LTDE

Smart City, la France n’est pas à la traîne

 |   |  393  mots
Singapour
Singapour (Crédits : wootthisak)
La Fédération des industriels des réseaux d’initiative publique (Firip) s’est rendue à Singapour pour établir le Premier Observatoire smartgrid/smartcity. La Firip a voulu comparer la ville la plus « smart » du monde avec la France. Il en ressort que nous ne sommes pas en retard sur notre développement.

Difficile de comparer une ville-nation de 5,4 millions d'habitants avec un pays de 66 millions de personnes. Et si Singapour est en avance, c'est notamment parce qu'elle a démarré plus tôt. La plupart des projets « smart » sont lancés depuis 2005. Autre avantage pour la cité-État, en termes de gestion et d'aménagement du territoire, son développement est géré par un seul organisme gouvernemental l'Infocomm Development Authority (iDA) quand la France, doit composer avec son millefeuille territorial et une gouvernance à échelons. Dans ce contexte, les intervenants de la commission de la Firip sont bien conscients que Singapour est un cas à part.

Etienne Dugas, Président de la Firip "Concrètement il y a quand même assez peu de révolutions technologiques à Singapour"

Singapour a développé l'iN2015 masterplan il y a dix ans. L'objectif ? Se transformer en nation intelligente via trois axes majeurs : un réseau, des capteurs et une plateforme de données ouverte. Le réseau,  filaire ou non, n'est pas encore entièrement déployé, la fibre sera installée partout d'ici la fin de l'année, début 2016 au plus tard. Les capteurs eux, sont encore en phase test. Les « testbed » sont des expérimentations grandeur nature dans les quartiers.

Lors de sa présentation au salon Smart Grid de Paris (octobre 2015), Julien Profit de chez Altitude Infrastructure (opérateur télécom pour les collectivités), estimait qu'à l'échelle française, ces testbed reviendraient « à faire une expérimentation à l'échelle d'un département ou d'une agglomération avant de l'appliquer au pays entier ». Enfin, la plateforme de données est accessible à tous et déjà fonctionnelle à Singapour mais, d'après l'Observatoire, elle doit encore se développer afin d'optimiser les datas recueillies.

En conclusion, Julien Profit confirmait que la comparaison n'est pas judicieuse et que « l'on ne doit pas chercher à reproduire mais à concevoir un modèle qui tient compte de notre territoire, de notre culture. Il faut y travailler avec tous les territoires ». Un avis partagé par le président de la Firip.

Etienne Dugas, Président de la Firip : « il faut mutualiser les expériences et ne pas être chacun de son côté ».

En France la transition est amorcée. La Commission de Régulation de l'Energie (CRE) évalue à 15 milliards d'euros les investissements smart grids sur les réseaux électriques d'ici à 2030.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :