Vallourec reste pessimiste pour 2016

 |   |  482  mots
Le fabricant de tubes sans soudures en difficultés, ne voit pas d'éclaircie
Le fabricant de tubes sans soudures en difficultés, ne voit pas d'éclaircie (Crédits : REUTERS)
Pas d'amélioration en vue pour le géant français de tubes sans soudure en acier: plombé par la baisse des investissements des compagnies pétrolières, le directeur financier de Vallourec a confirmé jeudi soir que son free cash flow devrait s'établir cette année à -600 millions d'euros (contre +135 millions en 2015).

Plombé par la chute des cours du pétrole, le géant français des tubes sans soudures n'en finit pas de broyer du noir. Vallourec a ainsi annoncé, jeudi soir, des pertes au titre 2015 et estime que ses marchés devraient rester largement dégradés sur une majeure partie de 2016, le groupe misant sur sa restructuration en cours pour y faire face. Le producteur de tubes sans soudure en acier, plombé par la baisse des investissements des compagnies pétrolières, a confirmé que son free cash flow devrait s'établir cette année à -600 millions d'euros (contre +135 millions en 2015).

Résultat négatif pour 2016

Il estime également que sa perte d'EBITDA devrait se creuser par rapport à 2015 et table de nouveau sur un résultat négatif au titre de 2016.

"Nous pensons que l'environnement de marchés va rester difficile, sans doute pour l'essentiel de l'année", a déclaré lors d'une conférence téléphonique Philippe Crouzet, le président du directoire. "Dans ce contexte marqué par une nouvelle chute du prix du baril, il est clair que nos clients n'ont guère d'autre réponse à court terme que de réduire drastiquement leurs investissements."

Pour 2016, le patron de Vallourec estime que "l'environnement de marché va rester difficile, sans doute pour l'essentiel de l'année", a-t-il dit lors d'une conférence téléphonique. "Nous ne tablons pas sur un retournement de la situation cette année", notamment dans le secteur pétrole et gaz, a-t-il résumé.

Après avoir présenté début février un projet d'augmentation de capital d'un milliard d'euros souscrite pour moitié au moins par l'État français et le japonais NSSMC, Vallourec a confirmé que sa restructuration lui permettrait de dégager environ 750 millions d'EBITDA additionnel à compter de 2020.

Nouvelles suppressions de postes

Près de 50% de cet objectif devra être réalisé d'ici 2018, indépendamment de toute reprise des volumes, a-t-il précisé, visant à horizon 2020 un EBITDA de 1,2 à 1,4 milliard d'euros et un free cash flow normalisé de 500 à 600 millions. Vallourec accuse au titre de 2015 une perte nette de 865 millions d'euros (contre -924 millions en 2014) qui inclut des dépréciations d'actifs de 296 millions et des charges de restructuration de 101 millions.

L'EBITDA s'établit à -77 millions (contre +855 millions) et le chiffre d'affaires à 3.803 millions (-33,3%). Comme annoncé, Vallourec ne propose pas de dividende. Philippe Crouzet a précisé que le groupe estimait devoir encore réduire ses effectifs de 2.200 postes au niveau mondial d'ici 2017 dans le cadre de son plan structurel. Il a déjà supprimé environ 3.500 postes équivalent temps plein en 2015, soit 14% de ses effectifs, dont 2.500 permanents. Vallourec souligne qu'il dispose de 631 millions d'euros de liquidités, soit 244 millions de plus que la dette exigible à court terme, et de lignes de crédit confirmées non tirées d'un montant de 1,8 milliard, sans échéance de remboursement significative avant 2017.

 (Avec Reuters, AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 19/02/2016 à 11:46 :
Par ces temps de crise économique du au manque total de redistribution des richesses, être trop gros va rapidement devenir un handicap.
Réponse de le 19/02/2016 à 17:14 :
Encore une tres bonne analyse chiffré et interessante de Bernardo!

C'est triste tous ces licenciements du a la conjoncture economique.

En tout cas la solution est trouvé par Bernardo!!
Réponse de le 19/02/2016 à 18:25 :
Je vous en prie jojolapin, c'est toujours un plaisir d'éduquer les gens comme vous... On arrivera peut-être à sauver la planète si on arrive à soigner les serviteurs de notre système.

Encore merci.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :