Malgré des ventes en hausse, Habitat supprime des emplois

 |   |  242  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : DR)
L'enseigne d'ameublement, qui se trouve en difficulté au premier semestre, vient d'annoncer un plan de sauvegarde de l'emploi. Conséquences : plusieurs magasins vont fermer et de nombreux emplois seront supprimés ou non remplacés.

Après la fermeture des magasins Virgin, et de plans de restructurations de la Fnac, c'est un nouveau coup dur pour les employés d'enseignes commerciales. Habitat, propriété du groupe Cafom et spécialisé dans la vente d'ameublement pour la maison a annoncé ce vendredi le lancement d'un plan de sauvegarde de l'emploi. Ce dernier doit aboutir à la suppression de 177 postes sur les 802 que compte l'enseigne. Dans le détail, ce plan prévoit la suppression de 106 emplois, les 71 restants étant des postes non remplacés ou des reclassements. Ce plan devrait permettre une économie estimée à 2,7 millions d'euros qui seront inscrits dans les comptes du second semestre

Des pertes divisées par deux

La hausse de 6% du chiffre d'affaires au premier semestre (exercice clos le 31 mars 2013) n'aura rien changé même si en un an Habitat a pu diviser par deux sa perte opérationnelle courante à 4,4 millions d'euros. L'enseigne d'ameublement et de décoration espère accélérer son redressement en diminuant la masse salariale : '' La masse salariale entraîne des coûts supérieurs à ce que peut supporter l'activité du groupe'' explique le porte-parole. Cependant, tout n'est pas perdu pour Habitat puisque paradoxalement trois ouvertures de magasins sont prévues en France (Guyane, Villefranceh-sur-Saône, et près de l'aroport de Roissy) d'ici à la fin de l'année. A l'étranger des projets sont également en cours de développement notamment en Suède et au Qatar.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :