Vague de licenciements à la Fnac

42 licenciements sont prévus au siège de la Fnac à Genève. A terme ce sont 500 postes dans le monde qui sont menacés.

1 mn

Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : Fnac)

 La Fnac Suisse prévoit de procéder à quarante-deux licenciements au sein de son siège à Genève, un processus qui s'accompagnera d'un plan social dont les mesures sont discutées avec les syndicats.

"En janvier, nous avons annoncé, pour l'ensemble du groupe Fnac, un plan d'économies qui comprenait pour la Suisse la mise en place de synergies avec la France", a déclaré Christophe Deshayes le directeur du groupe pour le sud de l'Europe.

"Nous devrions ainsi procéder à 42 licenciements au sein de notre siège suisse, sur un effectif de 380 collaborateurs au total", précise-t-il.

Pour y parvenir, poursuit-il, "un plan social sera mis en place et des mesures d'accompagnement sont en cours de discussion avec le personnel et ses représentants".

Il souligne par ailleurs que les annonces faites vendredi aux représentants du personnel de la Fnac Suisse "ne prévoient pas de supprimer des postes dans nos magasins', ni bien sûr de les fermer".

La filiale suisse du groupe français de distribution et de luxe PPR dispose de quatre magasins en Suisse (deux à Genève, un à Fribourg et un à Lausanne).

Affectée par la baisse de la consommation, le groupe Fnac a annoncé mi-janvier qu'il allait supprimer plus de 500 postes dans le monde.

1 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 1
à écrit le 10/03/2012 à 15:57
Signaler
En Suisse ce n'est pas compliqué en cas de licenciement : on arrive à 8h au boulot et à 8h30 on est dehors après avoir été accompagné le cas échéant par un agent de sécurité. Ce n'est pas compliqué. C'est pourquoi les multinationales plébiscitent ce ...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.