La suppression du ticket de caisse dans le viseur des députés

 |   |  191  mots
(Crédits : Reuters)
Les députés ont approuvé mercredi en commission un amendement des députés LREM visant à supprimer l'impression systématique des tickets de caisse, sauf demande expresse du client, au plus tard au 1er janvier 2022.

L'avenir du ticket de caisse est en suspend. Les députés ont approuvé mercredi en commission un amendement des députés LREM visant à supprimer l'impression systématique des tickets de caisse, sauf demande expresse du client, au plus tard au 1er janvier 2022.

Cet amendement de la députée de l'Hérault Patricia Mirallès (LREM) au projet de loi anti-gaspillage doit encore être examiné dans l'hémicycle à partir du 9 décembre. Il concernerait les transactions en dessous de 10 euros à partir du 1er septembre 2020, de 20 euros au 1er janvier 2021, puis en dessous de 30 euros à l'horizon du 1er janvier 2022.

Perturbateurs endocriniens

"A titre d'illustration, un hypermarché a recours annuellement à 10.600 rouleaux de papier thermique, l'équivalent en distance d'un Paris-Montpellier. Souvent non désirés par les clients, ces tickets de caisse ont une durée de vie souvent inférieure à quelques secondes puisque jetés par le commerçant lui-même", précise le texte de l'amendement.

Il s'agirait de soumettre l'impression dudit ticket de caisse à la volonté "préalablement exprimée" du client. La mesure vise également à limiter les effets des perturbateurs endocriniens contenus dans les tickets de caisse.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 30/11/2019 à 16:19 :
comment vas t'on justifier la preuve d'achat lors d'un contrôle ?
a écrit le 30/11/2019 à 11:28 :
Évidemment les politiques ne veulent pas justifier les dépenses faites avec notre argent, donc ils proposent et approuvent cette suppression. Le pot de confiture n'est pas prêt de se refermer😉
a écrit le 29/11/2019 à 13:50 :
La grande distribution pourra faire des économies,et ainsi restituer du pouvoir d'achat aux consommateurs.Un pas dans le bon sens.Le pouvoir d'achat reste la priorité du gouvernement.
Réponse de le 29/11/2019 à 14:11 :
Le pouvoir d’achat pour qui ?
Les grosses distributions sont mal à cause de l’E-commerce ...
Une preuve d’achat est «  indispensable « sinon ce n’est plus du «  commerce « .
a écrit le 29/11/2019 à 13:40 :
Les bons comptes font les bons amis ( et noir sur blanc, c’est mieux)
Même pour 0, 99 centimes
L’honnêteté ne court pas les rues ni internet ( rue virtuelle )
et le « socle de confiance » commence par des actes ( donc des preuves)
a écrit le 29/11/2019 à 11:59 :
Si on a un commerce comment prouvez a notre comptable les achat pour que l ont puisse récupérer la TVA ?
a écrit le 29/11/2019 à 9:35 :
Bonjour ça fait 3 euros vous voulez le ticket : OUI ou NON ?

Il existe réellement des nazes qui vont trouver une raison de trouver ça inutile ???!!!!!
La poubelle, le cendrier, la poche ... pour eux c'est la solution ??!!!

on croit rêver !
a écrit le 28/11/2019 à 19:32 :
madame la deputee et je vais parler vulgairement vous qui etes petes de tunes
vous n etes pas a cinquante euros a la fin du mois
savez vous qu il existe encore beaucoup de gens qui font leurs comptes et
surveillent leurs comptes bancaires de facon a ne pas etre dans le rouge a la fin
du mois
tout le monde n est pas comme vous ne avec une cuillere en argent dans la
bouche redescendez sur terre et pensez aux petites gens et rassurez vous
sans ticket une caissiere peut faire ce qu elle veut
allez donc faire un stage dans la distribution et vous verrez
Réponse de le 29/11/2019 à 6:17 :
Raleur typique francais qui ne comprend meme pas ce dont pourquoi il rale.
C est l'impression SYSTEMATIQUE du ticket de caisse qui est interdite alors si vous etes 0.1% des francais qui faite leur compte avec tous les tickets de caisse du mois, bien vous en fait!!! Vous aurez toujours la liberte de demander un ticket de caisse, definition meme du mot SYSTEMATIQUE.

99% des francais ne gardent leur ticket de caisse que pour les gros achats pour la garantie.
a écrit le 28/11/2019 à 19:26 :
Ce qui soule grave en France :

C’est l’imposition des règles sans préparation à l’amont !
N’est il pas logique de mettre » en place sur le terrain «  une situation test pour expliquer l’utilisation avec le smartphone , sachant que les seniors n’ont pas ce genre d’appareils ne savent pas utiliser ces applications,
Ensuite , moi par sécurité je laisse aucune trace de carte de paiement sur mémoire ou même sur site ou smartphone ...

Je pense qu’il faut améliorer les rouleaux de papiers et les rendre plus écologique et sans agents nocifs pour l’humain et la preuve de ticket est importante , à moins de créer une application de la caisse des magasins qui envoient directement la preuve d’achat ( quelque soit le montant ) sur la boîte mail du client ( ça c’est une solution sécurisé pour tout le monde )

Pour l’anecdote :
J’ai acheté , pour 60 euros , on m’a débité 660 , j’avais le ticket de caisse et la preuve par CB donc j’ai été remboursé de 600.
L’erreur est humaine mais il faut pouvoir prouver les faits aussi.
a écrit le 28/11/2019 à 17:13 :
Aujourd'hui, un client sur trois contrôle le montant de ces achats malgré les erreurs relevées dans les grandes surfaces ; mais pour un mal un bien dès lors que l'on ne pourra plus avoir de traces contrôlables instantanément, un mode de vérification propre à chacun verra le jour. Les clients développeront leur capacité à contrôler leurs achats et il est clair pour moi que la grande distribution perdra son avantage actuel.
Réponse de le 28/11/2019 à 19:24 :
le smartphone ah oui ! le paiement petite monnaie, petits montants, ne pas oublier de rajouter l'abonnement de ce service au ticket de caisse (tout le monde n'a pas les moyens de se payer des abonnements pour smartphone ) Sont à plaindre les anciens, les distraits, les malades, les dépensiers et autres..... Nos députés devraient d'abord régler les consignes de bouteilles et rajouter à leur action publique une liste propre de bénévolat pour la planète car........Il ne suffit pas d'avoir des idées, il faut aussi se mouiller !!!
Réponse de le 28/11/2019 à 19:25 :
le smartphone ah oui ! le paiement petite monnaie, petits montants, ne pas oublier de rajouter l'abonnement de ce service au ticket de caisse (tout le monde n'a pas les moyens de se payer des abonnements pour smartphone ) Sont à plaindre les anciens, les distraits, les malades, les dépensiers et autres..... Nos députés devraient d'abord régler les consignes de bouteilles et rajouter à leur action publique une liste propre de bénévolat pour la planète car........Il ne suffit pas d'avoir des idées, il faut aussi se mouiller !!!
a écrit le 28/11/2019 à 16:46 :
J'exige qu'on me laisse mon ticket de caisse, seule preuve d'achat. Les députés feraient
bien de s'occuper de problèmes plus urgents au lieu de rendre plus compliquée la vie de nombre de Français
Réponse de le 28/11/2019 à 17:34 :
+1
Réponse de le 28/11/2019 à 17:51 :
Fini les tickets de caisse papier, avec paiement par smartphone le ticket se trouve immédiatement sur smartphone peut être contrôlé et chaque achat ajouté a une base de donnée individuelle à chaque utilisateur (combien de pack d'eau xxx depuis le début de l'année....)
Réponse de le 28/11/2019 à 20:05 :
@ Jack91: et quand on n'a pas de smartphone (ce n'est pas encore obligatoire que je sache), on fait comment ? Et avez-vous pensé aux personnes âgées, malades, handicapées, ... ?
a écrit le 28/11/2019 à 16:00 :
C'est pas croyable le temps perdu par nos élus pour la lubies de certain! Je comprend bien que l'on veuille les occuper sur des choses mineures, puisque le reste (majeures) est décidé a Bruxelles sans notre consentement, mais dans ce cas vous ne faites pas d'économie!
a écrit le 28/11/2019 à 15:50 :
Un indice ? :

"Le ticket de caisse est qualifié par certains analystes comme le pétrole de demain""

https://www.latribune.fr/economie/france/la-bataille-complexe-de-l-independance-des-statistiques-publiques-834111.html

Bravo les gars pour le teasing ! Classe ! :-)
a écrit le 28/11/2019 à 15:27 :
Développement d'eczémas et surtout de mycoses au niveau des pieds.
Mycoses aussi sur le dos, les champignons aiment l'humidité après l'effort ( pityriasis versicolor ).
Infections urinaires bien évidemment plus important chez les femmes (taux d'infection 50 fois plus élevé).
Accumulation de sels minéraux et “cristaux d'urée” via la transpiration empêche la peau de respirer et peut provoquer, suite aux frottements avec les vêtements, des irritations.
Odeurs, désagréables surtout pour les autres.
Sac de couchage et vêtement récupèrent durablement crasse et odeurs.
Infections alimentaires (mains sales).
a écrit le 28/11/2019 à 15:13 :
C'est assez infaisable d'être obligé de laisser son mail pour obtenir un ticket dématérialisé. Quid des personnes âgées ? etc. Quid de la contestation sur le coup ? Exemple : un produit que vous achetez dans une grande surface à été ajouté par inadvertance à votre total. Avec un ticket dématérialisé, vous ne pouvez pas contester sur le coup et si ce n'est pas immédiat, vous ne pourrez pas justifier de cette erreur...
a écrit le 28/11/2019 à 15:04 :
Pourquoi le gouvernement et le parlement doivent décider si un supermarché doit imprimer un ticket de caisse. N'ont-ils rien d'autre à faire ?????
a écrit le 28/11/2019 à 14:35 :
Pour permettre à nos excellents -Hum!- élus de ne plus avoir à justifier leurs menues dépenses? Nul doute que cela représente des tonnes de papier!
a écrit le 28/11/2019 à 13:39 :
et quand le client réclamera son ticket de caisse ( facture ) , il sera certainement redevable d'une taxe "écologique" additionnelle ... qui s'appliquera quelque soit le montant facturé .
depuis qu'ils'sont élus , ces députés LREM font assaut d'un zèle fiscal remarquable .
a écrit le 28/11/2019 à 13:34 :
Avec cette nouvelle mesure taillée sur mesure (quel hasard !) pour les géants de la distribution, les consommateurs se feront encore plus arnaquer qu'actuellement. Il est de notoriété publique que les erreurs (involontaires bien sûr, qu'allez-vous imaginer ?...) de prix sont extrêmement nombreuses au moment de passer les caisses de telle ou telle grande surface. Entre les prix affichés dans les rayons des magasins et ceux affichés sur le ticket de caisse, il y a parfois de nombreuses et fortes différences. Comme par hasard (notamment en cas de promo affichée en magasin, mais bizarrement non appliquée sur le ticket de caisse). Etrange : elles ne sont jamais, absolument jamais, en faveur du client mais toujours en faveur du magasin. Quelle pratique bizarre, tout de même ! Et quel malheureux hasard... auquel ne croirons que plus les plus crétins. En n'ayant plus de ticket de caisse pour vérifier les prix avant de sortir du magasin, comme tout client est en droit de le faire, c'est encore plus qu'aujourd'hui la porte ouverte à tous les abus, à toutes les fraudes et à toutes les arnaques dont les grandes surfaces sont un peu trop coutumières. Tout le monde sait déjà que les enseignes de la grande distribution pratiquent des prix prohibitifs qui ne sont jamais intéressants et qui ne présentent jamais - surtout pour le "frais" un rapport qualité-prix correct, voire décent. On sait aussi que ces mêmes enseignes n'hésitent pas à truander discrètement le client négligent (celui qui ne vérifie pas son ticket de caisse) au passage en caisse. ce n'est plus une caisse, c'est un véritable casse opéré dans le portefeuille du client. Avec cette nouvelle "mesure" absolument contraire à l'intérêt des clients mais faite pour permettre aux enseignes de la grande distribution d'encore plus voler les sciemment et volontairement les clients, les obscurs députés de seconde zone de La République En Marche Arrière prouvent une fois de plus qu'ils sont à la solde des industriels et qu'ils ne sont que les complices (trop actifs) et très dangereux) de ceux qui volent l'ensemble des consommateurs. En cela, ils ne font jamais qu'imiter ce que fait leur pitoyable et totalement incompétent chef de file élyséen.
Réponse de le 28/11/2019 à 14:57 :
OUI c'est aussi fait pour cela. Si l'on sait qu'il ne sera donc pas possible de pouvoir revenir chez un revendeur, le ticket est aussi la preuve d'achat.

Il est vrai par exemple si l'on imagine le cas d'ikea, on achète sans savoir combien cela va coûter a la livraison, c'est aussi le fait de n'avoir conscience de combien on peut dépenser.

Toutes les générations qui utilisaient le ticket pour compter, (car avec peu d'argent, le ticket permet a ceux qui touchent peu d'avoir un comptabilité adaptée.

Et comme tout les comptes en banque seront a terme virtualisé, c'est une manière de forcer les gens a s'enfermer dans la techno.

Toutes ces lois qui auraient validité sur la génération utilisatrice de la techno, se fait sur ceux qui ont fonctionné depuis toujours avec les tickets preuve dans le temps.

Après, dans le macronisme adepte du "laissez faire", cela permettra du coup après la robotisation, finalement de n'avoir aucun responsable...

Et plus loin, bientôt il faudra avoir un pc pour vivre !!!!
a écrit le 28/11/2019 à 13:29 :
complètement idiot.
Comme ils le disent eux-mêmes, c'est un Paris-Montpellier en un an pour un hypermarché. Que dalle. C'est surtout les droits des consommateurs que ça réduit et l'impossibilité de vérifier les "erreurs" de prix du supermarché.
a écrit le 28/11/2019 à 13:20 :
"La mesure vise également à limiter les effets des perturbateurs endocriniens contenus dans les tickets de caisse. "

En effet les encres en sont bien pourvues de ces perturbateurs, prenez les étiquettes collées sur les fruits, pleines de colles et d’encres elles sont ultras polluantes, pourquoi ne les interdisons nous pas, déjà ? Maintenant utiliser ces perturbateurs endocriniens comme prétexte alors qu'on laisse tout le secteur industriel et marchand nous en refourguer en masse est peu sérieux.
a écrit le 28/11/2019 à 13:20 :
les tickets de caisse sont indispensables pour pour effectuer une réclamation ou un retour sur des produits avariés, défectueux, dangereux, les garanties etc ...

les députés s'occupent des tickets de caisse qui pèsent 0,25 grs,

et ils laissent les 350 grs à 600 grs de publicités bourrer les boites aux lettres ...

ils sont champions pour les idées de cons, ya rien d'autre à en penser.
Réponse de le 28/11/2019 à 14:58 :
je confirme !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :