"Stranded assets" ? Shell va déprécier jusqu'à 22 milliards de dollars d'actifs

 |   |  476  mots
Déjà amorcée, la transition vers les énergies renouvelables semble s'être encore renforcée au cours des derniers mois.
Déjà amorcée, la transition vers les énergies renouvelables semble s'être encore renforcée au cours des derniers mois. (Crédits : Sergei Karpukhin)
Cette dépression d'actifs témoigne d'un changement fondamental pour l'industrie pétrolière: le déclin annoncé des énergies fossiles.

Deux semaines après BP, c'est au tour de Shell d'annoncer une dépréciation massive de la valeur de ses actifs, dont le montant sera compris entre 15 et 22 milliards de dollars (entre 13,4 et 19,6 milliards d'euros). Celle-ci a été précipitée par les crises sanitaires et économiques, qui ont fait chuter la demande et les cours du pétrole et du gaz. Mais elle témoigne surtout d'un "changement fondamental pour l'industrie", souligne Luke Parker du cabinet Wood Mackenzie: le déclin annoncé des énergies fossiles.

Déjà amorcée, la transition vers les énergies...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 02/07/2020 à 6:04 :
Souhaitons un hiver clement, sinon il va faire frais dans les chOmieres.
a écrit le 02/07/2020 à 0:03 :
Cette dépréciation ne serait-elle pas plutôt liée au pétrole de schiste? le coût d'extraction soit excéder largement des 40$.
a écrit le 01/07/2020 à 21:48 :
Voilà une nouvelle décision gravissime qui va entraîner des réactions en chaîne comme en 2008...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :