Les tarifs du gaz vont augmenter de 3,5% au 1er février

 |  | 275 mots
Lecture 2 min.
(Crédits : Reuters)
Les tarifs du gaz, hors taxe d'Engie, augmenteront de 3,5% au 1er février par rapport au barème en vigueur applicable depuis le 1er janvier 2021, a annoncé ce mardi la Commission de régulation de l'énergie (CRE). Cette hausse pour le mois s'explique par une forte demande en gaz naturel liquéfié en Asie, justifie-t-elle.

Les tarifs réglementés du gaz appliqués par Engie vont augmenter de 3,5% en moyenne au 1er février, sous l'effet d'une hausse des cours sur les marchés causée par une vague de froid en Asie, a expliqué le régulateur.

"Cette augmentation est de 0,9% pour les clients qui utilisent le gaz pour la cuisson, de 2,1% pour ceux qui ont un double usage, cuisson et eau chaude, et de 3,7% pour les foyers qui se chauffent au gaz", a détaillé la Commission dans un communiqué.

"Cette hausse pour le mois de février s'explique principalement par une forte demande en gaz naturel liquéfié en Asie, liée notamment à une vague de froid exceptionnelle en Asie de l'Est". "Il en résulte une hausse des prix du gaz sur les marchés internationaux, ce qui conduit les pays européens à puiser dans leurs stockages de gaz naturel", a-t-elle rappelé.

La loi prévoit l'extinction progressive d'ici à 2023 des tarifs réglementés de vente (TRV) du gaz pour les particuliers. Ils ont déjà été supprimés pour les consommateurs professionnels depuis le 1er décembre. Depuis le 1er janvier 2019, les tarifs réglementés ont baissé en tout de 14,1%, dont une baisse de 2,6 % entre le 1er janvier 2020 et le 1er février 2021, souligne la CRE.

OOO

(source : Commission de régulation de l'énergie)

Cette évolution qui suit une période où les prix du gaz ont fortement diminué jusqu'à l'été 2020, résulte de l'application de la formule tarifaire définie dans l'arrêté du 26 juin 2020 relatif aux tarifs réglementés de gaz naturel fourni par Engie.

Avec AFP et Reuters

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 26/01/2021 à 16:40 :
Ouvrez les fenêtres pour tuer le virus,ah,ah
a écrit le 26/01/2021 à 13:47 :
Ah, enfin une bonne nouvelle. C'est parfait pour l'écologie
a écrit le 26/01/2021 à 12:15 :
Toutes les factures courantes augmentent depuis que l'on nous a imposé cette maudite TINA et son fleuve de mensonges du genre que la privatisation et la concurrence allaient de ce fait faire baisser les prix et les diverses factures. On peut parler de taxes et impôts privés offerts aux actionnaires milliardaires.

Encore un mensonge de notre classe dirigeante dégénérée par sa pathologique cupidité.
Réponse de le 26/01/2021 à 18:22 :
Aux dernières nouvelles il n'existe aucune réelle concurrence dans l'énergie (hors pétrole) car l'état actionnaire protège ses petits EDF et Engie (ex-GDF).
Réponse de le 26/01/2021 à 18:52 :
Ils ont de nombreux partenaires privés hein... merci.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :