au bon rythme", a fait valoir son PDG jeudi. Le groupe français garde néanmoins un pied en Amérique avec des activités de services industriels et de gestion des déchets toxiques. L'acquéreur Star Atlantic Waste, une filiale du fonds américain Highstar Capital, spécialisé dans les infrastructures, met lui la main sur une activité rentable: 110 millions de dollars de bénéfice opérationnel pour un chiffre d'affaires de 880 millions. La vente, soumise au feu vert des autorités de la concurrence américaine, devrait être finalisée d'ici la fin de l'année, selon Veolia.

L'action Veolia en hausse

La Bourse s'est montrée positive sur la transaction: dans les premiers échanges jeudi, l'action Veolia Environnement gagnait 2,4% à 9,44 euros. A 13h, le titre gagnait 2,18% dans un marché en hausse de 0,74%. Le Français a obtenu un "bon" prix de Highstar Capital et "la première partie du plan de transformation est sur les rails malgré la saga Transdev", a estimé le courtier Cheuvreux. Ce dernier évoque aussi désormais l'hypothèse d'une cession de la part de 24,95% de Veolia dans la régie d'eau de Berlin, après le retrait annoncé cette semaine de l'allemand RWE.

La bonne progression du plan est en tout cas rassurante pour M. Frérot, qui sort à peine d'une période agitée au sein de son propre conseil d'administration. Son plan stratégique lancé en août dernier a été contesté par son prédécesseur Henri Proglio, toujours administrateur.La presse a fait ses choux gras de manoeuvres--finalement manquées- de putsch contre le numéro un de Veolia, fomentées par l'actuel patron d'EDF, Henri Proglio, qui en son temps à la tête de Veolia avait lancé le groupe dans d'importantes acquisitions par endettement.

Se recentrer sur trois activités: l'eau, les déchets et l'énergie

La partie s'annonce en revanche plus délicate pour Veolia Transdev (VTD). Veolia doit non seulement trouver un acheteur pour sa part de 50%, mais aussi une solution qui satisfait le codétenteur de VTD, la Caisse des dépôts (CDC). Aux dernières nouvelles, les négociations se mènent avec le fonds d'investissement Cube Infrastructure (Natixis) -un nom jamais officiellement confirmé, mais jamais démenti. Selon la presse, les discussions achopperaient sur la valorisation de la part de Veolia. En délaissant le transport collectif, Veolia se recentre sur trois activités: l'eau (distribution d'eau potable, traitement des eaux usées) où il est leader mondial, les déchets (collecte, recyclage), les services énergétiques avec Dalkia, une coentreprise avec EDF.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.