Le groupe Galeries Lafayette s'endette

 |   |  310  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Le distributeur a réalisé un emprunt obligataire de 500 millions d'euros à sept ans. Les Galeries Lafayette assurent que cette émission n'est pas liée à l'affaire Monoprix, objet d'un bras de fer avec son co-actionnaire, Casino.

Le groupe Galeries Lafayette vient de contracter un emprunt obligataire de 500 millions à sept ans doté d?un coupon de 4,75%, selon la Société Générale, chef de file de cette émission avec les banques HSBC et CA CIB. C?est la seconde émission d?emprunt obligataire à laquelle procède le groupe présidé par Philippe Houzé  depuis 2010. Initialement, cet emprunt devrait porter sur un montant de 300 millions d?euros.

Quel lien avec l?affaire Monoprix ?

La Société Générale a indiqué que le produit de cette émission sera utilisé « pour des objectifs d?entreprise d?ordre général ». Cette levée de fonds n?est pas « liée à l?affaire Monoprix », a assuré à l?AFP une porte-parole du groupe de distribution. L? « Affaire Monoprix » est celle qui, depuis le début de l?année, oppose les Galeries Lafayette au groupe Casino. Associés à 50/50 au capital de l?enseigne de magasins populaires, depuis quinze ans, les deux groupes disposent d?options croisés. Casino dispose d?une option de prise de contrôle. Et les Galeries Lafayette détiennent une option de vente de leur participation. Le groupe parisien en souhaitait initialement 1,95 milliard d?euros. Casino estime que ses 50% ne valent que 700 millions d?euros.
Le Groupe Galeries Lafayette qui craint que Casino prenne le contrôle de Monoprix sans en payer le « juste prix » s?est dit prêt à racheter la part détenue par le groupe de Jean-Charles Naouri pour un montant de 1,35 milliard d?euros. La Société Générale est précisément la banque-conseil des Galeries Lafayette.

Lors de la publication des résultats annuels des Galeries Lafayette, le groupe aux 5,5 milliards d'euros de chiffre d'affaires avait souligné la "solidité" de sa situation financière. "Le groupe conserve une capacité d'investissement significative pour financer ses projets futurs", indique le communiqué.
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :